Mont de Grange (2432m), par Lenlevay et la crête sud

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1100m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Le cheminement le plus court et le plus facile vers le Mont de Grange, panorama au centre du Chablais...

Accès

Thonon - Abondance, bifurquer à droite en direction du lac des Plagnes, puis à gauche en direction des hameaux de Follebin et de St. Théodule. Un court passage non goudronné amène à un petit parking, départ du sentier.

Itinéraire

  • Altitude départ : 1340m.
  • Altitude sommet : 2432m.
  • Durée : 5h.
  • Carte : IGN TOP25 3528ET Morzine - Massif du Chablais.

Période

Praticable en conditions estivales, ou peut-être aussi l’hiver par bonnes conditions si la neige n’est pas trop présente.

Difficulté

Cheminement sur piste et sentier en général bien marqué. Au milieu de la crête, le sentier franchit un ressaut par des lacets en terrain herbeux raide et un peu exposé. Il n’y a pas de difficultés d’itinéraire.

Parcours

Du parking, poursuivre la piste qui rejoint la forêt et attaque une bonne montée en direction des chalets de Covillet, de Bailly et du Jouly. La piste se fait horizontale et rejoint les chalets de Lenlevay situés sur le replat d’un large collet.

À partir de là, deux options :

  • On peut soit poursuivre la piste vers l’est, puis bifurquer à gauche sur un sentier montant juste avant que la piste ne descende dans le versant est. Ce sentier rejoint le prolongement de la crête sud du Mont de Grange.
  • La deuxième option consiste à rejoindre la crête en montant droit dans les pentes vers le nord-est au dessus de Lenlevay. Quelques traces aident la progression dans les passages raides. Cette option est souvent préférée l’hiver, si les conditions de neige sont bonnes. On rejoint rapidement la crête et son sentier.

Remonter la crête. Celle-ci se fait de plus en plus raide, pour buter sur un petit ressaut rocheux. Le sentier remonte la pente herbeuse raide en lacets et contourne le ressaut par la gauche. L’hiver, ce passage est la partie la plus délicate de la randonnée, à franchir uniquement par bonnes conditions de neige.

Au dessus, la crête se fait débonnaire, et remonte rectiligne et régulière en direction du plateau sommital. Celui-ci est beaucoup plus complexe qu’il en a l’air d’en bas, couvert de bosses et de gros blocs rocheux. Ceux-ci forment un vague canyon qui est parcouru par le sentier, qu’on remonte jusqu’au sommet de la montagne, tout au nord. On y trouve une croix et une table d’orientation, mais le point culminant se situe tout au bout de la crête, où se trouve un relais radio.

De par sa position centrale et relativement isolée dans le massif du Chablais, ce sommet offre un grand panorama circulaire sur tous les sommets environnants.

Le retour s’effectue par le même itinéraire.

Détail de la sortie du 5 janvier 2015

La fin de l’année 2014 s’était conclue par quelques chutes de neige qui faisaient penser que l’hiver arrivait enfin... Mais le temps doux et pluvieux du début 2015 a un peu gâché la fête, et maintenant le retour de l’anticyclone... Les skis sont toujours au placard, et les chaussures en service... Cette fois-ci ce sera le Mont de Grange, magnifique panorama, que je souhaitais tenter...

Départ vers 12h30. Le soleil tape dans un ciel grand bleu, l’air est doux. Visiblement peu de neige, on ne va pas s’encombrer de raquettes, mais par contre les crampons pourraient être utiles...

L’ambiance est donnée sur la piste de montée : La pluie avait détrempé la neige tassée du chemin, et le tout avait regelé avec les nuits claires et glaciales... Une belle patinoire à négocier au mieux...

La situation s’améliore plus haut en sortant de la forêt. Arrivé à Lenlevay, je me laisse tenter par les pentes montant directement vers la crête, tracée par les skieurs... Ça passe finalement bien, même si sans raquettes, on s’enfonce un peu par endroits...

La neige glissante de la crête, bétonnée par la pluie verglaçante, me convainc de chausser les crampons. De bons vieux crampons à lanières s’adaptant parfaitement à mes chaussures de neige, pourtant très molles. Peu de neige sur la partie raide à franchir, et on suit les lacets du sentier. Pourtant, un dernier couloir de neige dure me barre encore le passage. Les crampons tiennent, mais sans piolet pour assurer les pas, perdre l’équilibre serait malvenu... La solution fut de redescendre quelques lacets pour traverser le couloir plus bas, là où la neige est suffisamment molle pour creuser de belles marches...

Plus aucune difficulté une fois rejointes les longues pentes supérieures de la crête. Le vent m’accueille en haut, et le petit canyon à parcourir, joliment décoré de rochers recouverts d’une gangue de glace, m’offre un abri relatif. Puis le sommet... La vue est magnifique dans l’atmosphère transparente au dessus des brumes hivernales, et s’étend depuis les sommets des Écrins jusqu’à ceux de l’Oberland zurichois, et depuis le Valais jusqu’au Jura...

16h, il est temps de descendre dans la lumière se réchauffant progressivement... Descente agréable, juste "dérangé" par quelques chamois... Le couloir se franchit facilement dans les traces déjà faites, et en dessous, on fera une petite pause pour voir les couleurs du coucher de soleil avant de plonger dans l’ombre...

On gardera les crampons pour toute la descente, pour éviter les mauvaises surprises sur la piste patinoire dans la lumière déclinante du soir... Retour vers 18h...

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Mont de Grange (2432m), par Lenlevay et la crête sud »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours