Montagne de Morettet (832m) par les gorges de la Combe d’Oyans et Rochefort-Samson

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
550m
Durée :
demi-journée

L’intérêt de cette petite course n'est pas dans le sommet qui n'a rien de transcendant même si il réserve de belles vues sur la plaine Valentinoise. Il peut d'ailleurs s'atteindre en aller-retour au moyen d'une balade facile et familiale. C'est plutôt le passage par les gorges de la Combe d'Oyans d'abord, puis la remontée d'un ravin caillouteux où il faudra aussi mettre les mains qui pimenteront cette petite sortie d'une demi journée tout au plus. A noter que j'ai fait la rando dans le sens inverse par rapport à ce qui est décrit dans le topo. Il semble en effet plus judicieux de concentrer les difficultés au départ et en montée plutôt que l'inverse ... – Auteur :

Accès

Bourg-de-Péage - D149 vers Barbiéres - puis D125 vers Rochefort-Samson.
Parking derrière les écoles et la mairie à la sortie du village en direction de Saint-Nazaire-en-Royans.

Possibilité de raccourcir la durée de la sortie en démarrant du parking des Ducs (CAF Romans) : prendre à droite à la sortie du village en direction de Les Ducs / Le Col. Arrivé au hameau, repérer sur le parking sur la gauche (balisage PNRV).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte IGN : Série bleue 3136 O Charpey
  • Temps total : 3h00
  • Distance totale : 9km (6km en partant du parking des Ducs)

Précautions

  • Éviter le passage des Gorges de la Combe d’Oyans en cas de fortes pluies et juste après.
  • Cet endroit est un spot d’escalade (CAF de Romans/Isère) : un casque peut être utile dans les gorges et pour remonter le pierrier surtout en cas de présence des grimpeurs.

Itinéraire

Du parking, traverser la route (D125) et repérer une petite route, puis le chemin indiquant la direction "Les Ducs/Le col". Pas de souci d’orientation car on voit très bien le hameau et l’amorce des gorges derrière.

Arrivée au parking des Ducs, (site d’escalade CAF Romans sur Isère) suivre le balisage et un chemin herbeux qui descend en direction des gorges. On arrive à un gué qui marque le début des gorges de la Combe d’Oyans.

Il faut s’engager à droite dans les gorges, le passage en est facilité par des marches taillées dans la roche, des passages à gué avec branchages et des chaînes qui permettent de s’assurer dans les passages les plus scabreux. Ce travail a été réalisé par les grimpeurs fréquentant le site pour accéder plus facilement aux voies d’escalade. Ce passage est ludique, étroit et un peu acrobatique, mais sans excès pour un habitué. Prudence tout de même car les rochers peuvent être glissants du fait de l’humidité dans le coin.

A la sortie des gorges, il faut repérer une sente qui part sous le couvert à gauche. La sente monde raide et quelques chaînes et cordes fixes faciliteront le passage des endroits les plus chauds et les plus exposés.

On finit par sortir du couvert pour aboutir à un gros éboulis qui remonte assez fort jusqu’au fond de la combe. Le remonter au mieux. On finit par un buter sur un ressaut : le passage se trouve à gauche (chaînes et cordes fixes installées) et franchit des escaliers et petits ressauts rocheux un peu exposés (On pourra se repérer à une corde fixe dans la paroi d’escalade quant à la direction à suivre).

Une fois ces escaliers et ressauts franchis, continuer vers le fond de la gorge par une vague sente pas évidente à trouver qui tire à droite vers un petit éboulis montant vers un rocher surplombant (on le voit d’ailleurs assez bien d’en bas). Appuyer vers la gauche pour passer en dessous et aboutir à une plateforme herbeuse.

On retrouve alors un sentier mieux tracé filant vers le nord. Après un croisement en sous-bois où l’on prend à droite vers le sud, on passe entre deux rochers caractéristiques jusqu’à une autre plateforme herbeuse où l’on infléchit de nouveau vers le nord pour suivre peu ou prou la crête jusqu’au sommet.

Profiter de la petite vue sur la plaine valentinoise et les premiers contreforts du Vercors un moment puis continuer vers le nord sur un sentier relativement bien tracé et serpentant assez majoritairement en sous-bois.

On finit par rejoindre un sentier balisé légèrement en contrebas à droite de la crête (vue sur la montagne de Musan). Ce sentier vient du Col de Sonnaize et permet après une forte descente et un croisement où il faudra prendre à gauche (altitude 710m) de rejoindre le carrefour de la Condamine.

On tournera à nouveau à gauche pour suivre un sentier en descente assez douce qui se faufile dans les buis jusqu’au gué des Gorges de la Combe d’Oyans où l’on rejoint le cheminement emprunté à l’aller.

Sommet en version balade facile et familiale

A l’aller, une fois arrivé au gué des gorges, prendre le chemin qui monte en face jusqu’au carrefour de la Condamine. Là, prendre à droite le sentier numéroté 99 en montée jusqu’au croisement à 710m où l’on monte à droite jusqu’à un point dégagé permettant de voir la montagne de Musan sur la gauche.

Prendre alors hors sentier pour rejoindre en 5 minutes le sentier de crête amenant jusqu’au sommet.

Retour par le même itinéraire.

Dernière modification : 16 mai 2018
Le Pas du Loup

A propos

Auteur de ce topo :

L'homme pressé est un homme déjà mort (proverbe Berbère).

Topo publié le 1er mai 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !