Mont Mirantin (2460m), par la Roche Pourrie et les crêtes ouest

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1400m
Durée :
1 jour

Beau sommet relativement isolé à l'extrémité ouest du Beaufortain, le Mont Mirantin offre un panorama exceptionel. Son accès versant Albertville par la Roche Pourrie est un superbe parcours de crêtes assez long mais pas trop difficile, où la vue est omniprésente. – Auteur :

Accès

Albertville - Route du Beaufortain. Un peu après Queige, bifurquer à droite vers Molliessoulaz, et au dessus bifurquer à gauche vers les Chappes, parking au chalet forestier.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Altitude départ : 1480m.
  • Altitude sommet : 2460m.
  • Durée : 6h.
  • Carte : IGN TOP25 3432ET Albertville.
  • Lien IGN

Période

Praticable en conditions estivales, en général à partir de début juin. La présence de névés peut compliquer la montée vers la Roche Pourrie, mais ne pose généralement pas de problèmes plus haut sur les crêtes.

Difficulté

Randonnée assez longue et un peu en dents de scie sur la crête, sur un sentier en général facile, plus ou moins marqué. Sur la crête sommitale, quelques petits passages rocheux où les mains ne seront pas inutiles.

Itinéraire

Depuis le chalet forestier, remonter le sentier vers la prairie des Chappes, suivre le chemin montant vers le sud en direction du Haut du Pré. Prendre le sentier remontant en traversée en direction de la crête sud-ouest de la Roche Pourrie, que l’on remonte en direction du sommet. Belle vue sur la vallée d’Albertville.

Redescendre vers l’est dans le versant nord, pour rattraper plus bas dans une cuvette le sentier du tour du Beaufortain, que l’on remonte vers le sud.

Le quitter dès que l’on rejoint la crête pour la remonter vers l’est, en direction de la Pointe St Jean, et poursuivre au delà en direction du Pas de l’Âne.

On suivra ensuite la sente peu marquée, poursuivant la crête vers le nord-est qui, en franchissant quelques bosses et petits ressauts rocheux où les mains sont parfois utiles, finit par atteindre le Mont Mirantin. Superbe vue sur les vallées et sommets du Beaufortain, et plus loin sur le Bauges, les Aravis, le Mont Blanc...

Le retour s’effectue par le même itinéraire. On évitera la pénible remontée à la Roche Pourrie en poursuivant le sentier du tour du Beaufortain, contournant le sommet par le nord jusqu’au Chappes.

Remarques

  • On peut zapper la Roche Pourrie à la montée en suivant le sentier du tour du Beaufortain, économisant 200m de dénivelé et 1h de marche.
  • La randonnée peut s’envisager au départ du col des Cyclotouristes, au sommet de la route au dessus du Fort du Mont. Compter 200m de dénivelé et 1h de marche en plus, en forêt. Au retour, en évitera la remontée à la Roche Pourrie en rejoignant le chemin de l’Aulp des Fours contournant le sommet par le sud. Topo.
  • Il existe un cheminement descendant de la Roche Pourrie en suivant le fil de la crête vers l’est, évitant de descendre dans la cuvette au nord. Cet itinéraire peu marqué est scabreux.

Détails de la sortie du 20 mai 2014

Un chaud après-midi, la visibilité est bonne mais le ciel est voilé... De passage dans la région, je voulais explorer les environs...

Il reste encore de la neige en altitude au-dessus de 2000m, et je n’étais pas du tout sûr de pouvoir atteindre le sommet du Mont Mirantin... On commencera donc la rando en direction de la Roche Pourrie, pouvant servir d’objectif à minima...

Départ vers 15h. Les prairies des Chappes et du Haut du Pré sont couverts d’un incroyable tapis de crocus... Montée à la Roche Pourrie, atteinte vers 16h30, après avoir dû négocier quelques névés raides sur le sentier...

Derrière, c’est fortement enneigé, et la suite de la balade est compromise... Après un bon repos, je descend dans la cuvette derrière le sommet en belles glissades sur une bonne neige de névé, juste ferme comme il faut... Finalement, cette neige est agréable, et les pentes se laissent facilement remonter, les pieds s’enfonçant juste comme il faut... Bien qu’il soit un peu tard, je décide donc de poursuivre, et remonte en direction de la crête... On verra jusqu’où il sera possible d’aller...

La crête, partiellement déneigée, se laisse remonter sans difficultés. Seule la montée au pas de l’Ane, recouverte d’une raide couche de neige molle, m’oblige à un petit détour le long du fil de la crête, négociant quelques petits ressauts rocheux faciles...

Plus haut, la crête est bien enneigée, mais celle-ci est assez ferme pour suivre le fil sans trop de difficultés... Et finalement, le sommet est atteint vers 18h30. La grosse congère sur le sommet permet se s’élever un bon mètre plus haut que l’altitude officielle. Et la vue est magnifique, malgré le voile nuageux délavant les couleurs, et une brume de plus en plus présente effaçant les fonds de vallées...

19h, il faut descendre... On suivra cette longue crête dans l’autre sens sans difficultés, si ce n’est les multiples petites remontées où la lourdeur des jambes commence à se faire sentir... Par contre, la descente dans le versant nord sera une longue mais rapide et joyeuse succession de glissades dans une neige juste molle comme il faut... On retrouve le sentier et les alpages, pour terminer la balade vers 21h.

Dernière modification : 17 juin 2018
La Roche Pourrie (2037m) par le col des Cyclotouristes

A propos

Auteur de ce topo :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Topo publié le 21 mai 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !