Mont d’Alambre (1691m) et Rocher d’Aiglet (1417m)

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
500m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Avec 1691m d'altitude, le Mont d'Alambre est le second sommet de cette région volcanique, juste après le Mont Mézenc, dont il est séparé par le Col de la Croix de Peccata. Zébré de pistes de ski alpin, cerné par les pistes de ski de fond, c'est pourtant, à partir du Chalet d'Aiglet, une randonnée intéressante entre prairies à jonquilles et forêts.

Accès

  • De Saint-Julien-Chapteuil, atteint par Yssingeaux ou par le Puy-en-Velay, prendre la D 15 en direction de Boussoulet et Saint-Agrève.
  • 1,5km après Boussoulet, prendre à droite la D 26 en direction de Fay-sur-Lignon et Saint-Front. Après 3,5km, quitter la D 26, pour prendre une route à droite, direction Montbrac, Lac de Saint-Front.
  • Longer le lac et continuer la petite route montante, qui arrive au carrefour de Chaudeyrac à cote 1282.
  • Traverser et prendre en face, la D500, en direction des Estables. Environ 2,5km plus loin, prendre à gauche une petite route, gros panneau : Chalet d’Aiglet. Grand parking, 500 mètres plus loin, à proximité du Chalet.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 2836 OT
  • Tracé IGN
  • Départ  : 1310m
  • Distance : 13km
  • Horaire : 4h00/5h00

Le Rocher d’Aiglet 1417m

C’est un suc volcanique qui domine la D 500 et le plateau volcanique de 120 mètres au nord. Il est moins individualisé du côté sud. Il offre néanmoins un beau panorama du Pilat aux Alpes et sur les Monts Mézenc et d’Alambre.

Le Mont d’Alambre 1691m

Zébré par les pistes de ski alpin, cerné par les pistes de ski de fond, l’ascension de cet ancien volcan de type peléen, n’est pas évidente en hiver. Une piste (payante) pour l’ascension à raquettes est tracée. La fin de l’itinéraire emprunte un passage raide. Les passages plus doux étant réservés au ski alpin.

Il est donc préférable de faire cette ascension entre le printemps et l’automne.

Avec son (petit) pylône de télécommunication et ses téléskis, le sommet n’est pas le plus sauvage du massif. Toutefois on aurait tort de le dédaigner. Avec 1691m, le panorama est remarquable et différent de celui du Mont Mézenc.

La "Maison Forestière du Mézenc"

  • Refuge de montagne "La Maison Forestière"
  • Tél : 04 71 08 34 03
  • Située au pied du Mézenc, sur les GR 40 et GR 7 ; à 1518m d’altitude au cœur du domaine nordique (ski de fond) et du ski alpin
    Accueil de groupes et individuel en pension, demi-pension ou gestion libre.

Du Chalet d’Aiglet à la Draye de Soutrou

Du chalet, suivre le large chemin, balisage blanc/rouge du GR 40, qui part au sud-est, en lisière, puis dans la forêt.

On sort de cette forêt en rejoignant un autre large chemin, appelé la "Draye de Soutrou". (photo)

De la Draye de Soutrou au Rocher d’Aiglet

Suivre ce chemin vers le nord-ouest, jusqu’à la lisière de la forêt. (photo)

Suivre cette lisière vers la gauche, ouest. (photo) Après un court passage dans les genêts, on trouve une sente qui permet d’atteindre le Rocher d’Aiglet, surmonté d’une petite Croix.

Revenir ensuite à la jonction du GR 40 avec la Draye de Soutrou.

De la Draye de Soutrou au Mont d’Alambre

Suivre le GR 40, qui remonte la Draye de Soutrou vers le sud. On rejoint à la cote 1493, une large piste, appelée le "Chemin de Ronde" et qui fait le tour du Mont d’Alambre.

Bien repérer cet endroit pour le retour.

Traverser cette piste, toujours en suivant le balisage blanc/rouge du GR 40. (photo)

On arrive à la Croix de la Plonge, alt. 1582m. La croix est brisée.

Continuer le GR sur quelques dizaines de mètres. A droite, on trouve un poteau avec une flèche rouge et un symbole représentant des raquettes à neige. Si le poteau est enlevé, on peut se repérer grâce au rocher avec le balisage du GR. (photo)

On traverse la forêt, puis on arrive dans un clapier, que l’on traverse en suivant une ligne de cairns.

Ensuite, une sente franchit un passage raide pour aboutir sur le plateau sommital.

Le sommet s’atteint facilement. Faire quelques mètres vers l’ouest pour avoir une vue plongeante sur les Estables.

Du Mont d’Alambre à la Croix de Peccata

Redescendre plein est, par la piste de ski. Au niveau d’un piquet de bois, prendre le sentier à gauche, panneau Maison Forestière du Mézenc" vers les arbres. Quand le sentier se divise, prendre la branche de droite. Elle va rejoindre la plus au nord des pistes de skis alpin.
Un sentier quitte la piste pour rejoindre la maison forestière.

Un sentier quitte la piste pour rejoindre la maison forestière.

Rejoindre la route et prendre le chemin qui la longe, vers nord-est, jusqu’au Col de la Croix de Peccata.

Avec 1569m d’altitude, c’est le 2ème plus haut col routier du Massif Central.

Ascension facultative du Mont Mézenc

Si le temps le permet, je recommande cette ascension relativement courte et qui présente peu de dénivelée. Topo ICI.

De la Croix de Peccata au Chalet d’Aiglet.

Prendre le chemin, balisage trait jaune, qui part au nord-ouest (photo) et va rejoindre la large piste du "Chemin de Ronde". (photo)

Suivre cette piste vers le nord-ouest, jusqu’à la cote 1493. Prendre le chemin à droite, balisage blanc/rouge du GR 40, peu visible au départ. (photo)

C’est le chemin emprunté à l’aller et qui ramène au Chalet d’Aiglet.

La randonnée : une histoire de temps

Météo-France avait prévu une matinée ensoleillée et un Soleil voilé ensuite. En ce mois d’avril 2012, remarquablement maussade, c’est inespéré.

A 6h30, j’allume mon PC, me mets sur mon topo du Mont Mézenc, je clique sur la Webcam et je vois du ciel bleu et quelques nuages. Des arrivants ou des partants ?

Chez-moi, à Saint-Héand, nous sommes plongés dans le brouillard.

Je fais confiance à Météo-France et je prends la route de la Haute-Loire. Trajet sous ou dans le brouillard, jusqu’aux environs du Col du Pertuis à 1029m d’altitude.

Mais au lieu de trouver un ciel bleu, je trouve un ciel nuageux. Je suis trop près de l’arrivée pour faire demi-tour. Je continue donc ma route.

Bientôt, ce sont des gouttes de pluie qui s’écrasent sur mon pare-brise.

Et puis, à 8h50, arrivé vers le Chalet d’Aiglet, le Soleil est visible au travers d’un voile nuageux qui s’amincit.

Au sommet du Rocher d’Aiglet, je vais même voir quelques coins de ciel bleu. Le vent est fou-furieux et je manque de m’envoler.

L’embellie va durer jusqu’au sommet du Mont d’Alambre. Là aussi, le vent est terrible. Mais le sommet est beaucoup plus large.

Je pensais parcourir une partie de cette randonnée parmi des prairies jonchées de jonquilles. Mais cette année elles sont en retard.

Et puis, arrivé à la Croix de Peccata, le voile nuageux devient de plus en plus épais.

Je prends le chemin du retour ! J’irais au Mont Mézenc une autre fois !

Autres randonnées à proximité

Informations

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Mont d’Alambre (1691m) et Rocher d’Aiglet (1417m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours