Petit Vignemale (3032m) en boucle par la Fruitière, le vallon de Labas et le col d’Araillé

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1900m
Durée :
1 jour

Le Petit Vignemale est un 3000 randonnable et accessible depuis plusieurs départs. Par la Fruitière et la Vallée de Lutour, l'itinéraire est trés long et riche de plusieurs niveaux de marche. Tout d'abord en remontant la rivière sur un superbe sentier, puis il faut gravir un col de haute altitude dans un vallon sauvage et enfin après une descente, grimper sur un beau sommet minéral. La boucle par le col d'Araillé permet encore de varier les plaisirs. Un détour facile permet d'aller pique-niquer au Lac de Labas. Le menu est copieux. – Auteur :

Accès

De la station de Cauterets, suivre la direction du Pont d’Espagne sur deux kilomètres puis prendre la petite route à gauche vers la Fruitière.
Se garer au grand parking.

Précisions sur la difficulté

Itinéraire très long et dénivelé costaud sur la journée.
Le vallon de Labas est raide et rempli d’éboulis de gros blocs de rochers. La progression est fastidieuse d’autant qu’un gros névé complique encore les choses vers le haut et finit de rendre l’ambiance très montagnarde.
Vire qui permet de descendre du Col de Labas au refuge de Baysselance, aérienne et bien exposée par endroits. Dangereuse par temps humide.
Retour par le Col d’Araillé encore parsemé de névés et sentiers sur rochers où il faut s’orienter grâce aux cairns et marques de peinture.
Plusieurs autres petits passages sur blocs de roche.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : Top 25 1647 OT - Vignemale, Ossau.Arrens.Cauterets (Parc National des Pyrénées)
  • Altitude minimum : 1371 m
  • Altitude maximum : 3032 m
  • Distance : 26,5 km
  • Horaires : comptez environ 11 ou 12 h
  • Balisage : GR rouge et blanc, points oranges, traits rouges

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking de la Fruitière jusqu’au Lac de Labas

Du parking, à 1371m, on devine en fond l’espace où doit se trouver le Lac d’Estom et son refuge. Il faut donc dans un premier temps remonter toute la Vallée de Lutour et sa rivière sur plus de 5km pour les atteindre. Des peintures régulières sur les rochers nous rappellent que l’on marche aux limites du Parc National des Pyrénées. Le sentier est à la hauteur. De nombreuses cascades au débit important à la végétation verdoyante, le parcours est féérique.

On arrive au bord du grand Lac d’Estom, situé à 1804m d’altitude et l’on contemple de plus près les sommets des Pics de Labas et de la Sède devant nous et entre lesquels se situe le Vallon de Labas.

On va suivre les panneaux indiquant les cols des Gentianes et d’Araillé et évoluer sur un sentier bien visible d’en bas. La montée est régulière et agréable jusqu’à la jonction entre les chemins menant aux deux cols cités avant.

Le col d’Araillé, indiqué à droite sera notre chemin de retour en fin de journée.

Il faut traverser sur la gauche, à la jonction, un névé à plat pour prendre le long sentier menant au col des Gentianes via le Lac de Labas. Il démarre par quelques lacets au milieu des rhododendrons en haut desquels un autre raide sentier part tout droit vers le Vallon de Labas.

Le dénivelé n’étant pas important, je décide d’aller faire un détour au bord du Lac Labas, à 2281m. On peut même pousser un peu plus jusqu’au Lac des Oulettes d’Estom-Soubiran.

Du Lac de Labas au Col de Labas

Du lac, il faut donc revenir sur ses pas jusqu’au raide sentier montant dans le Vallon de Labas après les rhododendrons.

Ca grimpe sec dans le Vallon de Labas, d’abord dans l’herbe le long du ruisseau, puis rapidement dans un univers minéral de gros rochers. L’exposition aux chutes de pierres reste importante tout de même dans ce vallon bien serré.

La montée est laborieuse et lente entre les blocs et on arrive dans la partie haute face à un gros névé. Ayant d’abord cherché à le passer dans sa portion la plus fine en montant sur la gauche, il s’avérera vite pentu, glissant et donc périlleux à cet endroit. Je redescends et choisis de le traverser dans une portion bien plus large mais plus plane. Pas de soucis.

C’est encore raide pour finir d’atteindre le Col de Labas (2719m) dans un pierrier.

La vue s’ouvre, en face, sur le Petit Vignemale et le refuge de Baysselance à son pied.

Du col de Labas au sommet du Petit Vignemale

Du col, un autre névé nous fait obstacle mais facilement contournable par les pierriers.

Le sentier va maintenant partir sur une vire en direction sud-ouest, à droite. Celle-ci est relativement longue, aérienne et exposée par endroit. Quelques cascades la coupent. En bout, on descend vers le refuge de Baysselance (2651m) où l’on peut remplir nos bouteilles d’eau, bien sûr.

Du refuge, monter vers l’ouest, au col coté 2734m, point de départ vers l’ascension finale du Petit Vignemale.

Le sentier part en zigzags en longeant la crête à droite vers le sommet mais au final, sur la face, on trouve une multitude de sentes, de cairns et traces de peinture. On monte à l’œil sans problème.

Petit Vignemale - 3032m.

Le panorama est superbe. On voit des alpinistes cramponnés, évoluer seul sur le relativement facile glacier d’Ossoue en route pour la Pique Longue du Vignemale (3299m). On regarde le Cirque de Gavarnie à l’est avec le Mont Perdu, la Brèche de Roland et le Taillon. A l’ouest vers le Pic du Midi d’Ossau, le Balaïtous et les Pics Chabarrou.

Descente en versant ouest et retour par le col d’Arbillé sur la Vallée de Lutour

On descend du Petit Vignemale par le même itinéraire jusqu’au col 2734m, en contemplant la superbe Vallée de Gaube et son lac.

En versant ouest du col, on évolue sur un sentier glissan} puis dans les rochers mais tout est bien balisé ; on est sur le GR10. Ce ne sont pas vraiment des éboulis naturels et ça sent la dynamite ici. Suivre le GR jusqu’à arriver au-dessus des lacets qui descendent sur le refuge des Oulettes de Gaube, au niveau des lacs d’Arbillé, à environ 2400m.

On voit le sentier, en face qui remonte vers le nord-est sur le col d’Arbillé. On peut couper directement tout droit en suivant des points oranges (trop nombreux) sur les rochers.

Le col se situe à 2583m et il faut encore s’arracher dans un terrain bien rocailleux et finir par un névé avant de basculer.

La descente va nous mener jusqu’au Lac d’Estom. Il faut d’abord encore et toujours évoluer sur de gros blocs de roches et traverser un nouveau névé, très légèrement délicat, encore des roches puis plonger dans deux sections de plusieurs lacets vers la jonction atteinte déjà en début de randonnée. La boucle est bouclée.

Il faut alors suivre, en sens inverse, le même GR que le matin, vers le refuge et le Lac d’Estom puis redescendre toute la Vallée de Lutour sur 5 longs kilomètres pour gagner le parking de la Fruitière.

Dernière modification : 10 août 2018
Petit Vignemale (3032m) par les Oulettes

A propos

Auteur de ce topo :

Randonneur avec de l'alpinisme F à PD dans la tête. J'aime les grandes boucles et les sommets. J'essaye de progresser en géographie alpine.

Crédits :

Randonnée réalisée le 1er août

Topo publié le 9 août

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !