Mont Gioberney (3351m) arête Nord-Est

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1631m
Durée :
2 jours
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un itinéraire de petite amplitude mais très varié et déjà un peu technique avec une belle dalle en IV, et une petite recherche d'itinéraire. Une belle course d'initiation à l'alpinisme dans le cadre grandiose du glacier de la Pilatte.

Accès

Du Bourg-d’Oisans, rejoindre la Bérarde par la D530. Départ du chalet du CAF 1720m pour le refuge de la Pilatte (panneaux indicateurs). Compter 3h45 de marche dans le cadre somptueux du Vallon de la Pilatte. Quelques torrents à franchir.

Accès par les transports en commun : Bus au départ de la gare SNCF de Grenoble. Ligne : 3000 + 3040 arrêt La Bérarde (changement au Bourg-d’Oisans), Compagnie : Transisère. Horaires.

Attention : ce car ne circule pas tous les jours.

Précisions sur la difficulté

Passages rocheux non équipés pour rejoindre l’arête. Une barre en II/III
Bastion sommital d’une longueur de 25m en IV avec 3 pitons, Pas de relais équipé.
Arête finale en assez mauvais terrain.

Les infos essentielles

Carte : IGN TOP25 3436 ET au 1/25000°

Altitude départ : 1720 m Arrivée : 3351 m

Itinéraire

Vidéo

Itinéraires

1 - Refuge de la Pilatte (2572m)

Refuge fréquenté, tél. : 0476790826

Dénivelé  : 852m, mais beaucoup de faibles pentes les deux premières heures.

La montée au refuge de la Pilatte vaut la peine en elle-même avec le Plan du Carrelet (1900m) et le cadre du Vallon de la Pilatte qui se découvre ensuite. Le décor dans lequel est posé le refuge de la Pilatte est vraiment un des plus beau des Alpes.

Depuis La Bérarde, on peut choisir :

• La rive gauche du Vénéon. Soit, les 2/3 du sentier qui monte vers le glacier du Chardon et qu’on laisse filer au Sud-Ouest, alors que l’on contourne par le Nord, la Tête du Chéret pour aborder en rive gauche, le Vallon de la Pilatte. La dernière passerelle (2163 m) va permettre à l’autre sentier de se fondre dans le premier. A partir de ce point, la pente va s’accentuer et une série de lacets va amener sur la croupe où est bâti le refuge.

• La rive droite du Vénéon, via le Carrelet. On ignore le sentier se détachant à gauche vers le refuge Temple Ecrins et le bonhomme de chemin amène à la passerelle 2163m où l’on passe en rive gauche pour rejoindre l’autre sentier. Attention à la traversée du torrent qui descend des Pics du Says, possibilité de ponts de neige.

2 - Arête Nord - Est

Partir directement vers l’Ouest au dessus du refuge (panneau indicateur). On suivra des marques rouges et des cairns. Assez joli terrain granitique pour commencer.

Continuer vers l’Ouest dans des pierriers ou des pentes de neige jusqu’à rejoindre vers 2900m une combe enneigée dans un cirque de rochers.

Franchir ces rochers au plus facile, de droite à gauche pour gagner une dépression (passages de II/III, assez peu d’assurage possible) ou possibilité de gravir un couloir de neige plus à droite en début de saison (45°).

Remonter l’arête par des blocs assez jolis et rejoindre des pentes de neiges peu inclinées. Vers la fin, l’arête devient plus fine et parfois cornichée, avec quelques rochers. Belle ambiance.

Le sommet est défendu par un petit bastion de 25m avec une jolie dalle fissurée. On accède au pied de la dalle soit directement en franchissant l’arête rocheuse, soit en traversant à gauche d’une brèche par une vire dans des rochers instables puis en remontant à droite au pied de la dalle.

La dalle de 20m est en bon rocher, III puis IV, 3 pitons, c’est joli. Relai possible sur les blocs au-dessus. Câblés 7/8 éventuellement utiles pour un point de renvoi et pour le relai.

Le sommet est juste après, sur une arête aérienne et caillouteuse qui domine le Valgaudemar. Vue sur les Rouies et la vallée du Valgaudemar, la pointe du Vallon, le Sirac, le Jocelme, les Bans et tous les grands sommets du Massif (Pointe du Sélé, Ailefroide, un bout du Pelvoux, Coolidge, Barre des Ecrins, Agneaux, Meije, Rateau...)

La descente sur le col du Gioberney reste facile mais se déroule dans un terrain scabreux qui a mal évolué ces dernières années. Rochers instables, plusieurs sentes passent tantôt à gauche, tantôt à droite du fil de l’arête.
On pourra éventuellement gravir la courte Pointe Richardson (pente de neige) qui se trouve au col, lorsque celle-ci est en bonne condition.

Du col du Gioberney, descendre par des pentes de neige sur le versant gauche du glacier en longeant les contreforts du Gioberney. Ne pas descendre sur le glacier de la Pilatte. Suivre les névés en dévers jusqu’au chemin cairné de la voie normale de montée. Descente paumatoire par mauvais temps.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Mont Gioberney (3351m) arête Nord-Est »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Mont Gioberney (3351m) arête Nord-Est »

Vue de l'Ailefroide lors de l'approche Les Bans au petit matin vus du refuge La Barre des Ecrins et le Pic Coolidge La première muraille en II/III La première muraille en II/III Caméra au poing au sommet de la dalle en IV