Neck de Sceautres (540m)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
680m
Durée :
1 jour

Situé au sud du plateau basaltique du Coiron, le neck de Sceautre et le petit village éponyme niché à l'abri du Mistral sur son son flanc sud-est sont d'une beauté à couper le souffle. C'est le plus imposant neck d'Europe et pourtant il ne culmine qu'à 540m ! La courte et raide ascension peut être complétée par le Sentier géologique (1,4km), qui en fait le tour ou par un circuit beaucoup plus long qui passe par les deux versants de la vallée du Téoulemale. – Auteur :

Accès

De la N102, au nord-ouest d’Alba-la-Romaine, au lieudit le Pont, prendre une petite route au nord, D263, direction Sceautres 6km.
Parking à l’entrée du village.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN Série bleue 2938 E au 1 : 25 000
  • Altitude de départ : 440m
  • Point bas : 255m
  • Point haut : 562m
  • Distance : 13,5km
  • Horaire : 5h00
  • Sortie du 23/05/2017

Dont, Neck de Sceautres

  • Dénivelée : 100m
  • Distance : 500m
  • Horaire : 30’

Balisage

  • Blanc/jaune partiel
  • Balises à certaines intersections
    • plusieurs sentiers, pourtant balisés, ne sont pas représentés sur IGN

Difficultés

  • Randonnée sur sentiers, chemins et petites routes de desserte de hameaux et fermes isolés
  • Ascension du neck par un sentier rocailleux
    • attention par temps humide
    • bonnes chaussures requises

Neck de Sceautres

Du parking, se diriger vers le bourg, franchir la porte fortifiée.
Traverser le bourg en suivant les panneaux Montée du rocher.
Passer par une calade et suivre les lacets escarpés, jusqu’au sommet, statue de la vierge.

Boucle

Revenir sur la D263 et la suivre vers l’aval, sud, sur 200m.

Prendre une petite route à droite, sud-ouest, la Rue de la Fontaine.

Atteindre une intersection, balise. Prendre le sentier à gauche, sud, direction la Carrière 3,3km.

Revenir sur la D263 et la longer vers l’aval, sud-ouest, sur 360m.

Prendre une petite route à gauche, sud-est, direction le Bouchet.

Rejoindre le hameau du Bouchet. Contourner la première maison par un sentier à gauche, entre les murs et la falaise.

Rejoindre un chemin à la cote 562m et le suivre à droite, sud, jusqu’au carrefour de la Carrière, balise.

Longer l’ancienne carrière et prendre le sentier qui descend à droite, sud-est, direction Lebrat et Saint-Pons.

À la 1ère intersection, balise, suivre Lebrat et Saint-Pons. À la seconde, balise Lebrat, suivre Saint-Pons.

Atteindre le carrefour de la cote 319m. Traverser la piste et prendre en face, ouest, un chemin qui descend vers un bois.

  • Départ du chemin peu évident, balisage peu visible en 2017

Rejoindre la D263 et la longer à gauche, sud-ouest, sur 140m, jusqu’au carrefour de la cote 272m, balise.

Prendre la petite route qui descend à droite, nord, direction Saint-Pons (balise) et le Fraysse (signalétique routière).

Franchir le pont sur le ruisseau de Téoulemale et atteindre le hameau du Fraysse.

Le traverser et prendre le sentier qui remonte le bas du Ravin du Fraysse. Franchir un gué et remonter plein sud.

Rejoindre un chemin et le suivre à droite, nord, jusqu’à un carrefour, balise.

Continuer en face, nord, direction Chaulène et Sceautres.

Au carrefour de Chaulène, balise, continuer en face, nord, direction Sceautres.

Traverser le haut du Ravin de Chaulène.

  • Sans transition, le sol de calcaire devient basaltique et la garrigue laisse place tout aussi soudainement à la forêt

Atteindre une nouvelle bifurcation, balise.

Prendre soit :

  • droite, nord-est, direction Sceautres 2,2km
  • gauche, nord, direction Sceautres 2,6km

Prendre de préférence à gauche, l’arrivée en vue du neck est saisissante.

Traverser le hameau des Avisens, barrière à ouvrir mais chemin balisé.

Continuer par la petite route de desserte et atteindre un carrefour, balise.

Prendre le sentier qui descend à droite, nord-est.

  • Sous cet angle, le neck emplit le ciel

Franchir la passerelle sur le ruisseau de Téoulemale et atteindre la balise de la Passerelle.

Remonter au village, soit par le sentier qui contourne le neck par le nord ou par celui qui le contourne par le sud.

Informations

Dernière modification : 16 mai 2018
Pic de Chenavari (507m), tour et ascension

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 1er juin 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Le 1er juin 2017 à 13h46

    Bonjour Alain.
    Belles photos !
    Le lézard vert est superbe sur la #53.
    Et j’aime beaucoup la #58 avec le Neck, le magnifique jaune des genêts et le beau ciel.
    Globalement, les genêts enjolivent bien les photos. Leur période de floraison me semble donc un moment idéal pour suivre ton topo (fin mai plus ou moins, selon les années ?).

  • par Le 1er juin 2017 à 14h20

    Oui le secteur est superbe ! La meilleure période n’est pas forcément fin mai, je dirais plutôt mi-Avril (voire début)-mi Mai. En effet, le secteur sous Serre de la Fourche est connue pour les orchidées nombreuses et variées, en particulier les ophrys (dont Ophrys lutea et Ophrys aurelia, magnifiques). Ne pas hésitez à descendre un peu plus par rapport à la boucle décrite.

  • par Le 1er juin 2017 à 15h06

    Merci à vous deux.
    Quand on évolue loin de ses bases, on ne choisit pas forcément la période.
    @ Yann : Effectivement, je n’ai pas vu d’ophrys, j’ai un peu cherché. Yann m’apprend que la saison et plus tôt, je vais essayer de m’en souvenir. A lire tes topos, je crois que tu es un connaisseur en orchidées.
    @ VLM : Pour les genêts, c’est plutôt l’altitude qui prime. Je suis allé dans le massif du Tanargue que je ne peux atteindre de Sainté (AR + rando = trop épuisant). Les genêts étaient fleuris en fond de vallée à 600m, mais sur les plateaux, au-dessus de 1200, là où ils couvrent de grandes étendues cela devarit fleurir vers le 15 juin.

  • par Le 1er juin 2017 à 15h17

    Chouette topo, et photos qui font rêver !

    Je me demande si ça peut se grimper en escalade, par curiosité Alain, ton sentiment sur la roche ? Sur les photos je ne vois pas beaucoup de fissures (donc question protection, ça semble moyen moyen...).

  • par Le 1er juin 2017 à 15h36

    On dit que les grands esprits se rencontrent ...
    Je me suis posé la question et j’ai regardé s’il y avait de la quincaille sur le rocher et je n’en ai pas vu.
    Je ne pense ps que ce soit interdit, je n’ai pas vu de panneaux.
    Donc,

    • soit le rocher ne s’y prête pas (des necks se grimpent en Haute Ardèche mais aucun site dans le Coiron)
    • soit il n’est pas assez intéressant par rapport à toutes les falaises calcaires d’Ardèche qui sont toutes proches
  • par Le 1er juin 2017 à 15h44

    Ah bonne remarque sur la proximité d’autres falaises ! Après s’il n’est pas équipé, et qu’il n’y a pas de fissures exploitables, je ne m’y aventurerais pas outre mesure...

    Merci beaucoup pour ta réponse !

    J’attends le week-end avec impatience par ici pour aller grimper en extérieur, en espérant que la météo soit de la partie...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !