Montagne Sainte-Victoire : Pic des Mouches (1011m) et Croix de Provence (946m) en boucle

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1200m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

On aborde le Vallon de la Tine par un cheminement sauvage qui s’insinue dans l’ombre de belles parois abruptes. Une fois le Pic des Mouches gravi, c'est la découverte d'un versant nord qui s’incline en douceur et se couvre de garrigue. Le trajet se poursuit par une longue traversée en crête. On atteint la Croix de Provence puis une descente audacieuse nous mène au pied de l’imposante muraille. La boucle se referme dans le décor somptueux de ce joyau de la campagne aixoise.

Accès

D.17 "Route Cézanne" qui va d’Aix-en-Provence à Puyloubier.
Se garer au parking de Saint-Ser, à la cote 404, environ 5,2 Km à l’est de la Maison de Sainte-Victoire et environ 2,6 Km à l’ouest de Puyloubier.

Précisions sur la difficulté

  • La montée : quelques passages rocheux assez raides mais faciles. Sens de l’itinéraire requis pour les parties non balisées.
  • La traversée en crête : une longue succession de bosses et de replats, sans difficultés particulières.
  • La descente : plusieurs passages délicats et raides. Dans ce sens, c’est un itinéraire pour randonneurs aguerris !
  • Le retour : un long cheminement facile dans une alternance de montées et de descentes.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3244 ET Montagne Ste-Victoire
  • Altitude de départ : 404m
  • Sommets atteints :
    Pic des Mouches (1011m) - Baù des Vespres (1010m) - Croix de Provence (946m)
  • Dénivelée cumulée : environ 1200m
  • Distance du parcours  : 18km
  • Période défavorable  : éviter l’été à cause de la chaleur et des risques d’incendie.
  • Conditions météo : comme pour tous les parcours en crête, se renseigner sur la force du vent et le risque d’orage. Terrain sec indispensable pour la descente.
  • Balisage :
    — Rouge jusqu’à la première bifurcation
    — Anciennement bleu, en direction du Pic des Mouches
    — Courte portion sans balisage à l’approche du Pic des Mouches
    — GR.9 sur la crête, du Pic des Mouches au prieuré
    — Courte portion bleue après le prieuré
    — Courte portion hors sentier et sans balisage
    — Jaune pour la descente
    — Marron du refuge Cézanne jusqu’à la chapelle de Saint-Ser
    — Rouge pour le retour au parking

Itinéraire

Réglementation Grand Site Sainte-Victoire

  • L’accès au massif est réglementé : Réglementation du site
  • Risque d’incendie en période estivale :
    Pour tous les massifs provençaux, le risque d’incendie est élevé pendant l’été : Niveau de risque - Tel : 0811 20 13 13

L’itinéraire d’ascension par le Vallon de la Tine

Départ du parking de Saint-Ser. Des poteaux en bois indiquent les grandes directions.

S’engager sur le sentier balisé en rouge. Passer à proximité du relais de Saint-Ser puis, à la première bifurcation, laisser à main gauche l’itinéraire du retour pour suivre le tracé bleu et vert.

Une autre intersection se présente bientôt, ignorer le balisage vert et prendre sur la gauche en direction du Vallon de la Tine. Le sentier parfois raide mais jamais exposé s’insinue dans l’ombre de belles parois abruptes. Remonter un couloir rocheux et quelques dalles ludiques.

Reprendre les bâtons pour s’arracher du pierrier pentu qui se présente. Le cheminement remonte le vallon, direction nord, puis oblique progressivement au nord-est. Les traces bleues disparaissent avant d’atteindre le sommet.

La pente se fait plus douce et plusieurs sentes permettent d’atteindre le sommet désormais en vue.

Du Pic des Mouches à la Croix de Provence

Le temps sec et frais de ce mois de décembre me permet de distinguer les Ecrins. Au nord, le Mont Ventoux borne l’ultime frontière de la Provence. Au sud, l’horizon est voilé mais l’on distingue sans peine la grande épine dorsale de la Sainte-Baume.

  • N’oubliez pas de jeter un coup d’œil sur la belle table d’orientation du Pic des Mouches.

La grande traversée en crête commence ! Le GR.9 prend la direction du Baù de l’Aigle puis le contourne par son unique passage sur le versant sud.

Poursuivre par un sentier bien balisé puis atteindre quelques affleurements rocheux équipés de chaînes. (Elles sont utiles lorsque la roche est humide.)

Sans jamais vraiment se confronter au vide, le sentier longe la ligne de crête en laissant parfois entrevoir un point de vue vertigineux.

Atteindre le Baù des Vespres. De grands cairns ponctuent l’itinéraire et permettent de traverser ce culmen débonnaire. Les bosses se succèdent jusqu’à la Grotte des Hirondelles.

  • Le tracé noir ainsi que le très bel itinéraire Forcioli qui le rejoint plus bas sortent par cette lucarne !

Une courte grimpette permet de gagner la Croix de Provence. Poursuivre en direction du prieuré en contrebas.

  • Le pèlerin ou l’amateur de belles pierres ne manqueront pas d’y faire une halte !

Continuer vers l’ouest en suivant le tracé bleu. 50 mètres après le prieuré, prendre une sente discrète qui remonte légèrement en s’approchant de la falaise. (non balisée) Longer la ligne de crête sur 150 mètres environ. Un cairn marque le départ du tracé jaune.

  • Pour ceux qui voudraient changer d’itinéraire : rejoindre le tracé rouge plus facile, il permet d’atteindre le Pas du Berger puis le Refuge Cézanne.

La descente rando-escalade par le tracé jaune

  • Cette progression réclame de l’attention ainsi qu’une bonne capacité d’évaluation du terrain. Pour randonneurs expérimentés !

La partie supérieure de cette descente côtoie le vide de la face ouest et requiert de la rigueur. Piquer dans le versant sud par une succession de ressauts rocheux relativement facile en désescalade. Poursuivre par une série de dalles et de petits couloirs raides dans une ambiance plus alpine.

Le dernier couloir surplombe un grand pierrier. Retrouver un sentier plus classique, direction sud-ouest.

  • Le Pas de la Savonnette : à la descente, ce passage équipé d’une chaîne peut impressionner. On peut l’esquiver en le contournant, suivre les pointillés jaunes.

Sinon :

Au sud, repérer un éboulis pentu et le descendre. (la chaîne est visible avant de s’engager dans la dalle)

S’aider de la chaîne et de quelques prises pour les pieds. Les derniers mètres sont lisses, le Pas de la Savonnette n’usurpe pas son nom !

Suivre les marquages jaunes qui permettent de rejoindre le Refuge Cézanne.

Le retour en montagnes russes

Du Refuge Cézanne, emprunter le tracé marron qui s’oriente à l’est. Le sentier s’élève régulièrement puis passe à proximité de l’Oppidum d’Untinos.

A l’altitude 555m, grimper sur la gauche jusqu’à l’ancienne carrière de marbre. Passer au dessus, puis poursuivre en sentier balcon jusqu’au point coté 700m. (cairn)

Continuer vers le nord jusqu’au Refuge Baudino. (797m)
Franchir un chaos rocheux puis amorcer une longue descente jusqu’à l’Ermitage de Saint-Ser.

Gagner le point de jonction avec l’itinéraire de montée par le tracé rouge puis retour au parking.

Dernière modification : 16 mai 2018
Montagne Sainte Victoire : Croix de Provence (946m) par le tracé jaune et traversée jusqu’au Pic des Mouches (1011m)

La carte du topo « Montagne Sainte-Victoire : Pic des Mouches (1011m) et Croix de Provence (946m) en boucle »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Montagne Sainte-Victoire : Pic des Mouches (1011m) et Croix de Provence (946m) en boucle »

Le début du trajet. Le soleil épand déjà sa chaleur sur le magnifique versant sud. Eperon rocheux. Verticalement vôtre. Merveilleux vallon sauvage. Belle ambiance ! Couloir rocheux étriqué. Amphithéâtre calcaire. Invitation à poser les mains. La sortie des l’éboulis : par la droite. Baù de l’Aigle. Table d’orientation au Pic des Mouches. Regard en arrière...en s’éloignant du Pic des Mouches ! Si...Baù des Vespres. La longue façade minérale s’étire encore. Vagues de calcaire. Grotte du Vent ou  des Hirondelles. Le sommet occidental : la Croix de Provence. Un randonneur sort du tracé jaune. Le descente...c’est parti dans la face sud ! Avec du recul, le départ du jaune. Les dalles s’inclinent sur mon passage !  (Regard arrière) Petit dièdre en désescalade. (Regard arrière) Au milieu puis à gauche. (Regard arrière) Un petit coup de savonnette ! Boucler Sainte-Victoire se mérite. Marne rouge. Le sentier passe au petit col, au fond à droite. Le sentier en contrebas (vu de Forcioli) L’immense muraille. Magnifique richesse de coloration. Enfin des randonneurs ! « Je suis belle, ô mortels, comme un rêve de pierre » Baudelaire Terre de contrasre. La carrière de marbre. Il reste les coins ! Sainte-Victoire grandiose. Refuge Baudino. Rougeoiement pour... ... un crépuscule provençal. L’Ermitage de Saint-Ser voit la vie en rose !