Pain de Sucre de la Méa (2560m)

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1050m
Durée :
1 jour

Une ascension peu connue, accessible et dans un cadre sauvage, intérêt panoramique ! La Méa, comme s'appelle localement le Pain de Sucre de l'Ubaye...

La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Accès

De Barcelonette, prendre direction le Col d’Allos. Au croisement avec la route du Col de la Cayolle, prendre cette dernière et la remonter jusqu’au Villard d’Abas. Dépasser le village et se garer juste après le petit pont et une bâtisse (large parking).

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : PD (quelques passages en 3a/b max.)
  • Engagement : II (secteur à chamois et petite escalade exposée.)
  • Terrain à chamois après la Chapelle Saint-Médard !
  • Couloir d’accès à l’arête raide et dessous la face rocheuse, casque conseillé !
  • Arête gazeuse et exposée sur le bas : corde utile sans être obligatoire.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN 3540 OT - Barcelonnette, Super-Sauze
  • Altitude minimum : 1520m - Le Villard d’Abas
  • Altitude maximum : 2560m - La Méa
  • Période : entre mai et octobre.

Itinéraire

Préface

Le Pain de Sucre du coin, appelé localement la Méa, est un magnifique rocher perché à l’extrémité ouest de la chaîne Bonette-Chapeau de Gendarme. Son ascension est secrète, par l’arête Est.

Description du parcours

  • L’approche : Du Villard d’Abas à la brèche 2411m

Du Villard d’Abas (1520m) prendre le petit sentier direction le Col de Cloche.

Monter dans la forêt et passer sur le haut du village.

S’élever sur le sentier pendant une heure environ avant de passer devant la Chapelle Saint-Médard (2041m). De ce lieu on quitte le sentier pour continuer de s’élever dans les prairies.

Une centaine de mères plus haut le terrain devient plus rocailleux au niveau d’une belle combe sauvage où l’on peut rencontre des familles de bouquetins !

Repérer le couloir d’accès à l’arête : c’est celui qui borde la grande face sud rocheuse du Pain de Sucre...

L’attaquer par la droite par quelques blocs puis un pierrier assez croulant puis longer les rochers de la rive gauche pour trouver de l’herbe et des banquettes rocheuses afin de s’élever plus confortablement.

Gravir tout le couloir dans cette configuration et atteindre la brèche 2411m au niveau de l’arête E du Pain de Sucre.

De ce point on peut monter encordés, des pitons sont installés par endroit mais cela reste très facultatif au vu de l’escalade peu difficile (II et III)...

  • L’arête Est du Pain de Sucre : partie escalade

De la brèche, repérer un gendarme et un couloir à sa droite : c’est le départ de la voie !

Gravir ce couloir (II) et se reporter dans des pentes herbo-rocheuses derrière.

Passer à droite du fil, toujours dans des pentes herbo-rocheuses très raides et surmonter un ressaut plus raide d’une dizaine de mètres (III-/III).

Gravir les pentes herbeuses qui surmontent ce ressaut sur une trentaine de mètres.

Surmonter quelques ressauts plus raides peu difficiles (II+/III-) avant d’atteindre une belle terrasse sur l’arête.

De la terrasse on grimpe toujours tout droit dans la face, on contourne un ressaut par la droite (II) et on arrive plus haut sur la partie moins raide de l’arête.

Traverser l’arête débonnaire, redescendre à une brèche et finir l’ascension aisément !

La croix sommitale est là !!

Panorama du sommet

Du Pain de Sucre, on a une vue exceptionnelle sur Barcelonnette et ses environs !
La Haute-Ubaye, les Séolanes, le Massif du Cimet-Pelat, le Chapeau de Gendarme, la Crête Enchastraye-Siguret, la Bonette ainsi que la Basse-Ubaye... Juste sublime, une vue assez particulière en quelques sortes !

La descente

Pour descendre, on revient en sens inverse, on peut effectuer des rappels si l’on a pris la corde mais cela reste inutile au vu de la désescalalde peu difficile de l’arête !
Depuis la brèche 2411m on descend cette fois-ci droit dans le couloir puis dans les sables mouvants du cône de déjection, un vrai régal ! Puis on retrouve les prairies puis le sentier plus loin, à la Chapelle Saint-Médard.

Remarques

  • Pour le matériel : soit vous passez du III aisément, la corde, dans ce cas là est complètement inutile, malgré l’exposition de l’arête. Sinon il vaut mieux la prendre pour "rassurer" plus qu’assurer !
  • Quelques relais sont équipés au cas où... On ne sait jamais !

Je ne listerai pas les différentes voies d’accès ici car toutes sont des voies d’escalade et je n’ai pas plus d’informations sur celles-ci à part "Jour de Fête", une voie dans la versant NW, quelques belles longueurs dans le 5c max...
Après, quelques arêtes sont faisables, cotation AD/AD+ tout au plus, affaire à suivre !

Vidéo

Dernière modification : 7 août 2018
Le Chapeau de Gendarme (2682m), en boucle par le Super-Sauze

La carte du topo « Pain de Sucre de la Méa (2560m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pain de Sucre de la Méa (2560m) »

Départ en plein cagnard Vue sur le Grand Cheval de Bois (2838m) L’objectif du jour ! La face SW du Chapeau de Gendarme, enfin son contrefort où se trouve des belles voies d’escalade ! Après la Chapelle Saint-Médard on s’élève dans la prairie La Chapelle Saint-Médard On vise la brèche en V à droite de la grande face rocheuse Une harde de bouquetins dans le couloir d’accès à l’arête ! Le couloir en question Quand on arrive sur l’arête on repère ce «couloir secondaire» à emprunter, un piton est installé Le couloir dans le rétro Vers la Haute-Ubaye On commence à grimpouiller, c’est du II+ à tout casser et du bon III si on cherche à grimper... Y’a plus qu’à ! Relais... Sert pas à grand chose à part faire joli Vers le Chapeau de Gendarme Dans le rétro depuis le haut de l’arête E Encore quelques dizaines de mètres sur de l’herbe très raide Sur la partie finale de l’arête La croix sommitale ! La même, côté Ubaye... Et un selfie sommital pour finir...