Montgirod (1105m) et la Cascade du Tsorette (1320m) par Villette

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
780m
Durée :
1 jour

Sur le versant bien ensoleillé au-dessus d’Aime. – Auteur :

Accès

  • De Moûtiers, remonter la N 90 en direction d’Aime.
  • Suivre à gauche la D 85 vers Villette.
  • Se garer sur le parking après l’église de Villette.

    Coordonnées :

  • 45.545667 N
  • 006.61185 E

Précisions sur la difficulté

En cas de montée au rocher de Ste-Anne, un petit passage dans les rochers est facilité par une corde.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP25 n° 3532 OT Massif du Beaufortain – Moûtiers – La Plagne
  • Altitude de départ : 690m
  • Altitude minimum : 690m
  • Altitude maximum : 1320m
  • Dénivelée : 870m
    — dont 370m pour l’aller et retour vers la cascade du Tsorette
    — et 80m pour le rocher de Ste-Anne
  • Distance : 16 km
    — dont 5 km pour l’aller et retour vers la cascade du Tsorette
    — et 1 km pour le rocher de Ste-Anne
  • Parcours sur fond de carte :
    — en bleu, à l’aller
    — en jaune, au retour
    — en orange, aller et retour vers la cascade du Tsorette
    — en vert, aller et retour vers le rocher de Ste-Anne
  • Balisage : ancien, parfois manquant
    — panneaux aux intersections
    — marques bleu foncé pour la montée à Montgirod
    — marques jaunes ailleurs
  • Remarques :
    — si on ne fait pas l’aller et retour vers la cascade du Tsorette, l’itinéraire est réduit de 5 km et compte 370m de dénivelé en moins.
    — le petit aller et retour au rocher de Ste-Anne offre un point de vue original.
  • Sortie du 11/04/2018

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

ALLER

Continuer sur la route une vingtaine de mètres et suivre à droite le chemin du Prieuré.

Ce chemin contourne un gros rocher et rejoint plus haut une petite route au niveau d’un « Parc aventure ».

Traverser la route, continuer en face, franchir le pont sur le ruisseau et poursuivre tout droit, le chemin de droite sera celui du retour.

Le sentier monte assez régulièrement, rejoint la D 85b que l’on suivra à droite sur une cinquantaine de mètres pour retrouver à gauche le sentier qui mène à Montgirod et à son église.

Monter dans le village et suivre à droite la rue Ste-Madelaine. Elle se prolonge par un chemin qui passe à côté de l’oratoire St-Bernard.

Suivre les panneaux « Charves par le sentier balcon des Adrets de Tarentaise ». Un sentier finit par redescendre en forêt.

Au panneau « Nant d’Agot 935m », continuer tout droit, traverser le ruisseau et poursuivre jusqu’au deuxième panneau « Nant d’Agot ».

CASCADE DU TSORETTE

Suivre le sentier de gauche qui remonte en lacets le long du Nant Agot jusqu’à une piste.

  • Remarque : un panneau « le Passage du Chevreuil » signale un raccourci dans l’itinéraire.

En suivant la piste à gauche, on rejoint le ruisseau et la Cascade du Tsorette un peu plus haut.

Revenir au deuxième panneau « Nant d’Agot ».

RETOUR

Descendre à gauche pour le retour. Un sentier rejoint et coupe les lacets de la petite route de Charvaz.

Emprunter à droite la passerelle sur le ruisseau et descendre à gauche le chemin ramenant au « Parc Aventure ».

Revenir au lieu de parking.

ROCHER DE SAINTE-ANNE

On peut gravir le rocher de Ste-Anne. Pour ce faire, il faut suivre la petite route en face du chemin du Prieuré. Elle mène à une propriété privée.

Suivre alors le sentier à droite qui gravit ce gros rocher qui domine les environs.

Dans les derniers mètres, le franchissement sans danger d’un petit passage rocheux est facilité par une corde.

Dernière modification : 16 mai 2018
Étroit du Siaix : voies sarde et romaine, retour par le Dos de l’Aigle

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 11 avril

Topo publié le 15 avril

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 16 avril à 21h04

    Salut Stan. Pour certains auteurs (*), à partir du récit de Polybe, les carrières en amont et en aval (Plan Cruet) du rocher de Sainte-Anne pourraient correspondre à l’une des haltes d’Hannibal, après la traversée du défilé de Siaix, où ses troupes avaient été quelque peu (et même quelque beaucoup) malmenées par les Ceutrons. Cela pourrait correspondre au "λευκοπετρόν" (rocher blanc) décrit par l’auteur ancien, défendable, hors d’atteinte des roches que les locaux faisaient rouler (ils ne semblent pas avoir eu d’autres armes), avec assez de place pour y établir un camp provisoire.
    (*) Notamment l’étude d’Aimé Bosquet, bien documentée, avec nombre d’éléments concordants, en se fiant au texte de Polybe, et sans élucubrations en tous genres non fondées.

  • par Le 25 avril à 23h04

    Bonsoir Hereme,

    merci pour le commentaire, l’étude d’Aimé BOCQUET intitulée La grande traversée des Alpes par Hannibal est en effet très intéressante.
    On peut la trouver sur ce lien.
    En particulier, le passage Une journée terrible : l’embuscade dans l’Étroit du Saix se situe entre les pages 99 et 108.

    Cordialement
    Stan

  • par Jissé26Le 28 octobre à 16h58

    Très belles photos de Montgirod et de ses alentours.
    Merci

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !