Mont Boussuivre (1004m) par Joux

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
670m
Durée :
1 jour

Une randonnée au départ de Joux dans le département du Rhône avec pour objectif le Mont Boussuivre, le point culminant des Monts de Tarare, coiffé de la Tour Matagrin. – Auteur :

Accès

Départ de la commune de Joux située dans le département du Rhône à moins de 50 km au Nord-Ouest de Lyon et à 35 km au Sud-Est de Roanne.

Se garer sur le parking de la salle des fêtes à l’entrée du village.

Précisions sur la difficulté

Aucune difficulté si ce n’est de faire attention en descendant les marches de la Tour Matagrin.

Les infos essentielles

  • Cartes IGN : TOP 25 - 2931ET l’Arbresle / Monts de Tarare / Col de la Luere et 2831E Feurs
  • Altitude minimum : 485 m
  • Altitude maximum : 1004 m (sans compter la hauteur de la tour)
  • Distance : 20 km
  • Horaires : comptez entre 5 et 6 heures (pauses comprises)
  • Balisage : couleur jaune puis rouge et blanc et pour finir vert

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking de la salle des fêtes suivre la route en face (rue Charretière) et prendre la direction d’une rivière qu’on traverse grâce à un pont, négliger la voie de droite et continuer sur la voie principale puis prendre le deuxième chemin à gauche (présence d’un petit panneau jaune).

Remonter un vallon où coule un ruisseau dénommé la Turdine sur presque 2,5 kilomètres et aboutir à une intersection dénommée le Moulin de Lafay. Il faut alors traverser le cours d’eau et prendre la direction du Lac de Saint Cyr.

Avant d’arriver au lac, rejoindre le GR7 à une intersection cotée à l’altitude de 800 mètres et prendre à gauche. Passer à côté du lac et de l’aire de loisirs qui le jouxte.

Suivre le GR qui alterne sur plusieurs kilomètres montées (dont une au Mont Charveyron à 892m) et descentes jusqu’à la Croix Armide 874 m (qui servira de point de repère pour la descente sur Joux). Rester sur le chemin principal qui mène au Col de la Croix Casard 864 m.

Traverser la route, prendre en face et suivre une route goudronnée qu’il faut laisser après environ 600 mètres pour un chemin qui part sur la gauche. Suivre ledit chemin qui mène au bout de 500 mètres environ à une croix dénommée Croix de Monsieur jean.

Prendre à gauche et gagner rapidement le sommet du Mont Boussuivre (en prenant le temps de découvrir les différents panneaux explicatifs parsemés sur le sentier) coiffé de la fameuse Tour Matagrin et d’une antenne de télécommunications.

Monter dans la tour. Au dernier étage, l’on peut jouir d’un vaste panorama (Beaujolais, Alpes, Monts de la Madeleine, Pilat...) toutefois quelque peu bouché par la végétation.

Le retour

Après avoir profité du panorama offert par la tour, redescendre et revenir sur ses pas jusqu’à la Croix Armide à partir de laquelle il faut prendre à droite.

Le chemin mène au lieu-dit les Sapins de l’Hôpital (panneau) où se trouve une intersection où il faut prendre à gauche. On s’engage alors dans une descente dans un vallon. À une intersection prendre à droite et rejoindre une première route qui dessert une exploitation agricole.

Continuer sur cette petite route laquelle rejoint une autre route au lieu-dit les Grands Sapins qui mène rapidement à Joux. Traverser le village et regagner rapidement le parking servant de point de départ.

Dernière modification : 19 juillet 2018
Mont Boussuivre (1004m) - Tour Matagrin

A propos

Auteur de ce topo :

J'aime la montagne et la nature en général, Je pratique la randonnée de manière assidue. Quel bonheur d'arpenter les sentiers et de découvrir les paysages des différents massifs montagneux de notre beau pays !

Randonnée réalisée le 26 décembre 2017

Topo publié le 2 janvier

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par Le 2 janvier à 13h34

    En commentaire de la photo 17 : ...le Mont Boussuivre, point culminant des Monts du Lyonnais...
    Les monts de Tarare sont souvent fondus dans les monts du Lyonnais, alors que monts du Lyonnais et monts de Tarare sont deux entités géographiques distinctes de part et d’autre des vallées de la Brévenne et de l’Anzieux.
    Dans le Forez, ils sont, globalement regroupés dans l’appellation des montagnes du Matin. Les monts du Forez étant les montagnes du Soir.

  • par Le 2 janvier à 20h40

    Tu as raison Alain. Les Monts de Tarare ou du Tararois sont souvent assimilés aux Monts du Lyonnais.

    Et pourtant dans la Tour Matagrin, un panneau de couleur verte rappelle que le Mont Boussuivre est le point culminant des Monts du Tararois...

    Quant à l’appellation Montagnes du Matin, je l’ai vu inscrite sur un panneau du côté du Lac de Saint- Cyr.

    J’ignorais son existence.... je pensais plutôt à une appellation "marketing"

    (En regardant sur le site de l’office du tourisme du roannais ils parlent des montagnes du Matin et du Mont Boussuivre comme le point culminant des Monts du Lyonnais).

  • par Le 3 janvier à 11h00

    La distinction entre les massifs jumeaux, mais bien individualisés, des monts du Lyonnais et monts de Tarare est assez récente. Ce qui explique pourquoi le panneau de la photo 17 n’est pas à jour.
    Dans le village de Violay il y a encore un Cinéma itinérant des monts du Lyonnais, un Immobilier des mDL.

