Mont Gibloux (1205m) en boucle par Vuisternens-en-Ogoz

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
598m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Plaisante balade sur le très forestier Mont Gibloux. Montée par le versant Est, retour par la crête et la tour sommitale de radiodiffusion.

Accès

Sur l’A12, sortir à Rossens (sortie n°5). Suivre la direction Farvagny puis Vuisternens-en-Ogoz. Parking gratuit en plein centre de la commune, environ 100m après l’église, sur la droite (808m).

Précisions sur la difficulté

Aucune difficulté particulière sur cet itinéraire. Toutefois, 2 assez raides passages sur sentiers peuvent être glissants sur terrain humide :

  • En montée, entre l’altitude 960m et le point 1005 (sur 100m de distance).
  • En descente vers le hameau Le Vernau (fin de crête), entre l’altitude 1060m et 1000m (sur 140m de distance).

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte : Swisstopo 1205 Rossens 1:25000
  • Tracé Swisstopo : Mont Gibloux
  • Altitude de départ : 808m
  • Altitude du sommet : 1205m
  • Dénivelé cumulé : 598m
  • Distance : 14,3km

Balisage

Balisage jaune (tourisme pédestre) avec marquage sur arbres (losanges) et quelques panneaux directionnels sur une majeure partie du parcours.

Toponymie

Bien que la carte Swisstopo indique "Le Gibloux", cette montagne est plus communément nommée "Mont Gibloux", notamment sur les panneaux directionnels.

Remarques

  • Pour un panorama complet, se rendre en haut de la tour de radiodiffusion du Gibloux dont l’accès (gratuit) est possible d’avril à octobre.
  • En dehors de la période d’ouverture de la tour, la crête forestière du Mont Gibloux permet toutefois une vue dégagée sur les Préalpes en plusieurs endroits.

Blocs erratiques du Mont Gibloux

Quelques 5 blocs erratiques sont inventoriés sur le Mont Gibloux. L’itinéraire de ce topo permet d’en découvrir 2 sur un même lieu. Ces 2 blocs sont visibles en bordure du sentier botanique, en lisière de forêt et en amont du chalet La Vuisterna, à l’altitude 1050m précisément.

  • Bloc erratique n°1 : grès de Vallorcine. Grès grossier arkosique légèrement conglomératique gris, rouge à violet, faiblement métamorphisé.
  • Bloc erratique n°2 : grès de Vallorcine. Grès grossier gris, vert, faiblement métamorphisé avec quelques débris d’anthracite.

Panneau explicatif du sentier botanique :

« Explication sur la provenance de ces blocs erratiques (Bollin, 1998).

Tous ces blocs erratiques proviennent du canton du Valais ; ce sont des grès et des conglomérats de Vallorcine. Ces roches sont faiblement métamorphisées et contiennent des inclusions anguleuses de quartz filonien, de quartzite, de différents gneiss, de granite, de micaschiste et souvent d’anthracite (variété de charbon).

Ces roches rouges et vertes proviennent de la région de Salvan-Dorénaz. Ces roches sédimentaires se sont déposées il y a 280 millions d’années, et ont été faiblement métamorphisées pendant le plissement des Alpes. Leur provenance géologique est le massif des Aiguilles Rouges.

Tous ces blocs ont été transportés par le glacier du Rhône durant la période du Würm (4ème et dernière glaciation du Quaternaire de 80 000 à 10 000 BP). Lors de sa progression jusque sur le Plateau, ce glacier stagna plusieurs fois à l’embouchure des affluents provenant des vallées latérales valaisannes.

  • Le premier glacier à freiner sa course fut le glacier de Fiesch dans la vallée de Conches ;
  • Puis le glacier d’Aletsch, venu du nord à angle droit, le poussa sur la gauche de la vallée ;
  • Près de Stalden, les glaciers de Fee, de la zone de Zermatt et de la Dent Blanche, rejoignirent le glacier du Rhône à Viège où celui-ci fut en partie bloqué et poussé sur le côté droit de la vallée ;
  • Il reçut 2 autres affluents du sud, celui du val d’Hérémence (aux environs d’Arolla) et celui du val de Bagnes (Grand Combin) ;
  • Les glaciers du val d’Entremont (Grand St-Bernard) et du val Ferret se rejoignirent à Sembrancher dans la vallée de la Drance. Puis ils arrivèrent ensemble par le sud à Martigny où, suivant la vallée, ils se sont dirigés vers le nord ;
  • Dans le goulet, le glacier du Rhône est resté bloqué durant longtemps dans le bassin de Martigny (zone du massif du Mont-Blanc), des Aiguilles Rouges et de l’Arpille. La glace reçut alors de grandes quantités d’éboulis, dont les blocs erratiques actuellement déposés sur le Mont Gibloux qui sont des conglomérats et des grès de Vallorcine.

Dans le bassin supérieur du Léman, les glaces du Rhône s’étalèrent en éventail et se divisèrent en 2 langues principales.

Un bras progressa vers le nord-est, jusqu’à Wangen an der Aare (près de Soleure). Ce bras, dit de Soleure, qui s’étendit entre les Alpes et le Jura, transporta des blocs erratiques des Alpes et de la molasse jusqu’à leurs stations actuelles en terre fribourgeoise. »

Itinéraire

Ascension

Du parking, continuer sur la route principale montante sur 350m et prendre à gauche (route de La Vuisterna). Un panneau indique S.B.F.G (Sentier Botanique et Forestier du Gibloux).

Obliquer à droite à l’embranchement 30m plus loin puis encore à droite (après 80m) sur un chemin en terre/herbe qui monte vers les pentes nord et forestières du Gibloux.

Au croisement d’une piste à l’altitude 919m, continuer tout droit.
Le chemin devenu sentier part sur la droite à l’altitude 950m (plein ouest), s’élève droit dans la pente (raide) et atteint une piste forestière au point 1005.

Prendre alors à gauche cette piste légèrement montante puis descendante, jusqu’à une bifurcation (985m). Laisser le premier chemin partant à droite et prendre le 2ème quelques mètres plus loin.

Le sentier botanique fait un passage en lisière de forêt où 2 blocs erratiques (origine : Vallorcine) sont visibles à l’altitude 1050m.

En fin de lisière de forêt, prendre à gauche en direction du point 1057 puis parcourir une section de route asphaltée jusqu’au point 1093.

De ce point 1093, bifurquer à gauche sur le long chemin des Ecoliers (panneau) avec passage aux points 1113 et 1088.

Avant d’arriver sur les Côtes à Richard, se présente un croisement à l’altitude 1076m. Le passer et trouver 60m après un discret sentier sur la droite. Ce sentier atteint la crête du Mont Gibloux vers 1097m.

Suivre alors la crête nord-est forestière jusqu’à la tour du Mont Gibloux (1205m).

Descente

Juste après la tour, laisser sur la droite la route d’accès au Mont Gibloux et prendre le sentier qui parcourt le fil de la crête, toujours nord-est.

La crête s’incurve peu à peu au nord. D’abord descendante et forestière, la crête remonte ensuite légèrement après le point 1156. La végétation basse et beaucoup plus aérée permet quelques belles vues.

Le point 1170 bénéficie d’une vue bien dégagée malgré l’altitude modeste.

Après, la crête oblique au nord-ouest. Poursuivre le sentier descendant jusqu’au hameau Le Vernau. Entre 1060m et 1000m, passage un peu raide si le terrain est humide ou en neige.

En fin de sentier et un peu en amont de la première route visible, prendre à droite, puis continuer sur un chemin qui contourne l’extrémité nord-ouest de la crête du Mont Gibloux et bascule sur le versant nord.

Sur la gauche de ce chemin se présente une petite colline (Croix du Saut, 908m) surmontée d’une croix et de 2 arbres. Ce point haut peut être atteint en 5 minutes.

S’y rendre au soleil couchant est possiblement très plaisant, pour conclure cette balade.

De retour sur le chemin, prendre en montée la première route rencontrée. Après 100m et juste à l’entrée de la forêt, bifurquer à gauche sur un sentier (non indiqué).

En sortie de forêt, passer un peu en aval du chalet Kaisa d’Amont puis descendre sur le chalet Le Biolet afin de trouver la route qui ramène rapidement à Vuisternens-en Ogoz.

Dernière modification : 26 mai 2018

La carte du topo « Mont Gibloux (1205m) en boucle par Vuisternens-en-Ogoz »

Ouvrir en grand !
Periode de turbulences en matière de cartographie (voir actu) !
Si la carte ci-dessous vous parait un peu palichonne, nous vous invitons à la consulter sur OpenStreetMap

Chargement de la carte en cours

Photos « Mont Gibloux (1205m) en boucle par Vuisternens-en-Ogoz »

Départ du chemin (terre/herbe) sur les hauteurs de Vuisternens-en-Ogoz. Droit vers la forêt. Entrée en forêt. Passage possiblement glissant sur terrain humide. Passage possiblement glissant sur terrain humide. Piste ennneigée du versant nord. Quelques fenêtres avec vues dégagées. Bloc erratique n°2. Bloc erratique n°1. Passage en lisière de forêt, en amont du chalet La Vuisterna. Chemin des Ecoliers. Chemin des Ecoliers. Chemin des Ecoliers. Table en bord de chemin face au (Petit) Vanil Blanc, La Vudalla, Le Moléson et Teysachaux. Première vue sur le mât de la tour. Montée forestière vers la crête du Mont Gibloux. Crête montante. Crête montante. Tour du Mont Gibloux. Tour du Mont Gibloux. Tour du Mont Gibloux. Départ du sentier sur crête, juste après la tour. Les Préalpes vues de la crête du Mont Gibloux. Les Préalpes vues de la crête du Mont Gibloux. Sentier forestier sur crête. Végétation plus aérée. Vue bien dégagée au point 1170. Vue ouest-sud-ouest de la crête. De la crête, vue sur Vuisternens-en-Ogoz. Crête descendante après le point 1170. Crête descendante. Crête descendante. Passage possiblement glissant sur terrain humide. Ambiance coupe de bois, en toute fin de crête. La tour du Mont Gibloux vue du hameau Le Vernau. Croix du Saut (908m) et ses 2 arbres. Soleil couchant à la Croix du Saut. Passage au chalet Kaisa d'Amont. Crépuscule vu du hameau Le Biolet. Retour à Vuisternens-en-Ogoz.