Mont Chauffé (2093m) - Traversée des arêtes

Difficulté
Alpinisme AD
Dénivelé
804m
Durée
1 jour
Localiser le sommet

Avertissements et Droits d'auteur

Une boucle en passant par la voie royale sur ce sommet, jamais difficile mais très ludique.

Accès

À Abondance, prendre la direction du Sauvage au-dessus de Richebourg et se garer au parking sur la gauche.

Précisions sur la difficulté

  • Pour les personnes peu rassurées prendre baudrier, corde (40m si on fait le rappel, sinon 20/30m), sangles, coinceurs moyens et dégaines.
  • Casque conseillé malgré l’excellente qualité du rocher.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN 3528ET - Morzine Massif du Chablais Les portes du Soleil
  • Difficulté : AD- (pas d’escalade en III)
  • Durée : 1 journée
  • Dénivelée : 804m

Itinéraire

Du Sauvage prendre la piste carrossable jusqu’au col de la Plagne du Mont en suivant les panneaux.

Du col suivre le sentier qui va à Ubine puis ensuite longer une clôture en suivant une sente. Continuer sur celle-ci dans la forêt et venir buter contre un ressaut mi-rocheux mi-terreux plus malcommode que difficile (pas de II).

Le ressaut franchi, une crête confortable traverse le Petit Chauffé puis arrivé à un collet, désescalader un petit ressaut (II), prendre versant Ubine une vire qui mène à un dièdre (III), et suivre le fil de l’arête jusqu’à la Dent du Chien.

Passée celle-ci, une grande brèche apparaît, c’est le Pas du Chien. Il y a deux possibilités pour la franchir, soit tirer un rappel d’une trentaine de mètres pour rejoindre le bas, soit passer versant Ubine en désescaladant une succession de cheminée, vire et dalle protégées par un câble, facile mais exposé. C’est à mon sens le passage le plus délicat de toute la traversée.

De l’autre côté de la brèche, remonter des cheminées et dalles versant Abondance (II) et rejoindre la Dent d’Ubine. Suivre l’arête, parfois aérienne, et atteindre la Fenêtre, grosse faille que l’on peut soit désescalader (III), soit franchir en sautant et en se receptionnant sur les dalles en face, soit contourner par la droite.

Remonter quelques dalles et gradins (II) et continuer sur l’arête. Arriver au Saut du Chien, dernière difficulté qui se franchit directement en grimpant sur une sorte d’éperon, d’abord en adhérence puis en oblique sur la droite en utilisant une bonne fissure (III). Rejoindre par quelques gradins l’arête finale.

La descente s’effectue en plongeant versant Abondance depuis le sommet en suivant une sorte de combe. Celle-ci se termine par un court passage de désescalade par des dalles faciles (II). Rejoindre le col de Chevenne puis descendre par une sente le grand pâturage oblique qui s’étend vers l’Est. Continuer à descendre dans le couloir du Ferraillon au bout de ce pâturage. Arriver à une piste carrossable, soit prendre à droite et la suivre jusqu’au parking, soit prendre la sente qui descend tout droit et rejoindre directement le parking.

On peut également descendre par le couloir de Chevenne, ou l’arête ESE pour effectuer une traversée complète, puis en rejoignant le sentier/piste qui mène au chalet de la Raille et en continuant sur la piste carrossable qui descend au Sauvage.

(Les photos en * sont de mon coéquipier du moment.)

Dernière modification : 23 juillet 2017