  • par Le 4 janvier à 18h37

    Salut Alain- Jérémy.

    En suivant le topo(guide), un aspect topo(nymique) indiquant le "bonne" appellation de certains lieux-dits ; hameaux, fermes ... (liste non exhaustive). J’ai noté, pour l’expression CHEZ xxxxx :

    chez PARIEL, VIAL, BURON, GOUJAT, BEAUJEAN, CHARLES, VIALET, GABOTIN, TIVIN, BALTHAZARD, MICHAUD, LIGUÉ, FURIN, PERDRIX, PIRÉ, TERRAILLON, HENRY, LAVAL, PARIÉ, PIARD, MARTIGNON, LAVAL, MINGON, LIGOT.

    Cela se lisait et se disait aussi ailleurs LES Pariel, LES Vial, LES Buron, ..., mais sans S final, car s’agissant de noms propre, il est sous-entendu "les membres de la famille Pariel, les membres de la famille Vial, ...", comme on disait les Colonna ; les Orsini, les York, les Lancaster, les Hohenzollern.

    Mais à cause de l’ignorance chronique, en matière de toponymie, du cadastre, des mairies et autres IGN, tous ces noms prennent maintenant un "S" final.
    La palme peut-être à la série télévisée "les TudorS", où ledit S heurte les yeux, repris tel quel dans les critiques et journaux de programmes télévisés.

    Maître Matagrin dit être ravi de voir que son nom arrive à supplanter celui de Boussuivre.
    https://www.violay.fr/tourisme-et-loisirs/a-decouvrir.html

  • par Le 4 janvier à 18h48

    Bonsoir hereme.
    Mon guide pour le pluriel des noms propre était celui-ci (qui est peut-être erroné)

    Pluriel des noms propres

    Les noms propres représentent des personnes, des lieux géographiques, des marques déposées ou des titres d’œuvres. L’invariabilité est la règle (des Picasso, les Bossuet, etc.), mais ils prennent le pluriel dans des cas bien précis.

    1. les noms de personnes qui prennent la marque du pluriel :

    - les noms de familles royales, français ou francisés ; (les Bourbons. Les Capets. Les Stuarts, etc.)
    - les noms propres employés "génériquement" à la place d’un nom commun (antonomase) ; (Ce sont des Harpagons = Harpagons pour avares.)
    - les noms propres qui désignent des œuvres d’art. (Des Cupidons.)

    2. les noms géographiques qui prennent la marque du pluriel :

    - les noms désignant plusieurs pays, fleuves, etc. de même nom ; (Les Guyanes. Les Amériques. Les Espagnes, etc.)
    - les noms employés "génériquement" à la place d’un nom commun (antonomase). (De modernes Babylones.)

    En dehors de ces cas particuliers tous les autres noms propres sont invariables : titres d’œuvres ou de journaux, marques déposées, noms de famille non francisés (les Romanov), noms composés homonymes (Il existe plusieurs Saint-Sauveur).

  • par Le 4 janvier à 19h39

    Salut hereme,

    Dans de nombreux endroits en France on retrouve ce genre d’appellation de lieux-dits avec "Chez x" ou "Les x".

    A 5 kilomètres autour de chez moi (dans l’Ain) il y a des lieux-dits tels que Chez Chabois, Chez Goyet, Chez les Lièvres, les Guerets etc....

    Pour en revenir aux deux topos consacrés au Mont Boussuivre, c’est vrai qu’il y a de nombreux lieux-dits avec "Chez" ou "les" rien que sur la commune de Joux, il y a Chez henri, Chez Terraillon, Chez Perdrix, Chez Furin, Chez Labé...

  • par Le 5 janvier à 16h44

    @Jérémy.
    Mon "ailleurs" prêtait peut-être à confusion. Ces appellations ne sont pas bien sûr propres aux lieux concernés par le topo. Je remarquais seulement l’importante densité de ces dénominations, correspondant à un habitat dispersé.

    @Alain.
    Ton guide n’est pas faux ; il reprend ce que la grammaire traditionnelle répand à l’envi. Concernant le premier alinea de ton §1, "- les noms de familles royales ...", il ne fait pas l’unanimité, notamment auprès des linguistes s’intéressant à la grammaire raisonnée. La marque du pluriel relative à ces types de noms propres est plus ou moins issue de la Révolution Française ; et ne correspond pas à une logique déterminée.
    Pour ma part ; comme d’autres, je refuse cette règle au même titre que la modification du pluriel des mots composés ; autrefois logique, le positionnement aléatoire du tréma ou la suppression de l’accent circonflexe décidés par l’un(e) ou l’autre ministre illettré.

    Mais les noms de famille en tant que nom de lieu "les xxxx" ne prennent pas la marque du pluriel.

    Ce débat, autre que relatif à la toponymie, est hors sujet sur le site. Mais je conseille la lecture de l’excellent mémoire de l’Université du Québec à Chicoutimi, par Chantale Bussières, "La règle d’accord en nombre des noms propres en grammaire raisonnée", 1996.

  • par Le 5 janvier à 19h03

    hereme, j’avais bien compris. Ta remarque est pertinente car après avoir revu la carte sur Geoportail, je me suis bien rendu compte après que dans ce coin des Monts de Tarare, il y a beaucoup de lieux-dits avec "chez" ou "les".

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !