Montagne de la Lance (1340m), par les Audries, en boucle partielle

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
896m
Durée :
1 jour

La Montagne de la Lance, ou plus simplement la Lance, tient une place à part dans le Tricastin. Facilement identifiable avec sa longue forme courbée, elle domine la plaine de 1300m et est donc visible de presque partout. De multiples itinéraires permettent d'atteindre sa cime, qui offre un vaste panorama. Les plus beaux sont évidemment les sentiers des crêtes. – Auteur :

Accès

  • De Valréas, suivre la D941, qui devient la d 541 en sortant de l’Enclave de Vaucluse, en direction de Nyons. Après 7 Km, on trouve un rond-point. Prendre à droite, la D 538 en direction de Nyons. Environ 1,3 Km plus loin, prendre a gauche, une petite route, panneaux Venterol et Combe de Sauve. 370m plus loin, prendre à gauche, en direction de la Combe de Sauve.
  • De Nyons, prendre la D 538 en direction de Valréas. Laisser à droite a direction de Venterol. Prendre à droite, 1600m plus loin, la petite route en direction de la Combe de Sauve.
  • Remonter la Combe de Sauve. On trouve un petit parking, sur la droite, après un petit pont qui franchit le ruisseau.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

CARNET DE ROUTE

  • Carte : TOP25 3139OT
  • Tracé IGN
  • Distance : 16km
  • Altitude de départ : 600m
  • Horaire : 5h30

Difficulté

Aucune si ce n’est la chaleur suivant la saison. Un peu d’orientation tout de même. L’itinéraire change fréquemment de chemin et de piste. Le balisage est présent mais ancien et donc pas toujours bien visible.

En période chaude, privilégier la crête nord, en automne et en hiver, la crête sud.

La traversée nord/sud de la montagne est une très longue et magnifique randonnée, que l’on peut raccourcir avec un véhicule à chaque extrémité.

Balisage

  • Jaune/rouge de la jonction avec le GR de Pays (après les Audries) jusqu’à la crête de la Lance.
  • Blanc/rouge du GR 9 sur la crête de la Lance.

Ascension

Du parking, remonter la Combe de Sauve. Laisser partir à droite, la piste qui mène au Col de Venterol et au Cougoir.

La petite route, devient une piste et arrive à la ferme des Audries. Passer devant la ferme, puis devant les granges. Après 230m, juste après un lacet, une piste part à l’est et une au nord.

Prendre la piste au nord. Elle va rejoindre le GR de pays du Tour du Pays de Dieulefit.

On passe au Col de Lachaud, altitude 927m, on traverse une clairière presque plate, puis on va prendre un sentier parfois étroit, toujours balisé jaune/rouge, qui va monter dans les buis et les pins jusqu’à la crête de la Montagne de la Lance, altitude 1140m. (photo)

Suivre le chemin de crête, qui va monter dans la végétation, redescendre un peu, puis gagner le sommet à découvert, au-dessus des pelouses à l’ouest et de la falaise à l’est.

La crête sommitale est constituée de trois sommets peu individualisés. La Croix culmine à 1338m, le sommet nord, lui, à 1340m. Le sommet central n’est pas coté sur la carte IGN.

Magnifique panorama à 360° sur le Tricastin, les Cévennes, le Cougoir, la Montagne de Miélandre, la Montagne Interdite, les Trois Becs, le Mont Ventoux, le Vercors, le Dévoluy, avec le Pic de Bure, le Grand Ferrand, et l’Obiou, le Massif des Ecrins et jusqu’à la Tête de l’Estrop.

Descente

Redescendre la crête en direction du sud, jusqu’au point où on l’a abordée, altitude 1140m. Continuer au sud, un sentier qui va s’écarter de la crête et rejoindre une piste.

On va rencontrer de nombreuses intersections et il faut rester très vigilant pour suivre le balisage déjà ancien. De sud, l’orientation va devenir sud-est.

On va passer au carrefour du Cade, non nommé sur IGN, mais coté 685m, puis près d’une ferme isolée, altitude 630m. (photo)

Suivre la petite route, jusqu’à la route du fond de la Combe de Sauve, que l’on remonte vers le nord jusqu’au parking.

Variante

On peut raccourcir la randonnée, en partant du point d’arrivée, en faisant un simple aller-retour.

Dans ce cas, la distance est d’environ 12 Km.

On peut se garer, en remontant la petite route qui part à gauche, avant les fermes de la Combe de Sauve. Quelques places de parking, dans un virage en épingle, marqué P2 sur la capture Google Earth.

Dernière modification : 16 mai 2018
Montagne d’Angèle : le Merlu (1606m) - La Montagne interdite

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 19 décembre 2011

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (24).
  • par PaulLe 26 février 2012 à 18h39

    Super rando. Un peu difficile car très fort dénivelé mais les paysages sont super tout le long.
    On a eu un vent monstrueux au somment (le mistral etant lui aussi de la partie). Du coup, on est vite redescendu.
    On a mis 7h pour la rando complète en comptant les pauses photo, casse croûte et discussion avec un âne qui accompagnait un troupeau de moutons (quelques béliers impressionnants aussi).
    Merci beaucoup pour l’itinéraire très sympa.

  • par Le 29 juin 2014 à 17h01

    super ballade, merci pour cette rando. Je cherche la montagne de Ladret qui, paraît-il, est attenante à la montagne de la Lance ; mais je ne la trouve pas sur la carte. Pouvez-vous me renseigner ?
    Merci

  • par Spéléo26Le 29 juin 2014 à 19h17

    Pour Moky99 :
    A la demande d’Alain qui m’a retransmis ta demande, j’ai le regret de te dire que je ne connais pas de montagne de Ladret. Ni à côté de la Lance, ni même dans la Drôme.
    J’ai fait tourner un logiciel cartographique disposant justement d’un moteur de recherche typonymique intégré, et lui non plus n’a rien trouvé dans le secteur.
    Ni sur LADRET, ni LADREYT, ni avec montagne devant..... pourtant le nom de LADREYT est courrant en Ardèche.
    Adret voulant dire dans la montagne côté exposé au Sud, au contraire de l’ADROIT qui est le côté exposé au Nord....
    Bref, pas plus de LADRET que de beurre au bout de mon nez... si j’ose dire.
    Désolé,
    Spéléo

  • par Le 29 juin 2014 à 19h20

    ok, merci en tout cas pour tes recherches.
    Bonne soirée

  • par Le 29 juin 2014 à 22h50

    Petite rectification : adret = adroit = adrecht
    Côté nord, ou tout au moins le plus à l’ombre = ubac (envers dans certaines régions).

  • par Le 30 juin 2014 à 15h42

    Salut Mocky99, Spéléo26, Alain et les autres.

    Dans le "Dictionnaire Topographique du département de la Drôme" de J. Brun-Durand (1891), il est fait référence à une "montagne de Ladret", dans la commune de Montjoux, donc à proximité de la Lance.

    Je n’ai pas retrouvé sur les cartes de Cassini d’appelation correspondante (il y a bien un "bois de Lubac " au NE de Montjoux).

  • par Le 30 juin 2014 à 15h47

    super, merci, ça doit être donc sur Montjoux.

  • par Spéléo26Le 30 juin 2014 à 15h50

    Bonjour et merci Hereme pour tes commentaires toujours aussi précieux, et précis...
    Je me suis mélangé les pinceaux dans les orientations.... adret, envers, bref, on a compris.
    Par contre bizarre que tu retrouves une montagne de Ladret.... Montjoux la Paillette est en effet une des communes limitrophes de la Lance... mais un examen détaillé des reliefs aux alentours ne me fait pas avancer d’un iota... qu’est-elle devenu cette montagne, même en recherchant des airs de ressemblance, je ne trouve rien d’approchant.....
    Pour Mocky99 : qu’y a-t-il sur cette montagne de particulier pour qu’on en parle, celà pourrait nous permettre de retrouver comme elle se nomme actuellement.... çà c’est une enquête....
    Spéléo

  • par Spéléo26Le 30 juin 2014 à 16h00

    Ah çà celà me turlupinait un peu, voici ce que j’ai trouvé :
    Au Nord du Cougoir, à l’est de la montagne de la Lance, j’ai trouvé l’Adret de la Lionne..... je connais ce coin, rien de particulier à mon humble connaissance, le PR du tour du pays de Dieulefit y passe....
    Celà fait-il avancer le schmilblick ?
    Spéléo

  • par Le 30 juin 2014 à 16h08

    héhé ;-)

    je suis spécialiste des météorites et j’enquête sur une chute théorique. Voici le récit d’époque :

    1811, nuit du 23 au 24 mars, Montagne de la Lance (Drôme). D’après une note ancienne, un éboulement aurait eu lieu dans la montagne de Ladret, attenante à celle de La Lance, dans la nuit du 23 au 24 mars 1811.

    Durant la même nuit, des témoins observèrent un globe enflammé se dirigeant vers la montagne qui se serait écrasé au sommet de La Lance. Des naturalistes visitèrent les lieux peu après les événements et virent des rochers énormes qui avaient été propulsés à plusieurs dizaines de mètres ainsi que de nombreux arbres déracinés. Une forte odeur sulfureuse se dégageait du sol par endroits. En mai 1993, Fabrice Kessler se rend sur place pour mener son enquête et pense reconnaître au sommet de la montagne un cratère d’impact aux dimensions impressionnantes. Sur les bordures, de nombreuses roches montrent des traces de fusion. Malgré d’autres recherches, on n’a jamais retrouvé la moindre preuve de la chute d’une météorite.

    Voici l’extrait de la Chronique de l’arrondissement de Montélimar qui évoque cet événement : “D’après une note M. Claude Bernard Faujas de Saint-Fond, capitaine, fils du naturaliste, copiée par M. Devès, de Grignan, à notre intention, un éboulement d’une partie de la montagne de Ladret, attenante à celle de la Lance, eut lieu dans la nuit du 23 au 24 mars 181, et, le 2 du même mois, vers les 5 heures du soir, par un temps assez serein et par 12° Réaumur, on aperçut tout à coup un globe enflammé se dirigeant du Couchant au Levant. Ce météore ayant parcouru l’espace avec une grande rapidité, vint, avec l’éclat d’un grand coup de canon, se briser contre un rocher qui se trouve au sommet de la Lance. MM. Faujas, Martin, Alançon et Calemard visitèrent Ladret peu après l’événement et virent des rochers d’une masse énorme lancés à plus de 80 toises de la montagne et une infinité d‘arbres entièrement déracinés. Parvenus à la crevasse intermédiaire, ils se couchèrent à plat ventre et sentirent une odeur sulfureuse qui les suffoqua un instant.”

    Pour ceux qui veulent découvrir les météorites, mon site : http://www.meteor-center.com

    Bonne journée

  • par Le 30 juin 2014 à 23h25

    J’ai effectivement pensé à l’Adret de la Lionne, mais j’ai du mal à l’appeler "montagne".

  • par Spéléo26Le 1er juillet 2014 à 07h55

    Bien, alors voilà ce que m’inspire ces récits.
    Il y a en effet juste au Nord de la Montagne de la Lance, une partie de colline qui s’est effondrée d’après les croyances et récits populaires, la sainte vierge étant apparu à des gens et les auraient ainsi sauvé de l’éboulement.
    Non loin se trouve une grotte appelée grotte Sarrazine assez interessante à visiter, non pas pour son développement mais pour son aménagement, rigoles pour récupérer l’eau de pluie, grosse urne creusée dans le sol....
    Mais plus de traces d’arbres calcinés, ni de rochers propulsés malheureusement.
    Quant à reconnaitre aujourd’hui un caillou qui n’a rien à faire où il est aujourd’hui.. Je n’ai pas cette faculté là.
    En cherchant encore plus précisément sur le mot Adret, j’ai trouvé, mon logiciel toponymique a retrouvé 5 occurences... de simples petites collines tout autour de la Lance, dont la Lionne déjà mentionnée....
    De là à parler de Montagne, mais bon, tu t’en fous peut-être, toujours est-il qu’il y a bien encore 4 autres possibilités non loin...
    Je t’en donnerai les positions su tu le veux...
    Spéléo

  • par Le 1er juillet 2014 à 08h00

    On progresse, c’est super. Merci bcp.

    J’ai d’énormes doutes sur l’origine météoritique de l’éboulement, il faudrait une masse colossale pour générer ce genre de chose (plusieurs tonnes qui arriveraient intactes au sol)...

  • par Spéléo26Le 1er juillet 2014 à 19h07

    Non, je ne pensais pas que l’éboulement soit consécutif à la chute du caillou.
    Je répondais juste sur ce point de l’éboulement, il semble qu’il ait bien eu lieu, donc on peut penser que la météorite est tombée aussi, c’était le cheminement de ma pensée.
    Donc on recherche plutôt un cratère ? ou pas ? proche d’un des 4 lieux restant appellés Adret quelque chose, ou Adret tout court....
    Une météorite peut être de la taille d’une balle de tennis.... ? alors ? cratère quand même ???
    Donne moi ton avis de spécialiste que je reprenne mes recherches....
    Spéléo

  • par Le 1er juillet 2014 à 19h38

    à mon avis, il faudrait chercher entre le sommet de la Lance et cette zone d’éboulis au nord.
    Maintenant, que chercher ? Impossible de dire quel type de météorite est tombée (s’il est vraiment tombé quelque chose).
    plusieurs possibilités :

    Maintenant, de quelle taille ? De petits specimens de quelques dizaines de grammes à quelques kilos.

    En cas de trouvaille, bien noter, pour chaque specimen, le point gps, mettre dans un sachet le specimen et le point gps noté sur papier, idéalement photographier in-situ

  • par Spéléo26Le 2 juillet 2014 à 09h16

    Bonjour,
    Merci pour ces précisions, en relisant ton post d’il y a trois jours, je relis, la météorite est bien tombé SUR un rocher du sommet de la Lance.
    Dans le récit l’Adret veut juste dire que la pente était orienté au Nord.
    Il est vrai que les prairies sommitales de la Lance sont bien parcourues par les randonneurs, mais toujours la même portion, quasiment personne ne va plus au Nord que la première piste d’envol des deltas et des ailes. Ni plus au Sud que le retour vers Miélandre et la descente vers la chapelle pour ceux qui montent côté Valréas (en très gros).
    Il faudrait donc explorer la partie Nord, et maintenant que j’y repense, l’aire de décollage des ailes est un creux avec des cailloux un peu disséminés de ci de là.... va savoir si ce ne serait pas le point d’impact ?
    De même certaines parties de la crête, sont très découpées, à telle enseigne que personnellement je monte par l’uns de ces coupures lorsque je monte par Miélandre, c’est un peu accrobatique mais j’aime bien varier les plaisirs, et pas toujours suivre les sentiers battus par toutes les semelles qui ne connaissent QUE le tracé officiel, et ne s’en éloigneraient pour rien au monde.
    Donc celà pourrait être LA crevasse d’où sortaient des vapeurs sulfureuses ?
    Bon, je n’ai pas prévu d’y aller dans les semaines à venir,je suis en ce moment sur les traces de Jules César en Ardèche, mais lorsque je vais y retourner, sans doute à l’automne, je penserai à tous ces détails, et nulle doute que je verrais les choses avec un oeil neuf... quant à trouver une chondrite ou pas... c’est une autre paire de manche, les pierriers sommitaux font des tonnes de pierres, et il faudrait des semaines pour tout regarder et tout retourner....
    Un magnétomètre devrait faire gagner du temps si ces cailoux sont magnétiques...
    Voilà pour l’instant.
    Spéléo

  • par Spéléo26Le 18 juillet 2014 à 12h13

    Ayant un créneau dans mon planing de randonnées, je suis retourné sur la Montagne de la Lance hier.
    J’ai du coup et au vu des infos recueillies ici, modifié ma montée, pour faire une boucle plein Nord qui m’a permis de remonter tout l’ADRET.... et de tenter de voir quelque chose qui ressemble de près ou de loin à un impact.... et éventuellement de trouver un caillou de l’espace...
    Peine perdue.
    La zone est immense, et le seul point qui ressemblerait à un impact est l’aire de décollage des ailes volantes, celle située le plus au sud le long du GR9.
    Mais je dois dire que pour moi, il s’agit d’une simple doline d’effondrement.
    Le sol est recouvert d’humus, épais, et l’herbe pousse drue... alors trouver un caillou qui serait tombé là éventuellement il y a deux trois siècles.... inutile d’y penser.
    La sédimentation naturelle fait qu’actuellement d’après mon expérience nous marchons sur plus de 50 cm de terre qui est venu recouvrir le sol de l’époque.
    Les multiples cailloux, innombrables cailloux, sont tous du calcaire...
    Il faudrait des moyens colossaux pour rechercher cette météorite. Si seulement elle est tombée là.
    Voilà, j’ai fait ce que j’ai pu, mais c’était bien vain à mon avis après autant d’années....
    Spéléo

  • par Le 18 juillet 2014 à 22h18

    C’est vrai que l’adret est un terme générique : si un adret pour un village est connu de ce dernier, il ne le sera pas forcément du village voisin. Peut-être fallait-il lire "l’adret de la montagne de la Lance". Et pourquoi pas une confusion enjolivée avec la comète impériale ? (nuit du 23 au 24 mars, or la comète a été découverte officiellement le 25 mars ; étrange coïncidence).

  • par ferrandis rémiLe 1er mars 2015 à 14h16

    http://www.forgottenbooks.com/readbook_text/Bulletin_dArcheologie_et_de_Statistique_de_la_Drome_1890_1200109279/95
    moi aussi je recherche cette météorites, je pense qu’ol fait chercher dans les pentes du rocher garaux, mais c’est chercher une aiguille dans une botte de foin semble t’il ! à suivre...

  • par noel le rouxLe 19 novembre 2015 à 15h23

    la LANCE ne se trouve dans le TRICASTIN

  • par jean-pascal moucheLe 2 juillet 2016 à 17h08

    J’ai gravi la Lance ce matin, en partant de Béconne, au début de la piste des parapentes (lieu-dit Rouvier). Piste avec beaucoup de pente, pas très passionnant en soi, si ce n’est la rencontre d’une famille de jeunes sangliers sous les hètres, la nature est belle quand on y arrive le premier tôt le matin. Puis sur les crètes, 3 chamois qui profitaient des herbes hautes et que j’ai dérangés bien malgré moi. Et enfin 2 vautours fauves majestueux m’ont survolé au ras des falaises pendant plusieurs minutes. Instants de sérénité !
    La seule chose que je déplore, c’est qu’à la croix sommitale, au pied, se trouve une plaque "nécrologique" en souvenir d’un défunt cher à ses proches ou amis. Défunt que je respecte bien évidemment, mais pourquoi imposer ces inscriptions à tous les randonneurs qui arrivent au sommet pour profiter d’un moment de repos ?
    Pourquoi ne pas simplement poser cette plaque de façon plus discrète sur un rocher à l’abri des regards des randonneurs ?
    Mais le plus important c’est que la Drôme est toujours aussi belle, vue des cimes !

  • par Le 2 juillet 2016 à 18h43

    Jean-Pascal, la Montagne de la Lance est une propriété privée. Le propriétaire tolère les randonneurs, merci à lui. S’il décide de poser ou autorise quelqu’un à poser une croix et une stèle, nous n’avons rien à dire.
    Lorsque j’ai réalisé cette ascension, la croix était en place. Pas la stèle. Si elle est visible c’est que celui qui l’a posé l’a souhaitée ainsi.
    Avoir une petite pensée rapide pour un défunt ne me semble pas suffisant pour perturber un repos bien mérité.

  • par aliceLe 7 septembre 2016 à 11h29

    Bonjour,
    Merci pour ces informations !
    On va faire cette randonnée dans deux semaines.
    Si l’on souhaite mettre deux voitures aux extrémités, où conseillez-vous que l’on se gare ?
    Merci !

  • par sandrineLe 31 décembre 2016 à 17h29

    impossible de passer devant la ferme des andrieux a cause des patous et un horrible personnage m a dit qu il n etait pas responsable de ses chiens aussi j ai fait demi tour adieu la belle ballade

  • par Le 31 décembre 2016 à 18h10

    Bonjour
    Si c la ferme des Audries, il y a sur la carte des entiers qui permettent de l’éviter. Reste à savoir si la végétation ne les a pas envahis.
    Quand au sinistre personnage, désolé, mais il es responsable de ses chiens ! En cas de morsure, vous pouvez porter plainte. C recevable et encore plus si le propriétaire est présent. Cela pourrait couter cher à lui ou a son assurance avec le risque que si l’incident se renouvelle, l’assurance refuse de le couvrir. C ce que j’ai entendu dire...

  • par DéborahLe 7 mai 2017 à 13h04

    Une belle balade, c’est mieux de prévoir la journée : départ assez tôt le matin et pas d’horaires l’après-midi ; pour les marcheurs débutants ou un groupe avec des niveaux différents. Cela permet de prendre le temps et profiter !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !