Petit Vignemale (3032m) par les Oulettes

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1400m
Durée :
1 jour

J'avais promis à Camille de faire son deuxième 3000, direction le Petit Vignemale ! Une randonnée trop enneigée à mon goût et sans doute plus rapide, moins fatigante et surtout plus sécurisée en été. Malgré tout une belle randonnée ! – Auteur :

Accès

Parking des Oulettes

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

12h00 de marche (pauses incluses)

Arrivés la veille nous avons bivouaqué dans la voiture pour partir tôt (à la frontale) le lendemain.

Réveil 4:30, petit dejeuner dans la voiture. Durant la nuit les brumes se sont levées laissant apparaitre un ciel étoilé comme on ne peut pas en voir en ville... Rangement du bivouac et ajustement des sacs, frontale vissée sur le front, on part à l’assaut du Petit Vignemale à 5:20.

Même de nuit, le chemin est facile à trouver car bien dessiné. En 30 minutes on arrive au petit pont refait de neuf qui permet de passer rive droite du ruisseau des Oulettes. On attaque alors les premières pentes avec les premières lueurs de l’aube. En 55 minutes, on atteint la cascade et la cime du Petit Vignemale commence à s’éclairer, malheureusement quelques moutons commencent à envahir le ciel...

La pente s’adoucit voire redescend légèrement avant de traverser les deux névés du Pont de Neige. On attaque ensuite (1:20) la rude montée au dessus du Barranco d’Ossoue qui nous amène après une légère descente à un petit cirque où descendent des cascades venant du glacier d’Ossoue, endroit propice au casse croute ! (2:10).

La pente s’accentue et passe proche des Grottes de Bellevue (invisibles ce matin là car ensevelies sous la neige) (2:55) puis on arrive bientôt au refuge de Baysselance (3:20). Ce n’est surement pas le record de la montée au refuge !!! On peut voir le reste de la randonnée, le Petit Vignemale est quasi complètement enneigé, inquiétude ! Tous les pics du cirque de Gavarnie sont devant nous, magnifique !

On reprend l’ascension en direction du col de la Hourquette d’Ossoue dans la neige et on prend pied sur la crête Nord (4:35).

La montée alterne entre la pierraille de la crête et la neige parfois glacée, parfois bonne et souvent pourrie. Au deux tiers de la pente on doit s’écarter de la crête car elle est trop enneigée et remonter la rude pente avant de prendre pied définitivement sur la crête d’éboulis fins et fuyants jusqu’au sommet (6:30). Ou plutôt l’antécime du Petit Vignemale, le sommet à 20 mètres de nous est trop enneigé et raide pour s’y aventurer sans crampons. La montée a été dure dans la neige car n’ayant pas de crampons, il a fallut faire des escaliers pour assurer le pas ! La vue est remarquable sur la Pique Longue, la vallée de Gaube et la vallée d’Ossoue.

Vu la partie terminale de la montée trop friable à mon gout et frustré de ne pas avoir vu le glacier d’Ossoue, nous sommes redescendus par la crête Nord-Est que nous avons atteint après une traversée dans la neige sous le sommet.
Cette crête est en rocher bien plus rassurant. Il faut néanmoins quitter de temps en temps le rocher pour éviter des ponts de neige et revenir dans la neige sur des pentes accentuées. Vers 2770m (8:10) on fait notre pause repas à l’abris d’une infractuosité.

On quitte définitivement la crête pour rejoindre deux pierriers au milieu de la pente et passer à gauche d’un petit laquet gelé. On passe sous le refuge de Baysselance (8:45) et on atteint les grottes de Bellevue (9:15), la neige a fondu dans la journée et en a découvert une ! On refait une halte dans le petit cirque bordé par les cascades au Sud (10:00) et on rejoint les névés du Pont de Neige (10:50). On passe au dessus de la cascade des Oulettes (11:10) avant de rejoindre le plan des Oulettes d’Ossoue, le lac et enfin le parking... (12:00).

Dernière modification : 31 octobre 2018
Pique Longue du Vignemale (3298m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Les balades et randonnées de Fred

Crédits : Tracé de l'itinéraire par o2rando.

Topo publié le 4 avril 2008

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (9).
  • par Le 4 avril 2008 à 17h06#733

    Superbe récit !

  • par Le 7 avril 2008 à 20h00#735

    oui, beau récit,
    je l’ai faite avec nettement moins de neige en aout 2006,
    cf lien, il y a deux photos du glacier...

  • par @735Le 7 avril 2008 à 23h03

    Je crois qu’il vaut mieux faire le vignemale en juin (le glacier en aout à l’air pourri) et le petit vignemale en aout ! joli site que je ne connaissait pas, merci

  • par @733Le 7 avril 2008 à 23h05

    Merci Vince, ton site est toujours aussi superbe, je ne m’en lasse pas !

  • par Shuffl3Le 21 septembre 2010 à 03h34

    Je me le fais ce week end vu que j’ai rien a faire !! Merki !

  • par Le 21 septembre 2010 à 23h35

    Belle idée, en plus la météo a l’air plutot clémente ce week en dans le coin. Bonne rando

  • par Le 4 août 2013 à 12h05

    Superbe Histoire !
    J’ai toujours voulu le faire mais je me demande s’il un équipement particulier ? Je suis simple randonneur, des crampons sont obligatoires ?

  • par Le 5 août 2013 à 00h05

    Merci pour la superbe histoire !
    En d’autres années, j’aurais répondu sans souci, au mois d’aout, aucun problème. Mais cet hiver il y a eu énormément de neige... Je suis allé faire le Taillon et la Tour du Marboré les 26 & 27 juillet et la route du lac d’Ossoue n’était pas encore ouverte. ça ne me surprend pas car j’avais vu en mai qu’il y avait une énorme avalanche qui couvrait la route du barrage d’Ossoue sur au moins 500m avec des quantité de neige impressionnante. Peut être est elle ouverte maintenant, il faut se renseigner. Sinon, il faut passer par la vallée de Gaube, mais c’est beaucoup plus long. Lors de ma balade au dessus de Gavarnie, il y avait de la neige dès 2400m, l’exposition est la même que pour le massif de Gavarnie, il est donc probable que la neige persiste également. Perso, j’avais crampons et piolet et c’était bien mais beaucoup de randonneurs n’étaient pas équipés. Je compte bien le refaire à la fin du mois depuis Gaube mais j’aurais les crampons au fond du sac. Bref, un sommet très facile en aout mais avec un petit doute pour cette année exceptionnelle. Bonne rando

  • par laurenceLe 25 avril 2014 à 17h15

    J’aimerais faire le VIgnemale en juillet...je me demande si je dois avoir nécessairement des crampons et des cordes...nous venons du Québec et je ne veux pas trasporter tout ça pendant 3 semaines de marche dans le coin.

  • par Le 26 avril 2014 à 14h15

    Bonjour Laurence,
    Pas besoin de crampons et encore moins de corde en juillet. Cette année, il n’a pas trop neigé et les pentes ne devraient pas être trop enneigée cet été. Là je parle du Petit Vignemale, pas du Grand Vignemale. Pour le Grand Vignemale, il faut au moins avoir les crampons dans le sac quelque soit la saison. En juillet (début), les crevasses devraient être couvertes mais on évolue sur glacier. La dernière partie de l’ascension se fait par une coulée redressée où les crampons sont utiles. Bonne rando !

  • par Le 27 avril 2014 à 00h09

    Pour le Grand Vignemale, on conseille une corde obligatoire pour le glacier d’Ossoue. C’est élémentaire.
    Ceux qui veulent tenter sans corde, c’est leur choix. Au niveau du conseil, il n’y a pas d’alternative. C’est LA CORDE.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !