Moraine du glacier Sud de la Gurraz (2830m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1230m
Durée :
1 jour

Le glacier Sud de La Gurraz est un important glacier de Haute Tarentaise et du massif de la Vanoise, dont la zone d’accumulation se situe entre le Mont Pourri et le Dôme de la Sache, versant est. Cet itinéraire en partie hors sentier permet l’approche de ce glacier et l’observation de la zone la plus crevassée, avec en prime une vue sur le massif du Mont-Blanc. – Auteur :

Accès

Entre Ste-Foy-Tarentaise et le barrage de Tignes (D902) et environ 800m avant le tunnel des Pigettes, prendre la route à droite (cote 1439) en direction de La Gurraz. Traverser le hameau de la Gurraz (ruelles très étroites) et prolonger de 200m jusqu’au petit parking (1600m).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3532ET Les Arcs - La Plagne
  • Altitude de départ : 1600m
  • Altitude du point haut : 2830m
  • Dénivelé cumulé : 1230m
  • Temps de parcours : 5h15
  • Distance : 10,2km

Balisage

  • Aucun balisage sur cet itinéraire.
  • Chemin puis sente jusqu’à l’altitude 2350m (replat des Lances).

Difficultés

  • Hors sentier entre l’altitude 2350m et le point haut de la randonnée (2830m), avec des portions raides à très raides.
  • Un passage un peu technique (herbe/rocher) entre 2570m et 2600m où il faut s’aider des mains.

Descriptif

Au panneau directionnel du parking de La Gurraz, prendre au sud la direction "Refuge de La Martin".

Une piste carrossable en faux-plat franchit le torrent du Mont Pourri puis s’élève en lacets par un large chemin sur le secteur boisé de Bois dessus. Vers 1800m (bifurcation), prendre légèrement à droite, toujours en direction du refuge de La Martin.

À l’altitude 1906m, on atteint un collet sur lequel se trouve le chalet ruiné du Crêt, ainsi qu’une croix sur la gauche.

On laisse le sentier qui continue au sud-ouest vers le refuge de La Martin et on repère une sente qui débute derrière le chalet.

Après un passage aérien, la sente bien tracée alterne montées soutenues et replats.

On rejoint ensuite le chalet du Carroley (quasi ruiné) à l’altitude 2122m, d’où l’on peut apercevoir le glacier de l’Inverneau et le glacier de La Martin au pied de la Grande Parei.

Après le chalet du Carroley, la sente poursuit à l’ouest sur des pentes herbeuses. Peu à peu, Mont Pourri et glacier Sud de La Gurraz apparaissent.

Vers 2320m, passage à proximité d’une petite ruine au niveau d’un replat. La sente va s’effacer progressivement et disparaitre peu avant le ruisseau de Folmeyan, au pied des raides pentes des Lances. Ici commence la partie hors sentier (visuel itinéraire).

Avant que la sente ne prenne fin, quitter celle-ci par la gauche à l’altitude 2350m, d’abord sud-ouest jusque vers 2450m puis ouest-sud-ouest jusqu’à 2540m, altitude où la pente devient critique.

Obliquer alors au nord-ouest en restant à altitude constante puis franchir le ruisseau de Folmeyan. Immédiatement après le ruisseau, on repart ouest-sud-ouest, parallèlement au ruisseau. Ce passage est particulièrement raide (un peu exposé) mais le terrain herbe rase/rocher accroche bien par temps sec.

Fin de la difficulté à 2600m, où le décor et le terrain changent brutalement. Dans une direction nord-ouest (glacier à nouveau en vue), on effectue une traversée d’éboulis (en prenant peu d’altitude) jusqu’à atteindre la moraine vers 2650m (cairn réalisé sur un bloc lors de cette randonnée).

Remarque : il ne s’agit pas d’une moraine typique mais d’une arête (dalles rocheuses) taillée par le glacier et couverte en grande partie de dépôts morainiques issus d’une ancienne langue glaciaire disparue.

  • À partir de l’altitude 2650m, possibilité d’effectuer une courte descente pour aller au contact du glacier (orange sur le tracé IGN) et y voir un torrent sous glaciaire, petites bédières et roches moutonnées.

Remonter au sud-ouest la moraine par son arête afin de profiter au mieux de la proximité du glacier. Il y a quelques portions raides et un peu glissantes, mais aucune difficulté technique.

À l’altitude 2830m, on se trouve au niveau d’un point d’inflexion et d’une rupture de pente du glacier, ce qui permet d’observer sa partie la plus chaotique et crevassée, avec le massif du Mont-Blanc en toile de fond.

Retour par le même itinéraire. Prudence sur les raides pentes des Lances, l’orientation est toutefois facilitée en descente avec un visuel sur la sente en contrebas.

Le Mont Pourri : une belle montagne au vilain nom

Extrait : « C’en est fini des hésitations ; à partir de 1868, l’appellation de
Mont Pourri sera seule employée, bien qu’il soit regrettable — dira
plus tard quelque alpiniste — qu’une aussi belle montagne ait un
aussi vilain nom. »

Dernière modification : 16 mai 2018
Lac de Riondaz (2541m) par le refuge de Turia

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 2 octobre 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !