Montagne d’Oule (1603m) par Veynes

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
940m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Ce sommet classique du Gapençais est un formidable belvédère sur le Dévoluy, la Montagne de Ceüse ou encore les Baronnies. Il est rapidement accessible par un chemin de grande randonnée, mais il est vivement conseillé dans ce secteur de sortir quelque peu des sentiers battus, notamment du côté de l’Aiguille.

Accès

Du centre de Veynes, prendre plein sud sur 400m la D48 jusqu’à un carrefour au bord du Petit Buëch (panneaux touristiques). Se garer à proximité.
De la gare SNCF, il faut 15mn de marche pour rejoindre le point de départ en suivant vers l’est l’avenue Pierre Semard et la D994, puis au sud la D48 (les horaires de train sont sur www.ter.sncf.com/rhone-alpes).

Itinéraire

  • Carte : IGN TOP 25 n°3338OT.
  • Altitude départ : 810m.
  • Altitude arrivée : 1603m.
  • Durée : 5h.
  • Tracé IGN

Descriptif

Traverser le Petit Buëch pour ensuite emprunter la piste de la ferme de la Morelle. Arrivé à proximité du torrent du Grand Béal, deux possibilités s’offrent à nous :

  • Soit le traverser pour grimper un beau sentier balisé en blanc.
  • Soit continuer le GR94D qui continue à côtoyer le cours d’eau avant de le quitter non loin de la ferme de la Haute Morelle.

Les deux variantes se rejoignent sur la ligne de crête du Serre du Tonneau vers 980m. Poursuivre le chemin du GR épousant les contours de la combe d’Oule Haute. Près du fond de celle-ci, vers 1350m, se distingue une intersection. Prendre alors à gauche une sente balisée allégrement de marques jaunes (panneau « l’Aiguille – les Savoyons »).

Vu son état, on devine qu’elle est peu fréquentée. Mais elle nous amène sans souci jusqu’à une ligne de crête aérée entre les vallons d’Oule Haute et des Savoyons (1479m). De là, on peut en 30mn aller-retour vers le nord faire le détour à l’Aiguille. Malgré son nom, elle se grimpe facilement et offre une vue plongeante remarquable sur Veynes.

Sinon, du point 1479m, poursuivre l’arête au sud. D’abord débonnaire, elle devient brusquement et brièvement très effilée et rocheuse. Le balisage nous indique alors de prendre pied sur une vire très étroite et particulièrement exposée. Mais celle-ci peut s’éviter à son départ pour une autre en contrebas, flanc est, plus abordable. Après une portion boisée, la crête s’aère de nouveau pour replonger en forêt jusqu’au col d’Oule (1400m).

Monter alors en lacets serrés un sentier jusqu’à la table d’orientation sommitale de la Montagne d’Oule.

Revenir quelques mètres en arrière pour trouver un nouveau sentier filant sur la gauche. Curieusement non tracé sur la carte IGN et pourtant bien balisé (en blanc), il déploie magnifiquement ses courts lacets sur la croupe nord-ouest de notre montagne. Des panneaux en bois indiquent tous les 100m de dénivelée ce qu’il reste à gravir pour atteindre le sommet, ce qui peut paraître pervers pour les personnes l’attaquant à la montée. Il traverse de belles clairières vers 1300m, puis part vers l’est pour retrouver le GR94D à 1100m.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Montagne d’Oule (1603m) par Veynes »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Montagne d’Oule (1603m) par Veynes »

Au Serre du Tonneau Crête dégagée près de l'Aiguille L'Aiguille Montagne d'Aujour Montagne d'Oule Table d'orientation Croupe nord-ouest de la Montagne d'Oule Panneau Montagne de Ceüse