• Randonnée

Mont Colombier (2045m) par le Muret

  • Difficulté Moyenne
  • Dénivelé (en mètres) 950
  • Durée 1 jour
Localiser le sommet

Une randonnée de difficulté moyenne à travers des alpages abondamment fleuris, un sommet sympathique et une vue superbe sur les sommets des Bauges et sur les massifs environnants (Chartreuse, Belledonne, Aravis, Mont-Blanc)

Avertissements et Droits d'auteur

Accès

Village d’Aillon-le-Jeune sur la D59. Prendre au centre du village la D32 en direction de la Chartreuse d’Aillon (La Correrie) ; après le couvent, continuer sur la petite route qui remonte N la Combe de Lourdens, laisser à droite celle qui mène aux Chalets de Pra-Gelaz puis, après 800 m, se garer sur le petit parking du "Muret" après le pont.

Itinéraire

Carte IGN 1/25000° 3432 OT Massif des Bauges

Du parking (alt. 1.180 m), prendre la piste pastorale (panneaux) qui s’élève W puis N en direction du Col de la Cochette. Plusieurs raccourcis (panneaux : "Col de la Cochette direct") permettent de couper le chemin de montée mais il convient de bien suivre les fléchages car des pistes forestières ont été récemment tracées (non indiquées sur la carte) et sont sans issue.

L’itinéraire s’élève agréablement dans la forêt puis rejoint le GR 96 "Tour des Bauges" que l’on emprunte jusqu’au Col de la Cochette (alt. 1.694 m). Au Col possibilité d’atteindre le sommet du Mont Colombier par l’arête S, aérienne et exposée (non empruntée ce jour).

On laisse le GR 96 et on continue en direction du Chalet de Rossane par la piste récente tracée sur le flanc W du Mont Colombier.

Commentaire  : on peut se poser la question de la nécessité - récente - de cette large entaille (bien visible de la vallée d’Aillon) qui enlaidit un cadre magnifique au coeur de la Réserve Naturelle des Bauges alors que l’ancienne piste d’accès au Chalet passe juste au-dessous et pouvait être, au besoin, aménagée à moindre frais. Le pastoralisme a ses raisons que la raison ignore !

On atteint le Chalet de Rossane (alt. 1.738 m) puis, par un sentier redevenu verdoyant et fleuri, le Col du Colombier ((alt. 1.799 m), d’où part la sente bien visible (panneau) qui gravit l’arête W du Mont Colombier (du Col, belle vue sur la Dent de Rossanaz (alt. 1.891 m) et sur le cirque W du Mont Colombier où se niche un minuscule point d’eau). Sans être difficile, le cheminement d’accès au sommet comporte quelques passages escarpés et réclame de l’attention, notamment par temps humide (rochers "polis", terrain glissant)

Du sommet (alt. 2.045 m), vue superbe sur les sommets des Bauges (Dent d’Arclusaz, Trélod, Mont de la Coche, etc) et sur les Massifs environnants jusqu’au Mont-Blanc.

Retour par le même chemin jusqu’au Col de la Cochette (descente par l’arête S déconseillée, réservée aux randonneurs avertis)

Option "circuit"  : on retrouve le GR 96 et on poursuit E en direction des Chalets de la Fullie (panneaux) en passant sous la falaise E du Mont Colombier.

Des chalets (dont on peut apprécier le cadre magnifique été comme hiver), on coupe SE par une sente assez peu marquée au départ qui rejoint le Col de la Fullie (alt. 1.338 m), descend vers l’alpage de Pra-Gelaz (quelques passages glissants et boueux) puis rejoint la petite route qui conduit au Chalet de Pra-Gelaz (alt. 1.200 m)

Redescendre jusqu’à retrouver l’embranchement (lieudit Le Muret) avec la route empruntée à la montée et rejoindre le lieu de départ (en dépit de sa longueur - 2 km environ - cet itinéraire bitumé est relativement agréable car en sous-bois et peu fréquenté)

Temps de marche : 5 h 00 (dont 2 h 30 de montée)

Dernière modification : 24 décembre 2015
[New] : Profitez de tarifs exceptionnels avec les ventes privées Allibert Trekking ! Jusqu'à 200€ offert >> Cliquez-ici

Commentaires

  • par le 15 juin 2009 à 20h29

    Sensible aux terrains exposés je n’ai pas eu le sentiment, lorsque j’ai fait le Colombier en Octobre dernier, que l’arête Sud était aérienne et exposée. Le sentier qui mène au sommet est bien délimité et ne passe jamais trop prêt de la falaise ce qui en fait un sommet accessible au plus grand nombre.

  • par le 15 juin 2009 à 21h22

    Désolé, mais nous n’avons pas la même perception de la notion d’exposition ! Si cette arête ne présente aucune difficulté, dans des conditions normales, pour un randonneur averti (j’ai une toute petite expérience dans le domaine !) elle n’est pas selon moi "accessible au plus grand nombre". Le sentier ne côtoie pas le vide (ce qui n’est pas nécessairement une référence "d’exposition") mais la pente est soutenue, le terrain souvent "gras" et toute glissade serait à proscrire, surtout par temps humide.

    Je note que la plupart des Guides (notamment "Bornes-Bauges" d’Exertier et Menant - n° 102) affectent la cote 3 à cet itinéraire et par souci de prudence je préfère "surcôter" un passage dans mes topos plutôt que d’inviter des randonneurs à s’engager sur un sentier qui pourrait se révéler hors de leurs capacités.

    Je vous remercie pour votre remarque mais je maintiens mon commentaire.

  • par le 29 mai 2010 à 23h37

    A propos de cette monstre balafre dans la pente ouest du Colombier d’Aillon ... Comment un maire a pu autoriser une telle aberration dans un parc naturel, simplement pour faire un nouvel accès à des chalets d’alpage ? Pourquoi pas goudronné ?!
    Et ce sont ces mêmes personnes qui invoquent un mauvais "impact" dans le paysage pour refuser certains permis de construire, notamment les maisons à ossature bois massif, madriers ou rondins, qui s’intègrent beaucoup mieux que la plupart des constructions en béton que l’on voit partout.
    Combien de temps encore le paysage français dépendra-t-il de ces petites autorités locales, de leur mauvais goût et de leurs abus de pouvoir ?

    un bauju

  • par le 30 mai 2010 à 09h59

    Je suis heureux que vous partagiez mon point de vue et je vous rejoins sur le fait que certains "petits potentats locaux" privilégient leur intérêt (électoral ?) plutôt que le respect de la nature et des paysages. Bien qu’habitant la vallée et savoyard "d’adoption" (encore que dans la famille une aïeule soit née en Haute Tarentaise du côté du Villard de Bellentre !) je suis un inconditionnel du Massif des Bauges qui est resté authentique et secret (pour combien de temps encore ?) et il faudra bien que des voix s’élèvent si de telles aberrations continuent.

    J’ai par ailleurs interpellé les Responsables du PNR des Bauges sur le sujet ; j’attends toujours leur réponse !

  • par aixoisle 4 juin 2011 à 14h07

    quelle balafre ?, y aurait il enfin moyen de faire une partie de l accès en voiture, ce qui serait sympa car le colombier c est un poil longuet ps je suis plutot ecolo mais une rando avec 300 m de denivellé ok 800 OU 1000 fait ch...

  • par alaindeclaixle 4 juin 2011 à 16h40

    Lu, sans commentaires !

  • par le 10 août 2012 à 17h06

    Bonjour,
    Un grand merci pour cet itinéraire, très bien détaillé. Je ne me suis pas perdue (incroyable !), je me suis régalée !

  • par alaindeclaixle 10 août 2012 à 23h15

    Bonsoir Aude,

    Merci pour ces compliments !

    Si cet itinéraire vous a plu, vous adorerez le circuit (départ au bout de la piste forestière de la Chartreuse d’Aillon, le Col de la Cochette, l’arête SW du Mont Colombier et un retour par les Chalets de la Fullie et la route de Pra-Gela - topo également sur le site : Mont Colombier par l’arête SW)

  • par Salantle 9 septembre 2012 à 14h36

    La même ascension mais en sensinversé en vidéo :
    http://www.matvpratique.com/video/5... Colombier

  • par cedricrossele 21 avril 2015 à 19h03

    je m’inscrit de suite ! merci du conseil !!!

  • par le 21 avril 2015 à 19h45

    Très bien Cédric !
    J’ai supprimé le message avec l’adresse mail (en espérant que ce ne soit pas trop tard) et aussi les messages de réponses.

  • par Marinele 23 mai 2015 à 16h33

    Randonnée moyennement difficile. Cependant à éviter en risque de pluie ou lendemain de pluie car le terrain est gras et boueux. L’ascension de l’arrête n’est pas en bord de falaise mais est plutôt raide une glissage due à la boue peut facilement arriver.
    Très belle vue 360 au sommet.

  • par Sophie "PJ"le 10 mai 2016 à 06h38

    08 09 2016 - nous sommes de bien modestes randonneurs du dimanche qui profitons de plus en plus des ces jours pour nous échapper à travers notre magnifique environnement. Nous avons trouvé la montée agréable dans la foret mais peut-être à un endroit pas très bien signalée. Une fois arrivés au col de la Cochette alors là "bingo" nous en avons pris plein les yeux, un 360° magnifique qui vaut la peine de RESPECTER la nature et son environnement. L’ascension finale demande d’être attentifs à la falaise et également au vent fort. SUPER BALADE !

Poster un nouveau commentaire ?
Nous vous conseillons de vous connecter !     pourquoi ?

Sorties associées

Voici les dernières sorties réalisées sur ce topo : l'occasion de découvrir encore mieux ce secteur à travers les récits et photos des derniers randonneurs à y être passés.

Si vous venez de faire cette randonnée, n'hésitez pas à venir l'épingler ici !

→ Ajoutez votre sortie...

Publicité

  • Tentes de rando

  • Vestes montagne

  • Chaussures de rando

  • Sacs à dos

Topos en relation

Voir tous les topos en relation

Dossiers conseils