Montagne Sainte Victoire, Pic des Mouches (1011m) par le tracé bleu

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
607m
Durée :
1 jour

Un itinéraire très sauvage, qui remonte le petit et raide vallon de la Tine, ce qui donne de superbes vues plongeantes. Le seul véritable passage technique est constitué par un couloir rocheux peu raide. – Auteur :

Accès

  • D17 "Route Cézanne" qui va d’Aix-en-Provence à Puyloubier. Se garer au parking de St-Ser, à la cote 404, environ 5,2 Km à l’est de la Maison de Ste-Victoire et environ 2,6 Km à l’ouest de Puyloubier.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3244ET
  • Site de l’IGN : le pic des Mouches
  • Altitude de départ : 404m
  • Pic des Mouches : 1011m
  • Temps d’ascension : 1h30
  • Temps de descente par le tracé rouge pointillé, puis rouge : 1h15
  • Distance : 4km

Réglementation

L’accès au massif est réglementé en été avec possibilité d’interdiction totale en cas de risques d’incendie.

  • ORANGE : sentiers autorisés
  • ROUGE : sentiers autorisés de 6h00 à 11h00 et toute la journée dans les ZONES D’ACCUEIL DU PUBLIC EN FORÊT
  • NOIR : tous les sentiers sont interdits
  • Niveau de Danger Feux de Forêt : lien ICI
  • Tel : 08 11 20 13 13

Précaution

  • Ne gâchez pas votre séjour ! Ne laissez rien dans les véhicules. Si vous pouvez ouvrir le cache-bagage et mettre en évidence un coffre vide : faites-le !

Balisage

Il semble que le sentier soit en cours de déclassement car le début du balisage bleu a été signalé manquant au 04/12/2015

  • trait rouge jusqu’à la bifurcation
  • trait bleu de la bifurcation jusque sous le Pic des Mouches
  • pas de balisage pour la partie finale
  • blanc/rouge sur la crête
  • rouge pointillé, puis rouge à la descente

Difficulté

  • sentier technique, avec quelques courts passages rocheux
  • sentier de descente technique, mais évident.

Ascension par le tracé bleu

Prendre le petit sentier, vers les panneaux, qui se dirige vers la Saint-Victoire.

On passe à proximité du relais de St-Ser. Laisser une sente qui part à gauche, pour prendre celui, plus large, vers un poteau en bois.

On arrive à une bifurcation, suivre le balisage bleu (et vert), à droite. On peut voir, sur le rocher portant le balisage, la mention difficile pour le tracé bleu. C’est très exagéré. C’est l’itinéraire le plus direct pour atteindre le Pic des Mouches. Il est donc raide, mais pas très difficile.

Un peu plus loin, on arrive à une autre bifurcation. Le tracé vert part à droite. Prendre à gauche, le tracé bleu, qui va s’engager dans un petit vallon entre deux parois rocheuses : le vallon de la Tine.

La seule difficulté est constituée par un couloir, suivi d’une traversée de dalle. Pas très raide, il se surmonte facilement.

On remonte une bonne sente, avec quelques petits passages sur des dalles rocheuses, jamais vertigineuses et sans exposition. Les pierriers sont bien stabilisés.

Dans la partie supérieure, le balisage bleu s’interrompt. La pente s’atténue et le vallon devient très large. Le Pic des Mouches est en vue.

Plusieurs sentes permettent d’y accéder. On peut soit gagner la ligne de crête, soit monter directement au sommet.

Descente par le tracé bleu

Peu difficile, le tracé bleu peut se descendre sans danger. Pour varier la randonnée, il est intéressant de descendre par un autre itinéraire.

Descente par le tracé rouge pointillé, puis rouge

Du sommet, suivre le GR 9 vers l’ouest.

Il va quitter la ligne de crête pour passer en versant sud, avec en face, le Baù de l’Aigle, un impressionnant rocher.

Le GR, va repasser en versant nord, sous le Baù de l’Aigle, alors, qu’à gauche, plein ouest, commence le tracé rouge pointillé.

Par une sente dans les pierriers, il va rejoindre le tracé rouge, qui comporte quelques pas de désescalade et rejoint la Chapelle St-Ser.

Passer dans le tunnel sous la terrasse et rejoindre le parking.

Descente par le tracé vert, facile, mais glissant et "paumatoire"

Du sommet, suivre le GR 9 vers l’est.

Après 220 mètres environ, à une bifurcation, on laisse un large sentier partir à gauche vers le col des Portes.

Poursuivre sur la crête, presque horizontale. Lorsque la pente s’accentue, continuer sur la crête, même si le GR passe un peu en contrebas.

200 mètres après la bifurcation du col des Portes, on arrive à un premier gros cairn, puis à un second.

Avant le second, on trouve sur le sol, le balisage vert et une petite sente sur la droite, sud.

  • de ce point, on peut prendre plein nord, pour arriver, 20 mètres plus loin au-dessus du garagaï de Cagoloup. ATTENTION : la pente se termine par une falaise dominant le gouffre. Quand on voit la dépression du gouffre, le contourner par la gauche ou par la droite. De vaste dimension, on ne peut pas descendre sans équipements.

Le tracé vert n’est pas difficile, mais il est glissant à cause des graviers qui roulent sous les chaussures.

Il est surtout "paumatoire" ! On change plusieurs fois de vallon avec de petites remontées.

  • si on parcourt plus de 50 mètres sans voir de balisage, il faut remonter à la dernière marque rencontrée et chercher. Il ne faut pas se fier aveuglément aux traces dans les pierriers.

Le tracé vert, va rejoindre le tracé bleu, puis le rouge, avant d’arriver au parking.

A noter

Je suis monté deux fois au Pic des Mouches, le premier et le sixième jour de mon séjour.

  • ascension par le tracé rouge et descente par le tracé vert (sans me perdre, mais avec quelques départs sur de fausses pistes).
  • ascension par le tracé bleu et descente par le tracé rouge pointillé, puis rouge.

La grotte aux champignons

Elle se trouve un peu au-dessus (au-delà des passages avec une chaîne) et à droite de la chapelle de St-Ser. Elle est visible de loin avec son ouverture dans des rochers orangés. La chaîne qui en facilitait l’accès a été enlevée.

Seul et sans corde, je n’ai pu y accéder. Je n’étais pas certain de redescendre le bombement du dernier pas. Il vaut donc mieux emporter un bout de corde, des pitons sont en place. Lampe électrique nécessaire.

Dernière modification : 10 novembre 2018
Montagne Sainte Victoire : Croix de Provence (946m) par le tracé jaune et traversée jusqu’au Pic des Mouches (1011m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 30 décembre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (8).
  • par Le 28 janvier 2013 à 16h31

    Merci Alain pour cette superbe rando que nous avons effectué hier avec Galice. Pas de soucis pour le franchissement du couloir et de la dalle rocheuse (un petit coup de main aura suffit à Galice pour franchir avec brio ces deux petites difficultés).
    Descente effectuée par le tracé vert, qui est effectivement "paumatoire"...heureseusement j’étais prévenu :).

    Je préparerai bien évidement un petit CR photographique de cette sortie....normalement courant de cette semaine.

  • par Le 28 janvier 2013 à 17h38

    Ravi que Galice ait apprécié cette rando !

  • par RichardLe 20 janvier 2014 à 18h25

    Pour cette balade il y a une appli gratuite à télécharger, sur www.ecobalade.fr. Elle permet de découvrir la faune et la flore de cette superbe rando.

  • par Le 15 août 2014 à 23h41

    Super parcours avec mes Garçons. Très bel endroit ou l’on a découvert de beaux paysages

  • par rcolamLe 4 décembre 2015 à 17h52

    Attention, le balisage bleu n’existe plus sur le tronc commun avec le vert.
    De plus, il faut s’engager sur le sentier "ex bleu", à la séparation du vert, sur une petite distance avnt de retrouver les traces bleues. La suite de la montée reste balisée et praticable.

  • par Le 4 décembre 2015 à 23h01

    Je confirme.
    Il n’y avait déjà pas de marque à la sortie.
    Je pense qu’ils veulent déclasser l’itinéraire. Dégradation, protection de la faune ??
    La plus haute vire de la Sainte Victoire (sur une variante du bleu) était déjà confidentielle (utilisée par les grimpeurs), je pense que tout l’itinéraire risque de le devenir à son tour.

  • par Le 4 décembre 2015 à 23h20
  • par Le 5 décembre 2015 à 08h49

    Une magnifique sortie réalisée avec Galice il y a un peu moins de trois ans déjà.

    "On était des vrais aveugles avec les idées claires. Aujourd’hui impossible d’arrêter cette chanson".

    https://www.youtube.com/watch?v=TQftg1LNGQI

  • par Le 5 décembre 2015 à 11h50

    Bravo Fabien !
    Je précise que le passage que je décrivais comme "la plus haute vire" est en fait un ressaut qui se traverse à l’aide de chaînes, 2 fois plus haut que la Savonnette et presque aussi raide. La Sainte est, me semble-il, classée. Bien que la chasse y soit heureusement interdite, les détonations venues d’en bas, et résonnantes sur les parois, sont très anxiogènes. j’imagine pour la faune sauvage ! (Un stress supplémentaire) On est loin de laisser en paix cette vielle dame.

  • par rcolamLe 14 décembre 2015 à 06h10

    Pour la chasse, ce 13/12 au Pic des Mouches, un chasseur était là au milieu des nombreux randonneurs. Cependant, pas de coup de feu, les animaux étaient tous planqués ce dimanche :-).
    Le passage des chaînes sur le GR et sous le Bau de l’Aigle est exessivement glissant, il est plus "risqué/délicat" que le tracé bleu. Redescente par le tracé noir du col de Vauvenargues très sympa, effectué avec un groupe de 20 rand.
    Attention aux voitures au parking St Ser, Vendredi 11/12 entre 12 et 15H 8 voitures fracturées...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !