Pic d’Asti (3220m)

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
700m
Durée :
1 jour

Sommet Rocheux se situant entre le Queyras et l'Italie (Val Varaita) – Auteur :

Accès

De Guillestre, suivre la D902 jusqu’à Chatêau-Ville-Vieille. Puis prendre la direction Molines-en-Queyras (D5). À Molines, prendre la direction du Col Agnel : l’atteindre et le dépasser jusqu’au Lago del Pic d’Asti (2560m) qui se situe au Pied de ce dernier (côté italien).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Informations

  • Altitude Départ : 2560m
  • Altitude Arrivée : 3220m

Approche

Du Lago del Pic d’Asti (2560m), prendre un petit sentier (propre au début) très raide s’élevant dans le Vallon Giarus.
Au bout de 20 minutes, on atteint un replat : il faut en profiter pour reprendre ses esprits et/ou s’alimenter pour le très raide et long ressaut supérieur dans les blocs et éboulis jusqu’à la Sella d’Asti (3145m).

Monter alors cette face en suivant bien les cairns très présents.

Être patient et en forme pour atteindre la Sella d’Asti car ce ressaut fait environ 500m de dénivelé sans replat vraiment marqué. À l’altitude de 3020m environ, on rencontre le sentier allant dans le Vallon d’Asti, le laisser et continuer de suivre les cairns jusqu’au Col. À ce Col, bien se reposer pour l’escalade de l’Arête Est du Pic d’Asti.

La Voie

À la Sella d’Asti (3145m) viser un couloir terreux contournant par la droite la Tour Gina (le grand gendarme semblant barrer l’accés au ressaut sommital). Négocier alors ce couloir en prenant soin de suivre les (rares) cairns et les nombreuses vieilles traces de peinture verte.

Atteindre alors une brèche. De la brèche repérer un petit câble permettant de se longer pour le premier passage délicat de l’ascension qui est une vague vire très exposée et gazeuse (2c) qui permet de rejoindre la cheminée supérieure.

Une fois cette cheminée atteinte, la remonter jusqu’à prendre pied sur une large vire. Forcer alors le petit mur de 5m surplombant cette vire (3b). Ensuite rattraper un petit couloir de 10m rejoignant une brèche sur l’arête Est. Partir alors à plat vers la droite en suivant la gauche de l’arête jusqu’à un Collu.

S’encorder alors pour le ressaut sommital de 50m, très raide, exposé et gazeux. Négocier ce ressaut par la droite en suivant une rampe au début puis en rattrapant l’arête pour négocier un mur (3c). Arriver alors au 1er relais (câble).

Suivre l’arête pendant 15m (3b) pour arriver à un surplomb de 10m. Le forcer en tirant à droite sur une vague vire permettant de le surpasser (3c). Continuer alors facilement l’arête jusqu’au 2ème relais.

Suivre alors le fil de l’arête jusqu’à la Croix sommitale (2b).

Panorama

Exceptionnel, on est au centre de tout : le Mont Viso (3841m) semble tout proche. On voit aussi très bien le Bric de Rubren (3340m) dans la Haut-Ubaye. Les Ecrins, la Vanoise, tout le Queyras, le Mercantour, la Plaine du Pô, le Grand Paradis (4061m), le Cervin (4478m), le Mont Rose (4634m) et Même le massif du Piz Bernina (4020m) dans le lointain.

Descente

Par le même itinéraire soit en désescaladant toute l’arête ou en tirant 2 rappels de 25m jusqu’à la brèche au pied du ressaut sommital . La suite se fait généralement en désescalade.

Retour au Lago del Pic d’Asti (2560m) par le même itinéraire.

Dernière modification : 16 mai 2018
Mont Aiguillette ou l’Asti (3287m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 17 ans, à 1000% de haute montagne, de rando et d'alpinisme. J'ai découvert la montagne en 2014, avec mon père, je n'avais jamais fait de marche avant et j'ai pris le virus tout de suite : la découverte de la montagne, les arêtes, les couloirs, les glaciers, les pierriers sont mon terrain de jeu. Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Topo publié le 25 juillet 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (5).
  • par Le 28 juillet 2016 à 08h16

    Impressionnant ! Néanmoins, le topo est classé en Randonnée. Ne s’agirait-il pas plutôt d’alpinisme, voire d’escalade ?

  • par Le 28 juillet 2016 à 08h22

    Je m’excuse pour mon précédent commentaire, tu as bien classé le topo en alpinisme. En tout cas rien que la vue de la face sud donne des frissons, félicitations pour cette ascension.

  • par Le 28 juillet 2016 à 21h10

    Salut Gegers ! En fait tu as raison, il fallait cocher "Activité si autre que randonnée" >> Alpinisme. Du coup, maintenant Alpinisme s’affiche en haut et également la difficulté de la course d’alpinisme.

  • par Le 17 août 2016 à 18h50

    une petite erreur de débutant, merci

  • par Le 20 juillet 2017 à 18h43

    Bravo !
    Je pensais être celui qui en ferait le topo... et non ! Bon ben ça sera une belle sortie en Août/Septembre si mon planning le permet !
    Comment étaient constitués les relais si tu t’en souviens ?

  • par Le 20 juillet 2017 à 18h50

    Salut, Mick, je te conseille d’y aller vite ! Une ambiance extraordinaire avec un rocher excellent. Vraiment plaisant comme escalade.

  • par Le 20 juillet 2017 à 18h54

    Je ne peux pas être partout =p j’ai encore Grand Ferrand / Taillante/ Font Sancte / Aiguilles de Chambeyron / Viso en objectif principaux à faire tomber cette année

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !