Pas de la Coche - Bec du Corbeau - Pointe de la Gorgeat - Mont Joigny (1556m) et retour

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1450m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Superbe randonnée assez longue à faire en fin de printemps pour profiter de la flore exceptionnelle de ces rebords de Chartreuse, en particulier les milliers d'orchidées. La période optimale pour la flore est première quinzaine de Mai pour la partie basse, fin Mai-début Juillet pour le haut.

Accès

Saint Baldoph, entrée du lotissement Les Lamettes.

  • Depuis Chambéry par la voie urbaine, sortir à Saint Baldoph puis suivre la route du Col du Granier (D12B). Se garer au niveau de la 5e épingle à cheveux juste à l’entrée du lotissement Les Lamettes (petit parking, panneau explicatif de départ de PR, Bec du Corbeau).

Itinéraire

Infos pratiques :

  • Carte IGN  : TOP25 n° 3333OT Massif de la Chartreuse Nord
  • Altitude départ : 450m
  • Altitude Belvédère Mont-Charvet : 610m
  • Altitude Bec du Corbeau : 755m
  • Altitude Pointe de la Gorgeat : 1486m
  • Altitude Mont Joigny : 1556m
  • Dénivelée cumulée  : 1450m (ça remonte de plus de 200m pendant la descente)
  • Distance  : 21,3 km
  • Balisage  : Panneau et balisage jaune au départ (PR Bec du Corbeau) jusqu’à la Grande Montagne, puis panneau et balisage blanc-rouge (GR96) puis de nouveau panneaux et balisage jaune, rien sur la descente entre le Col et le GR96.
  • Précautions : Pas de danger particulier, un peu de flair requis pour le cheminement dans la forêt sur le retour. Carte plus que recommandée.

Attention toutefois

La carte IGN est très folklorique dans ce secteur du départ ! Le chemin surligné qui descend de la D12 au niveau de la Curia et rejoint le départ n’existe pas tel quel ! Il y a bien un chemin balisé. Le début est correctement tracé, mais il rejoint la route en haut du lotissement. De plus, le chemin montant au belvédère est également mal tracé sur la carte. Il part quasiment de l’entrée du lotissement, passe au niveau du pylône (étoile sur la carte). L’espèce de boucle ceinturant le point 451 n’existe pas.

De même, la descente indiquée, bien que très faisable demande un peu de flair. La plupart des chemins marqués sur la carte en versant Nord-Est sous le Joigny n’existent plus ou presque. Il faut suivre les traces principales et le chemin qui monte très raide au départ. En fait ça se fait bien car c’est le seul chemin visible. Attention toutefois, de nouvelles pistes forestières peuvent apparaître...

Les fleurs peuvent et doivent être admirées, mais elles doivent rester là où elles sont ! Par pitié ne les cueillez pas ! D’autant que beaucoup des espèces citées ci-dessous sont rares et protégées.

Itinéraire

Du parking au Pas de la Fosse

Du parking, deux possibilités selon que vous souhaitiez profiter de la flore ou simplement randonner.

- Pour "simplement" randonner

Du parking, suivre la route sur une dizaine de mètres tout ou plus puis prendre immédiatement sur la gauche un chemin qui monte dans les bois.

Il parvient très vite à une clairière sous la ligne haute tension, continue en zigzag dans les buis jusqu’à une ligne de crête et une intersection (panneau le belvédère).

Prendre à gauche jusqu’au belvédère du Mont-Charvet (ou Mont-Charvais) qui offre une très jolie vue sur la combe de Savoie, les Bauges, la chaîne de la Lauzière et la chaîne de Belledonne.

Revenir sur ses pas jusqu’à l’intersection et prendre le chemin qui descend et arrive très rapidement sur la route départementale.

Prendre à droite la route et descendre une centaine de mètres jusqu’à un réservoir et un large chemin qui part en montant à gauche (panneau "Croix de la Coche").

Suivre ce chemin et parvenir à la Croix et au Passage de la Coche où on rejoint le GR96 qui monte de Montagnole.

Prendre le chemin sur la crête dans la forêt (balisage jaune + GR), qui monte un peu, suit la crête, passe à la Dent du Corbeau, puis redescend légèrement toujours dans la forêt.

Suivre le balisage jaune jusqu’au moment au le chemin rejoint une piste plus large et où le balisage indique une direction à gauche plein nord.

Quitter le balisage jaune et suivre le GR. Prendre la piste qui devient goudronnée, passe entre des prés au dessus du hameau de la Grande Montagne, longe un réservoir (Note 1, Note 2). Ne pas aller jusqu’à la départementale, mais prendre un chemin à droite qui monte assez raide dans une petite combe.

Après avoir rejoint une piste forestière, il mène au-dessus du tunnel du Pas de la Fosse au niveau des grands pylônes de la ligne haute tension.

Note 1 : Il est possible de rejoindre plus rapidement ce point en court-circuitant le parcours Croix de la Coche - Bec du Corbeau. Après être redescendu du belvédère et avoir rejoint la route, remontez celle-ci en prenant à gauche au lieu de descendre et la remonter sur à peu près 700m jusqu’après le lieu-dit La Curia. Bien repérer à droite le chemin qui monte (balisage jaune, point 630m) et rejoint la piste.

Note 2 : On peut aussi court-circuiter le belvédère. Du parking, entrer dans le lotissement des Lamettes par la route qui monte. À l’intersection, prendre la route qui monte (chemin de la Combe du Fât). En haut au niveau des dernières maisons, un chemin poursuit la montée et rejoint la route départementale au point 630m. Chemin pris à la descente.

- Pour la flore au mois de Mai principalement. Juin et début Juillet peuvent également permettre de voir de très nombreuses espèces d’orchidées !

Du parking, descendre la route sur une centaine de mètres jusqu’à la première intersection. Un premier talus en amont de la route abrite une belle population d’Orchis Singe (Orchis simia). Juste avant l’intersection, sur le talus en amont de la route poussent des centaines de pieds d’Orchis Homme-pendu (Orchis anthropophora).

Revenir au point de départ. Le talus où part le chemin regorge de très belles Céphalanthères à Feuilles Étroites (Cephalanthera longifolia). Allez jusqu’à la clairière où se trouvent des centaines de pieds de Céphalanthères à Feuilles Étroites et de Grandes Listères (Neottia ovata), discrète orchidée toute verte, ainsi que quelques pieds de Limodores à Feuilles Avortées (Limodorum abortivum) vers le fond de la clairière. Ne pas continuer, mais redescendre sur la route départementale.

Suivre la route et admirer sur les talus (côté amont surtout) des milliers d’orchidées, surtout Orchis Singe, Céphalanthères à Feuilles Étroites et Orchis Homme-pendu, mais également si vous êtes observateurs quelques pieds d’Orchis Pourpre (Orchis purpurea) et d’Ophrys Petite-araignée (Ophrys araneola).

Suivre le route jusqu’au chemin du Pas de la Coche. Dans le pré au niveau de la petite maison se trouvent, dès le mois d’Avril, l’Orchis Bouffon (Anacamptis morio) et quelques pieds d’Orchis Mâle (Orchis mascula). Continuer sur la route jusqu’à après La Curia. Bien regarder les talus sur la droite de la route ! Un grand talus sec abrite des centaines d’Ophrys Petite-araignée, quelques Ophrys mouches (Ophrys insectifera) et des Orchis pourpres ! Peu après, dans une petite prairie à droite, on peut trouver des Orchis Brûlés (Neotinea ustulata), ainsi que des Ophrys Bourdons (Ophrys fuciflora) et de très belles Ancolies.

À partir de là, soit continuer la route jusqu’au point 630 et rejoindre le chemin plus haut (voir Note 1), soit redescendre pour reprendre le chemin de la Croix de la Coche. Entre la Croix de la Coche et le Bec du Corbeau, on trouve début Juillet de très nombreux Lys Martagon. On en retrouve également au niveau du Pas de la Fosse.

Entre la Grande Montagne et le Pas de la Fosse, bien repérer de nombreux Ophrys mouches, des Céphalanthères à Feuilles Étroites, Ophrys Petite-araignée, Orchis Brûlés, Grandes Listères, mais aussi la Néottie Nid d’Oiseau (Neottia nidus-avis) et vers Juin-début Juillet Epipactis Pourpre-Noirâtre (Epipactis atrorubens), des milliers d’Orchis Moucheron (Gymnadenia conopsea) et d’Orchis de Fuchs (Dactylorhiza fuchsii)

Du Pas de la Fosse à la Pointe de la Gorgeat

Suivre tout le long en sous-bois le chemin principal (GR 96) qui reste sur la crête, passe sous la Pointe de l’Essort et grimpe dans une direction Ouest, Sud-Ouest. Il finit par atteindre la Pointe de la Lentille où il rejoint sur une nouvelle crête un chemin qui monte de Montagnole (ancien Tour de la Drière). L’orientation change clairement Sud/Sud-Ouest et le chemin longe les à-pics de la Drière. Il atteint ensuite la Pointe de la Gorgeat (alt. 1486m).

De la Pointe de la Gorgeat au Col du Granier

Suivre le bon chemin qui descend Sud de la Pointe de la Gorgeat. A la première intersection, quittez le GR et continuer en direction du Mont Joigny (alt. 1556m), que l’on rejoint rapidement. Au sommet du Joigny, très belle flore également.

Continuer après le sommet la crête, traverser une belle prairie fleurie, et continuer le chemin qui va descendre raide en forêt et rejoindre le large chemin qui vient des Granges du Joigny. Le suivre vers l’Est et rejoindre le Col du Granier (alt. 1134m). En chemin, admirer dans les prairies et en sous-bois la flore avec de nombreuses espèces précédemment rencontrées auxquelles s’ajoutent, si vous êtes observateur, le très rare Sabot de Vénus (Cypripedium calceolus) fin mai début juin, l’Orchis à deux feuilles (Platanthera bifolia), l’Orchis verdâtre (Platanthera chlorantha), la Céphalanthère jaune (Cephalenthera damasonium), le magnifique Orchis Globuleux (Traunsteinera globosa) et j’en oublie !

Du Col du Granier au Pas de la Fosse

Il n’y a rien d’évident pour rentrer depuis le Col du Granier. Voici l’itinéraire suivi, qui n’est pas bien compliqué, mais requiert néanmoins de l’attention.

Suivre la route vers Chambéry (D912) sur une petite centaine de mètres et bien repérer un vague chemin qui part sur la gauche de la route. Il n’est pas forcément facile à suivre car peu fréquenté et pas entretenu. Il finit par remonter assez raide en forêt en traversée sous les pentes Est de la Pointe de la Bornée (pénible). Puis il passe en versant Nord, toujours en montée. On passe le torrent des Favières largement au-dessus du point 1179.

Le chemin est ensuite plus ou moins à la cote 1340. Il traverse toujours en forêt quelques combes puis descend, passe un replat vers le point 1321, traverse une dernière combe et finit par rejoindre le chemin de montée bien plus bas que la Pointe de la Lentille vers l’altitude 1250m après avoir traversé le torrent de Rousselet naissant. Redescendre alors jusqu’aux pylônes du Pas de la Fosse.

Du Pas de la Fosse au parking

Suivre le chemin pris à l’aller jusqu’à l’intersection du chemin qui descend du Bec du Corbeau peu après la Grande Montagne. Suivre le balisage jaune qui ramène vers Saint-Baldoph. Le chemin débouche sur la départementale D912B.

Juste en face prendre le chemin qui descend (balisage jaune) et ramène en haut du lotissement des Lamettes. Rejoindre le parking par la route qui descend.

Dernière modification : 13 décembre 2016

La carte du topo « Pas de la Coche - Bec du Corbeau - Pointe de la Gorgeat - Mont Joigny (1556m) et retour »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pas de la Coche - Bec du Corbeau - Pointe de la Gorgeat - Mont Joigny (1556m) et retour »

Anacamptis morio Orchis mascula Orchis simia Clairière sous la ligne HT Composition Ophrys araneola Ophrys araneola Ophrys insectifera Ophrys insectifera Orchis anthropophora Cephalanthera damasonium Orchis fuchsii Platanthera bifolia Platanthera bifolia Lys martagon Pointe de la Lentille Au dessus de la Pointe de la Lentille Pointe de la Gorgeat Mont Joigny La Chartreuse Dactylorhiza fuchsii Gymnadenia conopsea Lys martagon Lys martagon Champ de Dactylorhiza Grandes Gentianes Les Granges du Joigny Le Granier Grande Astrance Grande Astrance Qu'est-il arrivé au pilier Nord-Ouest ? Gymnadenia conopsea Gymnadenia conopsea Platanthera chlorantha Platanthera bifolia Cypripedium calceolus Dactylorhiza fuchsii Cephalanthera longifolia Neottia Nidus-avis Face Nord du Granier Profil de la randonnée