Montagne Sainte-Victoire : Pic des Mouches (1011m) et Croix de Provence (946m) en boucle

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1200m
Durée :
1 jour

On aborde le Vallon de la Tine par un cheminement sauvage qui s’insinue dans l’ombre de belles parois abruptes. Une fois le Pic des Mouches gravi, c'est la découverte d'un versant nord qui s’incline en douceur et se couvre de garrigue. Le trajet se poursuit par une longue traversée en crête. On atteint la Croix de Provence puis une descente audacieuse nous mène au pied de l’imposante muraille. La boucle se referme dans le décor somptueux de ce joyau de la campagne aixoise. – Auteur :

Accès

D.17 "Route Cézanne" qui va d’Aix-en-Provence à Puyloubier.
Se garer au parking de Saint-Ser, à la cote 404, environ 5,2 Km à l’est de la Maison de Sainte-Victoire et environ 2,6 Km à l’ouest de Puyloubier.

Précisions sur la difficulté

  • La montée : quelques passages rocheux assez raides mais faciles. Sens de l’itinéraire requis pour les parties non balisées.
  • La traversée en crête : une longue succession de bosses et de replats, sans difficultés particulières.
  • La descente : plusieurs passages délicats et raides. Dans ce sens, c’est un itinéraire pour randonneurs aguerris !
  • Le retour : un long cheminement facile dans une alternance de montées et de descentes.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3244 ET Montagne Ste-Victoire
  • Altitude de départ : 404m
  • Sommets atteints :
    Pic des Mouches (1011m) - Baù des Vespres (1010m) - Croix de Provence (946m)
  • Dénivelée cumulée : environ 1200m
  • Distance du parcours  : 18km
  • Période défavorable  : éviter l’été à cause de la chaleur et des risques d’incendie.
  • Conditions météo : comme pour tous les parcours en crête, se renseigner sur la force du vent et le risque d’orage. Terrain sec indispensable pour la descente.
  • Balisage :
    — Rouge jusqu’à la première bifurcation
    — Anciennement bleu, en direction du Pic des Mouches
    — Courte portion sans balisage à l’approche du Pic des Mouches
    — GR.9 sur la crête, du Pic des Mouches au prieuré
    — Courte portion bleue après le prieuré
    — Courte portion hors sentier et sans balisage
    — Jaune pour la descente
    — Marron du refuge Cézanne jusqu’à la chapelle de Saint-Ser
    — Rouge pour le retour au parking

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Réglementation Grand Site Sainte-Victoire

  • L’accès au massif est réglementé : Réglementation du site
  • Risque d’incendie en période estivale :
    Pour tous les massifs provençaux, le risque d’incendie est élevé pendant l’été : Niveau de risque - Tel : 0811 20 13 13

L’itinéraire d’ascension par le Vallon de la Tine

Départ du parking de Saint-Ser. Des poteaux en bois indiquent les grandes directions.

S’engager sur le sentier balisé en rouge. Passer à proximité du relais de Saint-Ser puis, à la première bifurcation, laisser à main gauche l’itinéraire du retour pour suivre le tracé vert.

Une autre intersection se présente bientôt, ignorer le balisage vert et prendre sur la gauche en direction du Vallon de la Tine. Le sentier parfois raide mais jamais exposé s’insinue dans l’ombre de belles parois abruptes. Remonter un couloir rocheux et quelques dalles ludiques.

Reprendre les bâtons pour s’arracher du pierrier pentu qui se présente. Le cheminement remonte le vallon, direction nord, puis oblique progressivement au nord-est.

La pente se fait plus douce et plusieurs sentes permettent d’atteindre le sommet désormais en vue.

Du Pic des Mouches à la Croix de Provence

Le temps sec et frais de ce mois de décembre me permet de distinguer les Ecrins. Au nord, le Mont Ventoux borne l’ultime frontière de la Provence. Au sud, l’horizon est voilé mais l’on distingue sans peine la grande épine dorsale de la Sainte-Baume.

  • N’oubliez pas de jeter un coup d’œil sur la belle table d’orientation du Pic des Mouches.

La grande traversée en crête commence ! Le GR.9 prend la direction du Baù de l’Aigle puis le contourne par son unique passage sur le versant sud.

Poursuivre par un sentier bien balisé puis atteindre quelques affleurements rocheux équipés de chaînes. (Elles sont utiles lorsque la roche est humide.)

Sans jamais vraiment se confronter au vide, le sentier longe la ligne de crête en laissant parfois entrevoir un point de vue vertigineux.

Atteindre le Baù des Vespres. De grands cairns ponctuent l’itinéraire et permettent de traverser ce culmen débonnaire. Les bosses se succèdent jusqu’à la Grotte des Hirondelles.

  • Le tracé noir ainsi que le très bel itinéraire Forcioli qui le rejoint plus bas sortent par cette lucarne !

Une courte grimpette permet de gagner la Croix de Provence. Poursuivre en direction du prieuré en contrebas.

  • Le pèlerin ou l’amateur de belles pierres ne manqueront pas d’y faire une halte !

Continuer vers l’ouest en suivant le tracé bleu. 50 mètres après le prieuré, prendre une sente discrète qui remonte légèrement en s’approchant de la falaise. (non balisée) Longer la ligne de crête sur 150 mètres environ. Un cairn marque le départ du tracé jaune.

  • Pour ceux qui voudraient changer d’itinéraire : rejoindre le tracé rouge plus facile, il permet d’atteindre le Pas du Berger puis le Refuge Cézanne.

La descente rando-escalade par le tracé jaune

  • Cette progression réclame de l’attention ainsi qu’une bonne capacité d’évaluation du terrain. Pour randonneurs expérimentés !

La partie supérieure de cette descente côtoie le vide de la face ouest et requiert de la rigueur. Piquer dans le versant sud par une succession de ressauts rocheux relativement facile en désescalade. Poursuivre par une série de dalles et de petits couloirs raides dans une ambiance plus alpine.

Le dernier couloir surplombe un grand pierrier. Retrouver un sentier plus classique, direction sud-ouest.

  • Le Pas de la Savonnette : à la descente, ce passage équipé d’une chaîne peut impressionner. On peut l’esquiver en le contournant, suivre les pointillés jaunes.

Sinon :

Au sud, repérer un éboulis pentu et le descendre. (la chaîne est visible avant de s’engager dans la dalle)

S’aider de la chaîne et de quelques prises pour les pieds. Les derniers mètres sont lisses, le Pas de la Savonnette n’usurpe pas son nom !

Suivre les marquages jaunes qui permettent de rejoindre le Refuge Cézanne.

Le retour en montagnes russes

Du Refuge Cézanne, emprunter le tracé marron qui s’oriente à l’est. Le sentier s’élève régulièrement puis passe à proximité de l’Oppidum d’Untinos.

A l’altitude 555m, grimper sur la gauche jusqu’à l’ancienne carrière de marbre. Passer au dessus, puis poursuivre en sentier balcon jusqu’au point coté 700m. (cairn)

Continuer vers le nord jusqu’au Refuge Baudino. (797m)
Franchir un chaos rocheux puis amorcer une longue descente jusqu’à l’Ermitage de Saint-Ser.

Gagner le point de jonction avec l’itinéraire de montée par le tracé rouge puis retour au parking.

Dernière modification : 29 octobre 2018
Montagne Sainte Victoire : Croix de Provence (946m) par le tracé jaune et traversée jusqu’au Pic des Mouches (1011m)

A propos

Auteur de ce topo :

Marcher en montagne : "je suis bien là, où je me dois d'être. C'était la question cruciale de la vie. La plus simple et la plus négligée." Sylvain Tesson

Topo publié le 21 décembre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (12).
  • par Le 21 décembre 2013 à 18h22

    Sublime "Sainte" !

  • par Le 28 décembre 2013 à 12h45

    Ce bel itinéraire s’inspire de vos nombreux topos sur Sainte-Victoire !

  • par Le 16 janvier 2014 à 14h04

    Il faut découvrir la Sainte Victoire lorsqu’on séjourne dans la région et ce ne sont pas les itinéraires qui manquent.........

  • par EmilieLe 28 mars 2015 à 21h18

    Si je n’ai qu’une journée pour découvrir Sainte-Victoire, est-ce que ce trajet serait celui à choisir pour avoir les points de vues les plus époustouflants ?

  • par Le 28 mars 2015 à 21h58

    Bonjour Emilie,
    L’itinéraire est somptueux mais ce n’est pas celui que je choisirai pour une première découverte, car boucler Ste Victoire n’est pas une sinécure ! Si tu as la caisse et un bon niveau (tracé jaune délicat à la descente) ce parcours est fait pour toi !

  • par Le 29 mars 2015 à 14h43

    Emilie voici un lien du site des "amis de la sainte victoire l’onglet sentiers balises te donnera toutes les informations bonne rando

    http://www.amisdesaintevictoire.asso.fr/index.php

  • par Le 29 mars 2015 à 16h02

    Il y a de quoi faire sur notre site également :
    https://www.altituderando.com/+-Sainte-Victoire-+

  • par Le 29 mars 2015 à 21h43
  • par Le 30 mars 2015 à 09h11

    Salut Alain, Michel

    Le lien officiel pour le risque incendie dans les Bouches du Rhône est celui-ci (visible sur mes topos bucco-rhodaniens) : http://www.paca.gouv.fr/files/massif/

    Il devrait être remis en activité dés que l’arrêté préfectoral 2015 sera mis en place (généralement entre le 1er et 15 Juin de chaque année et jusqu’à la mi-septembre).

    A+

  • par Le 30 mars 2015 à 13h41

    Merci les amis.

  • par EmilieLe 12 avril 2015 à 02h14

    Merci !

  • par Le 21 novembre 2017 à 22h43

    Le balisage bleu n’existe plus il y a que le vert à la première intersection. L’ancien balisage bleu apparaît après la deuxième intersection décrite mais il est bien caché et pas jusqu’au pic des mouches.

  • par Jean LouisLe 29 octobre à 15h37

    En effet au départ, le balisage bleu a été effacé au marteau jusqu’après la bifurcation avec le vert (qui lui semble avoir été repeint !). On peut assez facilement suivre les traces de martelage sur les rochers pour rejoindre la partie encore balisée.
    Le sentier est déclassé. Il n’est plus utilisé que par les parapentistes connaissant l’itinéraire pour monter au Pic des Mouches.
    Nous sommes arrivés par le sommet sans connaître l’itinéraire. Nous avons d’abord suivi plein sud sous le sommet une ligne de cairns qui s’interrompt au bout de 100m de dénivelé environ. Nous avons alors coupé sud-ouest à travers petits pierriers et dalles couchées en direction d’un vallon couvert d’un grand pierrier avec des traces de passage en lacets : c’était le sentier bleu.
    Presqu’en bas du pierrier, pour trouver le couloir à descendre en désescalade, la balise sur un gros rocher rond indiquant le virage à droite est cachée par les branches, Attention !

  • par Le 29 octobre à 17h37

    Eh bien soit, la trace bleue n’existe plus, ce qui devrait rendre cette partie plus confidentielle.
    Merci pour le retour.
    D’ailleurs, pour ceux que ça amuse, il existe une vire très aérienne qui se cache dans le secteur. Une sorte de raccourci plus connu des grimpeurs que des randonneurs ou des parapentistes.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !