Pelvat de Chabrière (3157m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1250m
Durée :
1 jour

Une superbe randonnée en Haute-Ubaye empruntant le vallon de Chabrière, magnifiquement méconnu, et comprenant l'ascension d'un "3000" sur la frontière franco-italienne. – Auteur :

Accès

De Barcelonnette, dans les Alpes-de-Haute-Provence, suivre la vallée de l’Ubaye en direction de l’Italie par la D900. La quitter, et emprunter la D902 en direction du col de Vars. Entrer dans le village de Saint-Paul-sur-Ubaye et suivre la D25 qui longe le torrent du l’Ubaye jusqu’à Maljasset.
Se garer au parking obligatoire juste avant le village.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte 1 : IGN TOP25 3637OT Mont Viso
  • Carte 2 : IGN TOP25 3538ET Aiguille de Chambeyron
  • Altitude de départ : 1910m
  • Sommet : 3157m
  • Dénivelé total : 1250m
  • Distance : 19 km
  • Durée de la montée : entre 4h30 et 6h00
  • Descente : 3h30

ITINERAIRE

Départ du parking de Maljasset, traverser le village et prendre à droite un sentier balisé rouge et jaune qui mène au torrent de l’Ubaye.

Passer le pont et prendre la direction du vallon de Mary, puis au panneau, suivre la direction du col de l’Autaret.

On se retrouve alors, sur la rive gauche, dans une partie boisée qui nous mène au Plan de Parouart (2052m), une vaste plaine humide où s’écoule l’Ubaye, au milieu d’une forêt.
Cette zone, créée par un éboulement, constituait il y a une cinquantaine d’années un lac qui est aujourd’hui comblé.

Prendre le sentier à droite (poteau 2050m) afin d’entamer la montée du vallon de Chabrière en suivant les marquages rouge et jaune.

Vers 2220m, le balisage nous fait traverser le ruisseau et nous amène à la bergerie de Chabrière (2312m).

On prend de l’altitude et là, s’ouvre une plaine aux dimensions impressionnantes avec le majestueux pic du Pelvat (3220m) sur notre gauche.

La pente se fait très douce dans ce vallon immense.
Avancer et dépasser la base du pic du Pelvat et s’engouffrer sur la gauche dans le vallon de la Bouteille (2520m).

Celui-ci est assez verdoyant et est situé entre le pic du Pelvat et une masse rocheuse constituée d’un sommet sans nom dont l’altitude est presque équivalente au premier cité (3166m).

Le vallon de la Bouteille nous offre une ascension d’environ 350 mètres de dénivelé qu’il faut parcourir de préférence sur une trace située toujours bien à gauche.

Vers 2860m, on atteint un large plateau spongieux d’où l’on peut admirer juste en face, un autre sommet sans nom orné d’un cairn pointé à 3126m.

Pointe de la Bouteille ?

Au fond et à gauche de ce vallon qui s’offre à nous, se trouve la fine et claire tête de Gandin (3155m).

S’avancer dans ce plateau, ignorer ces deux sommets et obliquer franchement à droite pour aller chercher une brèche située pratiquement au niveau de la ligne de crête franco-italienne.

Quelques passages nécessitant l’aide des mains et, là, se découvre la montée finale vers le Pelvat de Chabrière, d’un dénivelé d’environ 80 mètres.

Le sommet est surmonté d’une grande croix métallique contenant une boîte et un livre d’or.

Pour la descente, ne pas prendre le même cheminement.
Suivre une trace pas très évidente vers le versant sud qui permet de contourner le sommet sans nom (3166m).

On peut observer la tête de l’Autaret (3021m) ainsi que le col de l’Autaret (2880m), et rejoindre par des pentes assez raides, mais parfois herbeuses, le balisage rouge et jaune du vallon de Chabrière.

Dernière modification : 16 mai 2018
Bric de Rubren ou Mongioia (3340m) et Mont de Salsa (3328m)

A propos

Auteur de ce topo :

Habitant les Bouches-du-Rhône et passionné de randonnée sportive depuis 2009, j'ai commencé logiquement à faire mes "armes" dans les magnifiques calanques de Marseille, puis j'ai étendu à la Provence, les Alpes et maintenant, tout simplement "la montagne", où qu'elle soit !!!

Crédits : Tracé de l'itinéraire ajouté par Stef04

Topo publié le 15 septembre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 15 septembre 2013 à 10h53

    Un secteur de rêve....

  • par Le 15 septembre 2013 à 11h37

    j’en ai pris plein la vue !

  • par Le 28 juin 2016 à 23h56

    La photo numéro 13 (sur la ligne de crête) n’est pas seulement une des plus belles se trouvant sur ce site, c’est surtout qu’elle semble auréolée de mystères semblant souligner "qu’y a t’il au delà". C’est cette photo plus que toutes les autres qui m’a donné envie de tenter ce sommet cette année. En espérant que la fin ne soit pas trop paumatoire...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !