Pic d’Anie par Labérouat

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1280m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Le Pic d'Anie est le premier sommet significatif des Pyrénées en partant de l'Atlantique. Pyramide très esthétique depuis la station de la Pierre Saint Martin, c'est une belle randonnée malgré son altitude modeste. C'est aussi l'occasion d'une immersion impressionnante dans le plus grand désert karstique d'Europe, paysage fantastique, étrange, sans eau, sans vie...

Accès

Vallée d’Aspe au Sud d’Oloron-Sainte-Marie.
Après Bedous, prendre la direction Lescun. Au village, la direction Labérouat est bien indiquée. Suivre la petite route qui conduit jusqu’au refuge de Labérouat.
Se garer sur le grand parking juste avant le refuge

Précisions sur la difficulté

Pendant la traversée des lapiaz, il y a peu de repères : l’orientation dans cette zone peut poser problème et interdit formellement d’entreprendre cette randonnée par mauvaise visibilité.
Il y a également quelques passages d’escalade facile, où il faut "mettre les mains".
Au-dessus de la Cabane du Cap de la Baitch, il n’y a pas d’eau : dans ce désert karstique, prévoir de l’eau en suffisance.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 1547 OT
  • Altitude minimum : 1440m
  • Altitude maximum : 2504m
  • Distance : environ 19km
  • Horaires : compter environ 6h aller/retour (mais possibilité de perdre beaucoup de temps dans les lapiaz...)
  • Balisage : GR jusqu’à la cabane du Cap de la Baitch
  • Ensuite, quelques vieilles marques de peinture bleue, et cairns

Itinéraire

Du parking, passer devant le refuge et suivre le sentier du GR 10. Sentier balcon bien ombragé, il traverse le bois du Braca d’Azuns, au pied des orgues de Camplong.
45 mn après, il gagne un plateau herbeux. On remarque en contre-haut la cabane d’Ardinet.

Encore quelques centaines de mètres, et nous atteignons la cabane du Cap de la Baitch.
Nous quittons alors le GR 10 qui se dirige vers le Pas d’Azuns.

Notre sentier part à gauche, traverse le lit d’un torrent et s’élève en lacets pour atteindre un petit replat, où se trouve une zone humide.
Le sentier longe cette zone à gauche, tout en s’élevant vers le lac des Anies, à sec lors de notre passage.

Plongée brutale dans le chaos karstique des Arres d’Anie ; la sente devient moins marquée.
Suivre les cairns et les anciennes marques de balisage quand il y en a, au mieux à travers les lapiaz, en évitant les passages infranchissables, ce qui peut occasionner des tours et détours, pour arriver à son objectif ! On évitera de s’écarter du chemin, les failles, gouffres et autres trous divers et variés étant omniprésents !
Il semble que nous aurions pu prendre une sente à gauche (non balisée, non cairnée), qui, évitant le col des Anies, nous aurait épargné entre 3 et 5km de lapiaz, mais nous n’avons pas exploré cette piste.

On arrive au col des Anies, et on poursuit, toujours dans le lapiaz, direction Sud-Ouest.

Au-dessus, le sentier devient mieux marqué, il grimpe en écharpe le long des flancs du Pic, le contourne et, après quelques passages d’escalade facile où il faut mettre les mains, nous voici au sommet !

Panorama immense sur la vallée d’Aspe, et les sommets avoisinants, de l’océan jusqu’aux cimes luchonnaises.

Retour par le même chemin.

Dernière modification : 30 septembre 2017

La carte du topo « Pic d’Anie par Labérouat »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pic d’Anie par Labérouat »

Départ : on longe les orgues de Camplong sous les orgues de Camplong sous les orgues de Camplong la cabane du Cap de la Baitch Vers l'Ouest, vers le pas d'Azuns Il se cache ! dans le lointain, notre objectif : le Pic d'Anie ! Les Arres d'Anie, redoutable lapiaz parfois, un vieux balisage, bienvenu ! dans les Arres dans les Arres Retour à l'étage pâturage Retour à l'étage pâturage tout au loin, le majestueux Pic du Midi d'Ossau