Petite Sambuy (2107m) en Aller-Retour par la Station, en empruntant la piste

Difficulté
Moyenne
Dénivelé
960m
Durée
1 jour
Voir le tracé de l'itinéraire

Avertissements et Droits d'auteur

Au Col de la Sambuy et au sommet de la Petite Sambuy, le panorama est superbe (à presque 360°). Mais tout au long de l'itinéraire, et cela dès le parking, on jouit aussi d'une très belle vue au Nord vers le Massif des Bornes-Aravis (avec en vedette la Tournette et le Mont Charvin), ainsi que vers la Dent de Cons. Le Lac d'Annecy se dévoile au fur et à mesure, dès la moitié de la piste. A la fin de la piste (au sommet de la station), on le voit déjà presque en entier. S'il daigne se montrer, on aperçoit aussi le Mont Blanc dès le sommet de la station. Dans la Combe de la Sambuy, les chances de voir des marmottes sont assez bonnes (si la fréquentation n'est pas trop forte).

Accès

D’Annecy ou Ugine, rejoindre Faverges puis Seythenex et enfin la Station de Seythenex-La Sambuy.

Du Col de Tamié, rejoindre Seythenex puis la Station de Seythenex-La Sambuy.

Le parking de la station est très grand mais même en été, il peut être assez rempli par beau temps, du fait des différentes activités d’été proposées par la station.

Précisions sur la difficulté

Aucune difficulté technique mais je vois 3 facteurs de difficulté :

  • Dénivelée importante (presque 1000m)
  • Pente assez importante globalement et à certains endroits particuliers.
    Déjà la pente moyenne est de 17% environ, sachant qu’à partir d’une pente moyenne de 15%, je trouve qu’on n’est vraiment plus dans le registre d’une balade tranquille.
    Sur la partie finale, du début de la Combe de la Sambuy au Col de la Sambuy, la pente moyenne est de 25% (environ 250m de dénivelé sur 1km).
    Et enfin, la piste est aussi bien raide à certains endroits.
  • Pour finir la piste est très caillouteuse et ça dérape parfois sous la chaussure.
    A la montée, ça peut accentuer la fatigue quand c’est raide et qu’en plus le pied recule un peu.
    A la descente, si un pied dérape, ça nous fait aller plus vite mais ça peut aussi nous faire tomber. Il faut donc tâcher d’être bien concentré pour ne pas être pris au dépourvu en cas de dérapage et pouvoir ainsi garder l’équilibre.

Pour illustrer comme la piste est parfois raide, je n’ai croisé que 4 véhicules : 1 à la descente et 3 qui se suivaient à la montée. Les 3 à la montée étaient à la peine et celui à la descente allait bien doucement (même avant de m’avoir vu) et pourtant c’était un 4x4.

Les infos essentielles

  • Carte IGN TOP25 : 3432 ET Albertville
  • Carte IGN sur Géoportail : Station de Seythenex-La Sambuy et Petite Sambuy
  • Distance : environ 11,5km
  • Dénivelé : environ 960m cumulés
  • Altitude au départ : 1150m (parking)
  • Altitude minimum : 1150m (parking)
  • Altitude maximum : 2107m (Petite Sambuy)
  • Durée indicative : Comptez au moins 5h de marche pour un niveau moyen.
  • Matériel : Chaussures de randonnée. Mais faut-il le préciser ?...
  • Balisage : Panneaux aux intersections. Marques bleues dans la Combe de la Sambuy.

Itinéraire

Préambule sur les topos approchants

Avant ma publication, il existait 2 topos approchants :

  • Le topo de Dyn’s intitulé "Petite Sambuy (2107m) avec des raquettes"
    Ce topo a les mêmes points de départ et d’arrivée mais n’a que des sorties effectuées en raquettes en conditions hivernales.

Avertissement sur le tracé KML

Mes tracés KML sont manuels et volontairement approximatifs. J’essaie de faire passer le tracé à côté des chemins suivis pour ne pas masquer la nature de ces chemins sur la carte IGN classique (pointillés, traits continus, pistes, GR).

INDICATIONS DE PARCOURS

Cet itinéraire ne pose pas de problème d’orientation. Il est évident du début à la fin. Toutefois il est sage d’emmener une carte IGN. Au choix :

  • La carte IGN TOP25
  • La carte IGN imprimée à partir du lien "Voir le tracé de l’itinéraire" en haut de cette page (si possible en zoomant à l’échelle 200m) ou à partir du tracé dans Géoportail (si possible en zoomant à l’échelle 1:17055).

Si la carte reste dans le sac sans servir, ce n’est pas grave.

Résumé des points d’étapes successifs :

  • Point de départ => Parking de la Station (1150m)
  • Point d’étape 1 => Pancarte "Carrefour du Vargnoz" (1190m)
  • Point d’étape 2 => Pancarte "Plan du Vargnoz" (1290m)
  • Point d’étape 3 => Pancarte "Sommet Station" (1830m)
  • Point d’étape 4 => Pancarte "Combe de la Sambuy" (1820m)
  • Point d’étape 5 => Col de la Sambuy (2070m)
  • Point d’arrivée => Petite Sambuy (2107m)
  • RETOUR PAR LE MÊME CHEMIN

Détails du cheminement :

  • Pour commencer, se rendre sur la bordure sud du parking (pas côté vide mais côté montagne). Au centre de cette bordure, vous trouverez une pancarte "Station de la Sambuy (parking) alt. 1150m". Là, vous prenez à droite (en étant face à la montagne avec le parking dans le dos), direction (entre autres) :
    • 5 mn Carrefour du Vargnoz
    • 2h20 Sommet Station par la piste
  • Peu après (5mn ou un peu plus), vous arrivez à une bifurcation avec la pancarte "Carrefour du Vargnoz alt. 1190 m". A droite, c’est pour aller ailleurs, vers le Chalet de l’Aulp de Seythenex et le Col d’Orgeval (et aussi la Pointe de Chaurionde et la Pointe d’Arcalod). Il faut prendre à gauche, direction (entre autres) :
    • 2h15 Sommet Station par la piste
  • Un peu plus loin (un bon kilomètre), vous arrivez à une bifurcation, au niveau d’un gros virage en épingle qui tourne à droite, avec la pancarte "Plan du Vargnoz alt. 1290 m". Il faut laisser le chemin qui continue tout droit vers le Pas de l’Ours (Pas délicat) et rester sur la piste en suivant le grand virage à droite en épingle, direction :
    • 1h50 Sommet Station par la piste
  • A partir de là, vous restez sur la piste jusqu’au sommet du télésiège. C’est un peu long. La piste va faire de nombreux et longs lacets. Vous allez passer sous le télésiège à 3 reprises et aussi passer tout près mais sans le traverser dans 3 virages en épingle. Vous comprendrez ce que je veux dire en regardant l’itinéraire sur la carte. Quand vous arrivez vers le sommet du télésiège et de la station, il y a une pancarte "Sommet Station alt. 1830m" à droite de la piste, au pied d’une petite butte avec 2 tables d’orientation. Il faut suivre la direction (entre autres) :
    • 1h05 Col de la Sambuy
  • Mais avant, faites un saut sur la butte et repérez grâce aux tables d’orientation où se situent les principaux éléments du final : la combe de la Sambuy, la Pointe de la Sambuy, le Col de la Sambuy et la Petite Sambuy. Ce serait dommage de ne pas savoir les localiser avant de se remettre en route.
    Un peu plus loin (une centaine de mètres), vous arrivez à une bifurcation avec la pancarte "Combe de la Sambuy alt. 1820 m". Il faut quitter le chemin qui continue tout droit (entre autres vers le Chalet de la Bouchasse) et prendre à droite, direction :
    • 1h Col de la Sambuy
    • 1h10 Petite Sambuy
    • 1h20 Grande Sambuy (Passages délicats)
  • La montée finale est assez raide (pente moyenne de 25%) mais la beauté du décor fait oublier les efforts. Par moments, il y a des marques de peinture bleues sur le sentier mais elles ne sont pas forcément nécessaires car le sentier est assez bien tracé. Pendant toute la montée finale, vous avez la Pointe de la Sambuy en ligne de mire. Puis vous arrivez sur une dernière rampe, face à la Pointe de la Sambuy.
    Et là vous arrivez sur le Col de la Sambuy, qui n’est pas marqué. Ni pancarte, ni cairn, ni croix, ni rien (ou alors ça m’a échappé). Mais vous ne pouvez pas vous tromper. Vous voyez bien que vous êtes sur un col avec la Pointe de la Sambuy qui vous domine d’une centaine de mètres à votre gauche. La Petite Sambuy est à votre droite. Son versant Est par lequel vous êtes arrivés est une pente herbeuse débonnaire, tandis que son versant Ouest que vous découvrez est une belle falaise calcaire bien abrupte.
    Au niveau du col, avant d’aller à droite au nord vers la Petite Sambuy, vous pouvez pousser un peu vers l’ouest jusqu’à arriver au bord de la falaise, histoire d’avoir une meilleure vue, notamment vers la Petite Sambuy et son beau profil vu du sud. Ça vous permettra aussi d’apercevoir le Lac d’Annecy à gauche de la belle falaise ouest de la Petite Sambuy.
  • Ensuite, vous allez vers le Nord pour rallier le sommet de la Petite Sambuy, à vue ou en empruntant une des quelques sentes discrètes qui y convergent. Comme le col, le sommet de la Petite Sambuy n’est pas marqué (ni pancarte, ni cairn, ni croix, ni rien). Ou alors désolé si ça m’a échappé.

Détails sur la sortie du 11/07/2017

Conditions météo :

  • Beaucoup de nuages accrochant les sommets. Le sommet de la Tournette est resté sous les nuages jusqu’en fin d’après-midi. Le Mont Blanc est resté caché toute la journée.
  • Ciel très changeant en raison d’un vent soutenu en altitude. Du coup les nuages ont défilé au-dessus de la Sambuy et m’ont permis à plusieurs reprises de voir la Sambuy sous le ciel bleu.
  • Mauvaise visibilité au loin. Mais c’était déjà super de pouvoir voir le Lac d’Annecy et les sommets des massifs des Bauges et des Bornes-Aravis.

La Rando en chiffres :

  • Participants : 1 personne (moi seul)
  • Durée de ce jour : 7h30 pauses comprises, en prenant beaucoup de photos et en prenant le temps d’admirer le panorama au Col de la Sambuy et au sommet de la Petite Sambuy, ainsi qu’au sommet de la station à la redescente (alors déserté par la foule après l’arrêt du télésiège).

Récit de la sortie :

Nous sommes arrivés à Hauteluce le samedi 8 juillet au soir. Après 2 premières journées sans randonner pour cause de météo défavorable (ponctuée par un orage violent lundi soir), les jambes et l’appareil photo me démangent ... ;o)
Avec un début d’amélioration de la météo, je décide d’aller randonner quelque part. Reste à savoir où ? Déjà pas sur place (c’est à dire dans le Beaufortain), car à 360°, il n’y a pas un seul coin de ciel bleu ...

D’après les prévisions météo locales sur Internet, je devrais avoir un peu plus de chances de trouver du soleil et du ciel bleu en allant à l’ouest vers Annecy et les Bauges.

Je décide donc d’aller à la Station de Seythenex-La Sambuy pour explorer la Montagne de Seythenex. Reste à trouver vers quel(s) objectif(s) car 2 options possibles m’intéressent au départ de cette station, avec de nombreux objectifs pour chacune des 2 options :

  • Option 1 : Chalet de l’Aulp de Seythenex, Montriond, Col d’Orgeval
  • Option 2 : Sommet de la Station, Col de la Sambuy, Petite Sambuy

Déjà je me mets en route et je déciderai plus tard de l’option que je prendrai. De toute façon la carte IGN que j’ai imprimée couvre les différents objectifs qui m’intéressent.

Dans la voiture, plus j’approche et plus je me réjouis. En effet, j’aperçois de belles trouées de ciel bleu au-dessus des massifs des Bauges et des Bornes-Aravis, ce qui change du vilain plafond de grisaille qui recouvrait le Beaufortain.
Et quand je passe Marlens, je vois également des poches de ciel bleu aux abords de la Montagne de Seythenex. Ça pourrait être mieux mais c’est déjà un bon début et ça m’incite un peu à l’optimisme.

Finalement, les nuages vont malheureusement bien résister jusqu’à une heure très avancée de l’après-midi.
Notamment ils vont particulièrement s’attarder sur les plus hauts sommets environnants (Tournette, Etale, Charvin, Arcalod) et le Lac d’Annecy aura du mal aussi à voir la lumière du soleil.
Je ne parle même pas des sommets lointains et notamment du Mont Blanc, que je ne pouvais même pas deviner.

Mais je n’ai quand même pas eu à me plaindre. Il y a toujours eu un peu de ciel bleu par ci ou par là, avec un vent soutenu en altitude qui rebattait fréquemment les cartes dans le ciel.
Et j’ai notamment eu la chance de voir assez souvent la Pointe de la Sambuy en ligne de mire sous un ciel partiellement bleu lors de l’ascension au Col de la Sambuy et ensuite pendant tout le temps que je suis resté au Col et à la Petite Sambuy.

Pendant une grande partie de la rando, j’ai également pu avoir la chance de voir la Montagne de Sulens, entre la Tournette et les Aravis, ce qui m’a bien fait penser à la superbe rando faite en famille à la Montagne de Sulens en 2016.

A la montée, j’ai également eu la chance de voir un troupeau de chèvres descendre la Combe de la Sambuy, avec des patous concentrés sur la conduite du troupeau et 2 jeunes bergers qui suivaient les opérations en descendant sur le sentier.
Les jeunes chèvres étaient heureuses, pleines de fougue et d’insouciance. C’est beau à voir. Et la présence des bergers est rassurante pour les randonneurs.

Quant à la descente, le spectacle est venu des marmottes, dans cette même Combe de la Sambuy, qui se prête clairement très bien à héberger des marmottes, avec toute sa verdure et ses rochers.

Encore un dernier mot au niveau du physique. C’était ma toute première rando du séjour et ma rando précédente (dans les Vosges) datait du 24/06, soit plus de 2 semaines avant ...
De plus, je n’ai que très rarement fait des randos avec un dénivelé supérieur à 800m : 1 fois en 2016, 1 fois en 2015 et sinon il faut remonter à 2010 voire à 2009 ...
Donc attaquer par ces 960m de D+ c’était peut être un peu de la folie ?...
Et puis finalement, j’ai pu constater avec joie que mes jambes pouvaient suivre. Certes, j’ai eu mal au dos. Mais en fait, j’ai quasiment toujours mal au dos quand je randonne à la journée (conséquence d’une scoliose que j’ai depuis l’enfance).

Dernière modification : 7 septembre 2017