Mont d’Orisan (1762m) par Nant Fourchu

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
770m
Durée :
1 jour

Encore appelé Mont d'Orchair sur certaines cartes, il domine la vallée d'Albertville et se prolonge par le Grand Roc. – Auteur :

Accès

Depuis Chambéry, via le massif des Bauges, École, D60 et à droite le vallon de Bellevaux.

Se garer au parking du Nant Fourchu (996m).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Cartographie

Itinéraire

Du Nant Fourchu, poursuivre la route goudronnée sur 600m environ (laisser Orgeval à gauche).

Au Pont de la Fougère, franchir le torrent (panneau col de la Fougère, col du Haut du Four).

Après 2 lacets, ce chemin forestier laisse à droite le sentier du col de la Fougère et se poursuit en piste, puis en un sentier plus ou moins humide.

La montée se poursuit en lacets dans les bois. Au point 1450m, il rejoint le sentier de la Monète en provenance du col de la Fougère.

Partir sur la gauche. Le sentier grimpe et après un ressaut il arrive dans les alpages, se dirige vers les chalets et le col du Haut du Four.

Un panneau nous donne la direction (Orizan, Grand Roc). Suivre le sentier, balisé de temps à autre (jaune/rouge), jusqu’à une indication : Grand Roc. Itinéraire non balisé et cela inclut Orizan !

Suivre le sentier bien tracé. Au point 1620m environ, sous l’antécime, l’abandonner (il contourne ce sommet et continue vers le Grand Roc) pour grimper dans les herbes et retrouver une sente.

Retour : par le même itinéraire, ou si on le trouve, par le sentier non indiqué qui part à la lisière du bois, au plus bas de la combe, sous le col du Haut du Four. Il traverse le Nant, rejoint la piste forestière en rive droite (légère remontée) et ramène au point de départ.

Dernière modification : 22 octobre 2018
Mont Pécloz (2197m) et Mont d’Armenaz (2158m)

A propos

Auteur de ce topo :

Le soleil n’est jamais si beau qu’un jour où l’on se met en route. (Giono) il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive. Samivel

Topo publié le 15 août 2011

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !