Pain de Sucre du Mont Tondu (3169m), versant ouest par les lacs Jovet

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
2000m
Durée :
1 jour

A l'extrémité sud du massif du Mont Blanc, le Mont Tondu offre une belle vue sur le bassin de Tré la Tête, ainsi qu'un fantastique panorama sur beaucoup d'autres massifs alpins, ambiance "haute montagne". Le sommet est en général une destination d'alpinisme, abordé soit par le versant Tré la Tête, soit par le Col du Mont Tondu. Cependant, ce sommet peut aussi se faire en mode "rando" par son versant ouest qui ne présente pas de difficultés alpines. Il nécessite cependant un bon sens de l'itinéraire, ainsi qu'une bonne maîtrise de la marche hors-sentier (beaucoup de pentes de caillasses et de rocailles pénibles, mais quasiment pas d'escalade ou de passages exposés si on se contente de l'antécime). Le dénivelé est aussi très important, mais peut être fait dans une grosse journée. A faire plutôt tard en saison, pour éviter de trop gros névés dans la face ouest. – Auteur :

Accès

Sallanches - Le Fayet - Les Contamines-Montjoie, Parking de Notre-Dame de la Gorge.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3531ET Saint-Gervais - Massif du Mont Blanc
  • Altitude départ : 1200m
  • Altitude sommet : 3169m
  • Horaire : 12h

Ascension

La première partie de l’itinéraire suit la classique montée aux lacs Jovet, bon chemin sans difficultés, si ce n’est la longueur. Une fois au lacs, délaisser le sentier du Col de l’Enclave et se diriger vers le fond du vallon (pas vraiment de sentier, cheminer au mieux).

Après avoir dépassé le deuxième lac, repérer le torrent qui descend de la face du Mont Tondu dans une large combe. Monter dans cette combe, en suivant une sente dans les pentes herbeuses à droite du torrent.

La sente traverse finalement le torrent sur une vire ascendante vers la gauche et sous un ressaut rocheux . Le passage peut être problématique en début de saison dans le cas de neige sur la vire ou de crue du torrent. La montée se poursuit jusqu’à un replat offrant une belle vue sur les lacs Jovet.

La sente disparaît progressivement dans une vaste combe de pierrailles qu’il s’agit de remonter au mieux. C’est pénible, il n’y a pas de "bon" cheminement, bien que par endroits il est possible de trouver des cairns et de vagues traces. On peut aussi essayer d’éviter un peu la pierraille en montant plus à gauche, varappant sur des moutonnements rocheux. Dans tous les cas, il s’agit de viser la base d’une petite langue glaciaire qui apparaît en haut de la combe comme un petit névé.

Cette langue se contourne par la gauche, et on peut ensuite prendre pied sur un petit replat glaciaire (ou ce qu’il en reste), suffisamment plat et pas crevassé pour ne pas avoir besoin de crampons.

Le sommet est en vue à droite, mais il est plus judicieux de monter tout droit pour gagner une arête rocheuse facile, plutôt que d’affronter des éboulis instables. L’antécime nord du Mont Tondu (Pain de Sucre) est finalement atteinte après le passage de plusieurs ressauts rocheux. Une arête exposée sépare encore le Pain de Sucre du point culminant, qu’il est sage de laisser aux "vrais" alpinistes correctement équipés.

Descente

Retour par le même itinéraire, en faisant attention d’éviter au mieux les zones raides de pierrailles instables dans la combe. D’éventuels névés, en bonnes conditions, peuvent faciliter la descente de la combe.

  • Si vous en avez encore le temps et la force, un petit détour par la crête des monts Jovet offre un très beau panorama.

Détails de la sortie du 6 septembre 2011

Testé pour vous suivant l’inspiration du topo, mais en parcourant en A/R l’itinéraire proposé à la descente.

  • Grand beau temps, bonne visibilité.
  • Conditions très sèches : aucun névé, si ce n’est quelques vieilles plaques au sommet. Replat glaciaire en glace, sans problème.
  • Départ 9h, un peu tard pour une ballade de cette envergure.
  • Arrivée au lacs à 12h, petite pause.
  • Replat avant la combe de caillasses à 14h.
  • Après quelques errances pour trouver un cheminement acceptable dans la combe, sommet à 16h30. Seul au monde, tout alpiniste digne de ce nom étant déjà redescendu depuis bien longtemps...
  • Retour au replat à 18h.
  • Détour par les monts Jovet atteints à 19h30, plus long que prévu.
  • Retour au lacs à 20h, le temps de voir les couleurs qu’allait prendre toute cette muraille ouest à la lumière du couchant. Spectacle hélas gâché par quelques bancs de nuages (mal) élevés. Toujours seul au monde, tout randonneur digne de ce nom étant déjà redescendu depuis bien longtemps...
  • Retour au parking à 22h à la lumière de la lune, puis de la frontale pour la dernière descente.
Dernière modification : 16 mai 2018
Lacs Jovet (2200m) par le col du Joly

A propos

Auteur de ce topo :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Topo publié le 13 septembre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (10).
  • par Le 13 septembre 2012 à 09h27

    De superbes photos très bien commentées pour une course qui a dû être bien éprouvante... chapeau !

  • par Le 13 septembre 2012 à 15h14

    Bravo, belle et longue randonnée. Le panorama vaut vraiment tous ces efforts !

  • par Le 13 septembre 2012 à 22h33

    Magnifiques photos qui viennent illustrer un sacré topo ! Pour une entrée en matière sur Altituderando, Pascal, on n’est pas déçus !!!!!
    Chapeau !

  • par Le 13 septembre 2012 à 22h55

    Ca fait peur les Domes, le Mt Blanc et le glacier de Tré la Tête à cette époque ...

  • par section-far-88 celomanLe 4 octobre 2012 à 20h05

    nn le delire on fait le meme truc a 1ans pret jour pour jour

    j avoue cetai pa mal
    www.section-far-88.skyblog.com
    si tu veux mat ce kon a fait

  • par Le 18 décembre 2012 à 15h06

    sommet interressant mais l’approche est bien longue ...comme le retour,
    même parcours fait 21/08/2011 prudence au passage du torrent, à 2500m.env. (pourrait être équipé...non ??)
    Autre variante trés chouette (22/09/2009)par le col de l’Enclave, de l’Ecaille, refuge Robert Blanc, col du mont Tondu, aiguille du pain de sucre , sommet (17h.)retour par le col des Chasseurs, via le glacier de tré-la-Tête qui s’est bien affaissé (crampons c’est plus prudent) refuge de Tré-la-Tête (20h.)et....N.D. de le Gorge(21h.30)frontale indispensable,
    2430m.de # pour 15h. tout compris ....et plein la tête et les jambes....

  • par VoltoLe 16 mai 2015 à 00h17

    trop bien !

  • par Le 9 octobre 2016 à 12h26

    bonjour

    superbe !

    J’avoue qu’une petite photo IGN avec le tracé aiderait beaucoup :) Je vais tenter cette sortie , je sens que ca va etre l’aventure

  • par Le 10 octobre 2016 à 00h05

    Je viens d’ajouter le tracé !

  • par Le 10 octobre 2016 à 21h45

    Merci , je vois bien ou passer maintenant...

  • par Le 30 octobre 2016 à 20h56

    Bonsoir,
    je viens de faire une tentative cet apres-midi, le passage du ruisseau avait beaucoup de neige et glace, cela m’a forcé a faire demi-tour. Je pouvais traverser, mais la moindre erreur pourrait etre fatale a cet endroit-la.

    Je pense avoir trouver un autre passage, plus facile, je verifierai si mon chien passe.

    C’est ma 2e tentative pour faire le mont-tondu, j’espere que la 3e sera la bonne, je me demande quel equipement il faut au dela de la cascade ? car il semble y avoir pas mal de neige et glace...

  • par Le 30 octobre 2016 à 21h56

    Le problème sera ensuite le chaos de blocs à grimper au delà de la cascade. Ca passe assez bien sur les névés du début d’été si la neige est en bonne condition (si l’eau de fonte ne gonfle pas trop la cascade), ou plus tard lorsque c’est sec, sans difficultés mais c’est alors assez pénible.

    Par contre, un saupoudrage d’automne risque de bien compliquer le franchissement de ces blocs, en particulier si la neige est fondante.

    A prendre en compte pour une prochaine tentative !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !