Pas des Aupillous (3103m) par le refuge des Bans.

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1488m
Durée :
2 jours
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Le Pas des Aupillous est le point de passage logique entre le vallon des Bans et le célèbre Valgaudemar. Sans être un sommet proprement dit, ce col peut très bien être un but de course intéressant : son altitude modeste réduisant l'engagement, l'ambiance de haute montagne qui y règne et la sensation de "finir" la découverte du vallon des Bans en séduiront plus d'un.

Accès

Vallée de la Durance, Largentière-la-Bessée, village de Vallouise que l’on traverse plein Ouest. Après plusieurs kilomètres, se garer au parking d’Entre les Aygues. Le vallon des Bans est alors bien visible, le Pas des Aupillous aussi.

Itinéraire

Coincé entre le Pic Jocelme (3457m) et les Bans (3669m), le Pas des Aupillous se distingue facilement depuis l’agréable refuge des Bans.

D’allure presque familière, le cirque rocheux et neigeux qui ferme le vallon devient véritablement tentant, au moins pour achever la découverte d’un site magnifique et puis cette envie de voir de l’autre coté !
Petite particularité : la carte indique la présence du col du Sellar à 3084m, légèrement plus au Sud, qui n’est pas le passage à emprunter. Les quelques photos suivantes seront plus explicatives qu’un long commentaire...

Il s’agit d’une course facile, essentiellement en neige, du moins en début de saison, au point que cette ascension correspondrait plutôt à un parcours de grande randonnée s’il n’y avait pas...cette "sortie" en rocher, d’une hauteur d’environ 50m, à escalader de façon "peu difficile".

De plus, un vilain risque de chutes de pierres, à prendre très au sérieux, vient corser quelque peu ce qui aurait pu être une véritable promenade de santé...Ceci dit, et précautions prises, la découverte du Pas des Aupillous sera fort instructive, une façon de découvrir un peu plus le Massif des Ecrins.

Difficulté

Course facile pour la partie en neige. Le "final" en rocher sera peu difficile, le problème vient surtout du risque de chutes de pierres...

Matériel

Tout le matériel pour une course de neige traditionnelle. Casque OBLIGATOIRE !

Horaire

Du refuge des Bans au col compter au moins 3h. Il y a quand même 1000m de dénivelée...

La course

Du refuge des Bans (2076m) (voir topo correspondant), partir à l’aube plein Ouest en direction du fond du vallon. Des barres rocheuses obligent à s’orienter Sud-Ouest pour contourner l’obstacle.

Ceci fait et après avoir pris un peu d’altitude, s’orienter cette fois Nord-Ouest en direction d’un vallon glaciaire, le glacier du Sellar, que l’on remonte jusqu’à la partie rocheuse qui finit par barrer le passage. Prendre soin d’aborder cette partie coté droit en montant, vers le Nord en fait, voir photo, pour ne pas se diriger vers le col du Sellar...

Escalader la paroi, jusqu’à déboucher au Pas des Aupillous. Etre vraiment prudent dans cette partie, le risque de chutes de pierres est réel !

Au col, on appréciera la vue sur le Sirac (3440m), les Bans (3669m) tout proches, le Valgaudemar...

Descendre soit versant Ouest, soit par le même chemin en restant "délicat" avec les roches instables qui menacent l’itinéraire de montée...

Dernière modification : 16 mai 2018
Refuge des Bans (2076m)

La carte du topo « Pas des Aupillous (3103m) par le refuge des Bans. »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pas des Aupillous (3103m) par le refuge des Bans. »

Le Pas des Aupillous depuis le refuge des Bans. Ambiance de course au petit matin... Dans la partie neigeuse... Toujours prendre le temps de contempler... A l’approche de la partie rocheuse. Remontée du vallon glaciaire, le glacier du Sellar. La «»sortie«» en rocher ferme le haut du vallon. Un peu de repos avant l’escalade. Dans la paroi, attention aux chutes de pierres ! Ambiance du Pas des Aupillous. Le Sirac (3440m) domine le Valgaudemar. Les Bans dans la brume. Petit aperçu du Valgaudemar... Depuis le col, le vallon des Bans. Au premier plan, du caillou vraiment instable...Gare à la descente ! Une belle balade, cela s’arrose...c’est le cas sur Vallouise !