Montagne Durbonas (2086m)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
830m
Durée :
1 jour

Montagne massive du sud-ouest du Dévoluy et qui surplombe le Buëch. Randonnée entre alpages et forêts, bien différente de l'image archétypique d'un massif minéral. – Auteur :

Accès

Prendre la D 1075 entre Aspres-sur-Buëch et le Col de la Croix Haute

  • du Col de la Croix Haute, descendre jusqu’à St-Julien en Beauchêne. Rentrer à gauche dans le village et le traverser. Suivre la petite route, panneau "Durbon" que l’on suit jusqu’au parking terminal, panneau informatif sur la Forêt Domaniale de Durbon.
  • d’Aspres-sur-Buëch, remonter la vallée en direction du Col de la Croix Haute, en traverser la Faurie, jusqu’à St-Julien en Beauchêne. Rentrer à droite dans le village et prendre la petite route décrite plus haut.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3338OT
  • Tracé IGN
  • Départ : 1260m
  • Distance : 11km
  • Heure de départ : 6h45
  • Sommet : 9h15
  • Entame de descente : 10h30
  • Retour : 12h30

Balisage

  • Blanc/rouge du GR 94, du départ jusqu’à la bifurcation située 100m après l’intersection avec la route forestière de Combe Longue.
  • Trait jaune ancien après la bifurcation.
  • A noter que le GR n’est plus représenté sur la carte IGN en ligne sur le Géoportail. Modification du parcours ?

Difficulté

  • Techniquement aucune.
  • Balisage ancien demandant un peu d’orientation dans la prairie de Plate-Bansi. Le balisage s’interrompt, mais des arbres morts sont à terre et le balisage était sans doute sur les troncs.

Descriptif

Du parking, prendre le sentier qui passe près du panneau informatif et qui va couper et recouper la route forestière de Combe Longue.

Vers 1305m, le chemin va s’écarter de la piste. On la retrouve à l’altitude de 1500m.

Traverser la piste pour prendre le chemin en face. 100 mètre plus loin, on arrive à une intersection. Laisser le GR (ou l’ancien GR) partir à gauche et prendre la branche de droite, balisée en jaune.

On arrive vers une clôture avec un portillon.

Suivre le sentier qui arrive dans la prairie de Plate-Bansi en repérant bien le sentier qui ne sera pas bien visible au retour.

Passer vers la ruine de la bergerie et se diriger vers la source avec un abreuvoir.

On retrouve le balisage sur un arbre. On se dirige à gauche, plein est sur quelques mètres, jusqu’à ce que le balisage invite à tourner à droite.

Une sente discrète s’éloigne de la sente principale et arrive dans un petit vallon.

Le balisage disparaît. Traverser le petit vallon suivant. On retrouve le balisage presque effacé sur les arbres.

  • si on ne retrouve pas la balisage, continuer à monter au sud-ouest, on va forcément recouper le sentier venant du col de l’Eschaup.

Suivre les marques du balisage, la sente est presque invisible. On arrive sur un sentier horizontal, venant du col de l’Eschaup.

Suivre ce sentier vers la droite, ouest, pour arriver à la prairie du plateau du Grand Clot.

Suivre le balisage jaune autant que possible, cependant l’itinéraire est simple.

On monte dans une clairière longue et étroite qui amène presque en bordure des escarpements du versant sud-ouest de la montagne.

On arrive à l’antécime (2055m), magnifique point de vue sur la vallée. Une arête assez large part de ce point et descend plein sud. C’est un autre itinéraire d’ascension, depuis la Faurie.

De l’antécime, suivre la crête au nord-est jusqu’au point culminant.

Panorama sur le Vercors, le Dévoluy (Garnesier, Chamousset, Pic de Bure, Grand Ferrand), l’Obiou étant visible du point 2055m, la Meije, les Ecrins, l’Ailefroide, les Bans, l’Olan, la Cime du Vallon, le Pelvoux, le Sirac, les Rouies, le Mont ventoux, la Montagne de Lure etc.

Retour par le même itinéraire.

Hébergement

Camping "La Garrigue" à la Faurie qui propose également de louer des chalets et des yourtes.

Dernière modification : 16 mai 2018
Tête de Garnesier (2367m) - Tête des Ormans (2140m) par le Col de Plate Contier

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 14 juin 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par heremeLe 15 juin 2012 à 00h20

    Grand Ferrand encore plus impressionnant au-dessus des nuages.

    Au sujet de la toponymie, encore une prouesse de la cartographie bureaucratique, relativement au village de Saint-Julien-en Beauchêne, nom n’ayant aucun rapport ni avec la beauté ni avec le chêne.

    Le mot le plus francisé, par rapport aux anciennes orthographes latines, pourrait être Bochaine, signifiant vallée, région du Buech (mot occitan, le tréma sur le "e" n’a pas de raison d’être).

    Ci-dessous les références :

    Source : Abbé Paul GUILLAUME, Chartes de Durbon, quatrième monastère de l’ordre des Chartreux, diocèse de Gap, Paris, Leroux, 1893, xxx-904 p., in-8°.

    Extrait du Recueil des travaux de l’institut de géographie alpine, année 1915, volume 3, numéro 3-2, pages 145 à 161.

    " Malgré l’orthographe officielle de Saint-Julien-en-Beauchêne, il convient, à mon avis d’écrire Bochaine. Les chartes portent : Biochana, Bioycana, Biuchaina, Buechana, Byocheana, Byauchana, Byossana, soit la vallée, la région de Buech (pas de tréma) (Biochium, Bochium, Boechium). ". GUILLAUME, Chartes de Durbon, p. VII.

  • par eric vbLe 16 juin 2012 à 13h43

    Alors là je dis chapeau ! J’ai crée un topo sur cet itinéraire il y a trois ans sur bivouak, mais celui-ci est plus étoffé grâce aux photos et ses fléchages incrustés. Bravo et merci Alain.
    Par-ailleurs, je reste stupéfait qu’un sommet aussi panoramique que la Montagne Durbonas soit quelque peu tombé dans l’oubli.

  • par Le 19 juin 2012 à 00h16

    Hereme : la région du Buëch (je respecte l’orthographe officielle) dans le département 05 s’appelle bien le Bochaine. Mais on ne l’utilise plus guère alors que c’est plus joli que ce Buëch difficile à prononcer. Le Grand Ferrand est impressionnant aussi sans nuages : voici une photo en avant-première https://www.altituderando.com/IMG/jpg/b/b/f/alain_bellon_Gd_Ferrand.jpg

    Eric : j’avais lu ton topo il y a quelques mois et je suis allé planté ma tente à la Faurie. J’avais déjà préparé mes itinéraires, oubliant le Durbonas. Du camping, j’ai vu cette montagne massive en citadelle avancée sur la vallée. J’ai regardé ma carte et un itinéraire m’a paru logique. Le gérant du camping me l’a confirmé. Elle mérite vraiment une visite. C’est dommage que je n’avais pas ton topo, j’aurais tenté de me renseigné sur la descente vers le col de l’Eschaup.

  • par heremeLe 19 juin 2012 à 02h48

    Je veux bien admettre que pour les oreilles non habituées aux intonations occitanes le mot Buech ait une sonorité étrange, mais il est absolument illogique, même dans une orthographe officielle, que le village de Saint-Julien dans le Bochaine devienne un Saint-Julien-en-Beauchêne. Bien sûr les langues évoluent ; il s’agit cependant là de l’un des nombreux cas où les toponymes sont quelque peu malmenés, que ce soit maintenant ou il y a deux siècles, et ce uniquement de la part de personnes faisant preuve d’ignorance en croyant reconnaître dans une appellation leur étant inconnue des mots de leur vocabulaire courant, alors que lesdites personnes, ayant par ailleurs une fonction officielle, sont censées être les garantes de la diffusion correcte de la connaissance. Et un toponyme n’ayant plus de sens ne devient plus qu’un simple amas de lettres.

    Grand Ferrand : splendide la nouvelle photo (je n’ai toujours connu cette montagne que l’été). Mais là la faible couche de neige accentue l’aspect 3D en différenciant nettement les différentes ruptures de pente, barres rocheuses, failles, ...
    Puis-je l’utiliser dans mes fonds d’écran ?

  • par Le 19 juin 2012 à 09h43

    Fond d’écran, c’est avec plaisir. La résolution est un peu petite. J’ai mis sur cette page une photo en résolution plus grande que je vais laisser quelques jours. En attendant de l’intégrer dans un prochain topo. Il suffit donc de la télécharger.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !