Montagne du Chapan (3066m) et Roc Diolon (3071m) par le versant sud, en boucle par Roche Rousse

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1900m
Durée :
1 jour

Une longue approche hors des sentiers battus permettant de gravir trois belles cimes en profitant pleinement des paysages lumineux des Écrins.

La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Accès

De Gap ou Grenoble, N85 puis D.944 vers Chabottes et Pont-du-Fossé.
Direction Orcières pour rejoindre le hameau Prapic (parking).

Précisions sur la difficulté

  • Niveau difficile en raison de la distance du parcours et d’une dénivelée conséquente.
  • Itinéraire pour montagnards habitués à évoluer sur des terrains escarpés.
  • Ligne de crête barrée par quelques ressauts (II max).

Les infos essentielles

  • Cartographie :
    TOP25 IGN 3437ET Orcières-Merlette-Sirac
  • Altitude de départ : 1520m
  • Altitude des points remarquables :
    • Montagne du Chapan : 3043m/3066m
    • Sommet du Diolon : 3071m
    • Col de Freissinières : 2782m
    • Col de Prelles (facultatif) : 2808m
  • Distance du parcours : 23 km et environ 26km pour la version longue (visite facultative du col de Prelles)
  • Dénivelée cumulée : 1650m et environ 1900m pour la version longue (visite facultative du col de Prelles)
  • Balisage : marques jaunes pour les sentiers
  • Date de sortie : septembre 2018

Itinéraire

Marche d’approche

  • Départ du hameau de Prapic (1520m).

Quitter le parking puis passer devant l’église en suivant la direction Lac des Pisses/Tombeau du poète (panneau information).

Au croisement juste au-dessus, laisser à main droite le chemin qui mène au Saut du Laire. Continuer au nord en empruntant celui qui descend. Plus haut, l’itinéraire longe la rive gauche du torrent de Blaisil.

Vers 1600m, ignorer le chemin qui monte au Tombeau du Poète. Prendre à gauche le sentier qui franchit bientôt le torrent (passerelle).

Poursuivre à flanc de montagne en rive droite du torrent que l’on traverse à nouveau vers 1720m (passerelle). Désormais, l’itinéraire s’élève vigoureusement en lacets.

En se rapprochant des barres rocheuses d’où jaillissent des cascades, on est saisi par la fraîcheur des eaux trépidantes.

Atteindre le lac des Pisses (2500m).

  • Caractéristiques du Lac des Pisses :
    "Le lac des Pisses est dû à un surcreusement accentué par le dépôt d’une moraine frontale en arc de cercle et formant un barrage."
    Superficie 1.7ha - profondeur 7.5m

Juste après le lac se trouve un panneau indiquant la limite du Parc national des Écrins. C’est l’itinéraire du retour et le point de jonction de la boucle.

Il faut maintenant quitter le sentier en grimpant à vue, plein nord, au beau milieu d’un vaste champ de pierraille (Vallon Diolon).
Aborder la Montagne du Chapan dans un final d’une extrême rudesse. Se hisser sur la crête en admirant la vue qui se dégage subitement.

On reste en admiration en observant la magnifique ligne de crête de Dormillouse et les grandes cimes des Écrins en toile de fond.

Vers le Diolon

Obliquer à l’ouest en suivant la crête jusqu’au Diolon. Le parcours est barré par de nombreux ressauts rocheux dont la difficulté reste raisonnable. Gravir successivement les pointes (3043 et 3066m).
Un grand ressaut accentue le caractère alpin de cette traversée sauvage.

Gagner le Roc Diolon (3071m) par un final plus débonnaire.

Hélas, le sommet n’arbore plus son beau pavillon Free Tibet. (photo d’Alain).
Je me console en ajoutant une pierre au grand cairn.
Le ciel clair et lumineux favorise l’observation.
Ce belvédère offre un point de vue remarquable sur les Alpes du sud. Tous azimuts, un vaste panorama se déploie.

Vers le col de Freissinières et celui de Prelles

Descendre par l’arête ouest en s’orientant progressivement au nord (sentier). Atteindre le col de Freissinières (2782m).
De là, continuer à l’ouest pour rejoindre le Grand lac des Estaris (2560m).
Une magnifique étendue d’eau "bleu turquoise"

  • Caractéristiques du Lac des Estaris :
    Superficie 8.3ha profondeur 7.6m
  • Facultatif :
    Je n’ai pas résisté au plaisir de rejoindre à nouveau le spectaculaire col de Prelles (2808m).

Prendre un chemin qui mène aux lacs Jumeaux.
Une courte portion inévitable où la beauté des paysages est dépareillée par les infrastructures du domaine skiable.

Vers 2500m, trouver le sentier balcon "Les Petites Pisses".
Le sentier contourne la barre rocheuse "Roche Rousse" puis, par une ultime montée, rejoint le lac des Pisses.
La boucle est... bouclée !

Retour par l’itinéraire emprunté à la montée.

Dernière modification : 4 octobre 2018
Roc Diolon (3071m) et le Grand Lac des Estaris

La carte du topo « Montagne du Chapan (3066m) et Roc Diolon (3071m) par le versant sud, en boucle par Roche Rousse »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Montagne du Chapan (3066m) et Roc Diolon (3071m) par le versant sud, en boucle par Roche Rousse »

Se rapprochant des barres rocheuses d’où jaillissent des cascades, on est saisi par la fraîcheur des eaux trépidantes. Premières lumières. Vers le Paravar. Lac des Pisses. Le grand désert minéral du Vallon Diolon que l’on vient de remonter La belle vue de la Montagne du Chapan Magnifique Crête de Dormillouse. Au fond, les grandes cimes des Écrins. Vers les pointes 3043 et 3066m Desescalade d’un ressaut assez raide (II). La crête chaotique dans le rétro. Sur la crête. Le Diolon est en vue. De ressauts en ressauts. Vue rétro, la crête s’allonge.. La Crête du Martinet et la Pointe de Rougnoux. Ce versant du Martinet est aussi raide que sa face nord. Sommet de Prelles, Cédéra, Pointe des Estaris. Pointe de Rougnoux. Le Grand lac des Estaris. Le Diolon en montant au col de Prelles. Le Grand lac. Sentier balcon au retour. Petit Pinier et cimes satellites. Souhaitons qu’ils jouent leur rôle de préservation de la faune sauvage. Retour au lac des Pisses. Retour à Prapic. Bien méritée !