Abonnez-vous à notre newsletter !

Petit Renaud (2606m) par les Roudons et la Source du Gros Fayard

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1350m
Durée :
7h00

À la découverte de 2 belles cabanes de l’Oisans, pour prendre le temps si vous le désirez, de savourer et de parcourir ces lieux après une nuit face au Grand Armet et une ascension du Petit Renaud le lendemain. – Auteur :

Accès

EN VOITURE

  • Départ de la randonnée, du lieu-dit Les Siauds sur la commune de Chantelouve.
  • De Grenoble, prendre la D.85 puis la D.1091 en direction du Bourg-d’Oisans Briançon.
  • À la Paute, 2 km avant le Bourg d’Oisans, prendre à droite la direction de la Mure et Col d’Ornon par la D.526.
  • Descendre sur le versant sud du col, puis avant Chantelouve, se garer sur le bord de la route au lieu-dit Les Siauds, face au Chemin du Suffet à l’altitude de 1280m.

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Précisions sur la difficulté

  • Aucune difficulté pour les Cabanes des Roudons. Sentier en balcon sous les pins relativement bien marqué.
  • C’est une toute autre affaire pour le Sentier des Roudons, non balisé, franchissant et remontant les ravines où parfois le flair et l’intuition seront nécessaires.
  • Dans l’alpage pour la suite de l’ascension, puis sur sentiers balisés.

PRÉCAUTIONS

  • Effectuer cette randonnée, impérativement par une belle journée et hors neige.
  • La pluie et le brouillard sont à proscrire obligatoirement.
  • Réservée aux personnes ayant l’habitude de ce genre de terrain.

Les infos essentielles

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

LA CABANE DES ROUDONS

Traverser la route, pour s’engager en face sur le large Chemin du Suffet. Après un coude à droite, on trouve une balise prendre un chemin à gauche à distance de la rive droite du Ruisseau de la Pras en direction des Suffets, des Adreys, Cabane des Roudons.

Il monte tranquillement puis arrive devant la balise Les Suffets. altitude 1300m. Le chemin remonte bientôt la rive droite du Ruisseau de la Pras, et vient buter après 2 lacets sur un goulot.

Se poursuivant à gauche, laissant la place à un sentier, il dessine ses lacets et parvient ainsi devant la balise Les Adreys. altitude 1450m. Il continue ses nombreux lacets, passe à proximité de 2 belvédères avant d’atteindre la balise Les Roudons. 1730m. Les Cabanes des Roudons sont atteintes en 10 minutes.

La première, cabane ONF, ouverte avec cuisinière à gaz, poêle à bois avec stock, ustensiles de cuisines, 4 lits avec matelas à l’étage.
La deuxième, cabane ONF un peu plus haut, possède un poêle à bois, table, bancs et un matelas. Dortoir sur plancher à l’étage. 2 superbes cabanes en très bon état.

LE SENTIER DES ROUDONS

Passer à droite de la cabane du haut. Un sentier peu visible au début effectue une traversée au-dessus d’un ravin, puis serpente en sous-bois avant d’en sortir définitivement. Il va alors franchir un goulot où des barrages ralentissant les eaux ont été maçonnés.

Il effectue une traversée vers le sud, passe sous un gros rocher caractéristique, et se dirige sur une croupe qu’il remonte en lacets serrés. Il franchit une petite barre et parvient alors sur un petit replat vers 2220m où est posée une ruine, les lacets se poursuivent sous la crête proche de dalles inclinées, et l’atteint par un large couloir raide l’altitude est alors de 2270m…

PETIT RENAUD

Remonter la pente herbeuse à gauche nord-est, par des traces animalières. Vers l’altitude de 2350m, commencer une traversée vers l’est, jusqu’à apercevoir l’arête sud du Petit Renaud.

Repérer en visant le Grand Renaud, le point de faiblesse évident vers 2400m donnant accès à la pente sud du Petit Renaud. Remonter là vers nord-est, en s’écartant de l’arête pour rejoindre la Crête de Rochail au point IGN 2606.

DESCENTE

SOURCE DU GROS FAYARD

Revenir jusqu’au point de faiblesse sur l’arête sud, dévalez alors la pente principalement pour gagner à vue la rive droite du Ruisseau de Coin Lauzier. La suivre au mieux en choisissant le meilleur itinéraire jusqu’à la Cabane de la Combe point IGN 2081.

Prendre à l’ouest le nouveau tracé en remplacement des traces à bestiaux, il serpente sur ce flanc sud de la montagne, et débouche sur un replat vers 1800m au niveau d’un beau chalet.

Ici nous avons 2 choix, partir au sud comme expliqué ci-dessous, ou au nord par le sentier des Adrets.
Rejoindre plus au sud, la Cabane de la Montagne, nommée également Cabane Verte point IGN 1801.

Poursuivre vers le sud sur la trace d’alpage. Devenant chemin, il tourne à l’ouest, puis sud-est alors qu’il devient plus raide. Le Lâcher alors qu’il descend vers la Cabane des Charmettes. Être attentif, pour repérer vers l’altitude de 1620m sur la droite, un cairn annonçant le départ d’un sentier.

Il aboutit sur un autre chemin, proche de la balise Source du Gros Fayard altitude 1600m.

RETOUR

Prendre la direction du Col d’Ornon. Le sentier chemine sous les pins parfois en balcon, puis sur une belle arête dégarnie offrant un beau panorama sur la vallée.

Après être passé par les balises du Rochers de Serre Bernon altitude 1550m de Côte Plane altitude 1370m, il descend aux abords de la prairie des Suffets, qu’il contourne par l’ouest, être attentif pour repérer un panneau en bois où il est gravé Chantelouve.

Il retrouve le chemin de départ, sur la rive gauche du Ruisseau de la Pras.

JOURNÉES DU 16/17/08/2019

Il y a bien longtemps que je désirais aller passer une nuit en montagne, la dernière fois c’était un certain 31 août 2016 dans le même secteur plus au sud, la Cabane Verte. En lisant les compte-rendus et regardant les nombreuses et belles photos de bivouacs au sommet d’Arnaud cela ne faisait que conforter mon désir. Bien sûr, nous, nous préférons le confort des nombreuses cabanes de montagne que j’ai souvent visité lors de mes randonnées à la journée. Nous nous mettons d’accord pour l’une ou l’autre Cabanes des Roudons que j’avais découvert la première fois pour la Traversée des Pales et la Tête des Filons le 07 août 2016, et dont j’avais envoyé les photos à l’ami Jean-Claude qui y avait passé la nuit quelques temps après. Venant de l’Ardèche, mes coéquipiers sont 3, Jean-Claude, Michel, René. Ils me ramassent au passage, il est 15h15, nous prenons la route du Bourg d’Oisans et du Col d’Ornon.

17h20, chargés comme des mulets, sacs de couchages tapis de sol, 4 litres d’eau, le réchaud les gamelles le pyjama la bouffe pour 2 jours, et quelques accessoires indispensables, et sans oublier le pastis, le rosé et le Génépi. Le soleil est encore haut dans le ciel, il fait chaud, le Grand Armet de l’autre côté de la Vallée de la Malsanne pointe sa cime vers le ciel.

18h40, nous arrivons devant la première Cabane des Roudons. Personne, je monte visiter celle du haut, personne non plus. Nous choisissons la première, et préparons d’abord notre couche. Je remarque en les comptant environ 70 bouteilles d’1,5 litre d’eau de source sous les lits à l’étage. Tiens donc, pourquoi les forestiers feraient-ils une réserve d’eau alors qu’il y a une source plus bas à 500 mètres ? Bref nous prenons l’apéritif suivis de notre repas à l’extérieur sur la table de piquenique, arrosé de rosé s’il-vous-plait, suivi d’une petite goutte de génépi. Le Grand Armet prend ses couleurs du soir, le soleil passe derrière la crête du Col de Combe-Oursière, la fraîcheur s’installe, il est temps d’enfiler une petite polaire pour la soirée mémorable avant de s’aliter.

6h00, le jour est levé, moi aussi d’ailleurs, mes amis feront de même, nous préparons notre petit déjeuner. Nous laissons nos gros sacs sur place, et redescendons jusqu’à la bifurcation des Roudons, pour essayer de repérer la source. Je sais qu’il faut prendre la direction du Col d’Ornon, faire environ 50 mètres, pour trouver une sente à gauche. Oui le départ de la sente est bien visible, mais là avec les travaux forestiers et toutes ces branches dans la combe je ne retrouve pas ma source. De plus la suite de la sente a disparu avec un petit glissement de terrain due aux travaux. Bref Jean-Claude a besoin d’eau, nous ne voulons pas trop piocher dans leur réserve nous poursuivons en direction du Col d’Ornon. Le sentier dévale longuement en lacets, nous arrivons au niveau d’un barrage dans le Ravin des Pales au point 1548. Après le plein d’eau nous pouvons remonter les 250 mètres de dénivelé pour récupérer nos gros sacs.

9h00 il est grand temps de partir si nous voulons profiter de l’ombre du versant ouest pour cette rude montée. Je retrouve cette ruine face au Grand Armet, les premiers rayons du soleil apparaissent, nous arrivons sur la crête face à ce bel alpage. Nous attaquons la montée dans l’herbe, puis je repère le point de faiblesse dans l’arête sud permettant d’atteindre la Crête de Rochail. Passage effectué un jour de juillet 2008 lors de l’ascension du Petit Renaud et de son grand frère, et descendu en contournant le Rocher du Grand Renaud vers la Crête de Croix de la Garde et la Croix du Carrelet, au départ de Villard-Reymond. Nous avions découvert au passage avec mon équipier de l’époque, la Cabane de Pierre Grosse.

12h15 nous prenons notre repas devant la Cabane de la Combe, cabane à peu près identique à celle du Pré de la Vache ou celle de Rif Meyol sous le Pic Vert découverte un jour en solitaire. Je sors mon réchaud pour le petit café bienvenu après le repas, mais nous nous abstiendrons du génépi. Nous attaquons la descente, dans une chaleur étouffante sur ce versant plein sud. Nous nous arrêtons au chalet pour profiter de son ombre au-dessus de la Cabane Verte où j’avais passé une nuit mémorable. Personne dans le chalet, mais des affaires personnelles m’indiquent qu’il est occupé. Nous apprendrons une fois dans la vallée que le troupeau paît du côté du lac du Vallon. Cela m’étonne un peu. Nous nous rafraichissons à son robinet, puis entamons la descente par la piste d’alpage. La Source du Gros Fayard coule largement pour se rafraichir, nous poursuivons la descente.

16h00 ma voiture est à l’ombre, la mousse sortie de la glacière est encore suffisamment fraîche.

Dernière modification : 3 novembre 2019
Petit Renaud (2606m) par les Siauds et la Cabane de la Montagne

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Crédits :

Merci à Michel pour ces quelques photos.

Randonnée réalisée le 17 août

Topo publié le 20 août

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 20 août à 22h14

    Voilà encore une belle bambée, Patrice, comme tu les aimes, dans un coin magnifique !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !