Pic de Bertagne (1041m) par les Encanaux

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
800m
Durée :
1 jour

Plus haut sommet des Bouches du Rhône, il domine majestueusement la région marseillaise en surplombant la vallée de l'Huveaune et la rade. Proche de la mer, c'est un belvédère de choix pour admirer la Grande Bleue. – Auteur :

Accès

A Auriol, prendre la D45a en direction du Plan d’Aups. Après avoir passé la Maison du Légionnaire, prendre à gauche le Chemin des Encanaux. Un parking est aménagé.

Précisions sur la difficulté

Pas de difficulté.
Petits passages rocheux faciles.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3245 ET : Aubagne La Ciotat
  • Altitude départ : 241m
  • Altitude maximale : 1041m
  • Durée : 6h
  • Difficultés techniques : plusieurs passages rocheux faciles.
  • Période : toute l’année mais attention l’été, zone pouvant être réglementée.
  • Fréquentation : peu fréquenté
  • Balisage : balisage jaune (PR) peinture refaite. Ne pas tenir compte du balisage vert.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking, passer la barrière et prendre tout droit.

Au pont des Encanaux, prendre à droite dans le Ravin des Infernets.

On longe ensuite le Ravin de la Coutronne.

On poursuit jusqu’à la Coutronne (lieu-dit /intersection avec la route venant du Col de l’Espigoulier), on va longer (malheureusement) la route (D2) jusqu’au point 645m (frontière entre le Var et les Bouches du Rhône) et prendre à droite une piste.

On contourne alors la Tour de Cauvin.

On monte par une piste passant près d’une citerne, puis on continue jusqu’à la Source du Cros.

Après la source, on quitte la piste pour un sentier à droite en direction du col.

Arrivé au Col de Bertagne, on descend vers le Vallon du Chemin de Fer pour se diriger vers le Pic.

Il existe un mémorial des excursionnistes.

L’accès vers le pic se fait par quelques petits passages rocheux faciles, avant de poursuivre un sentier.

Arrivé à la piste goudronnée d’accès au site de l’aviation civile, prendre à droite vers le Pic de Bertagne.

Aujourd’hui grand brouillard, donc vue limitée à mes chaussures ! Le départ s’était fait sous la pluie, le ciel s’éclaircissant progressivement, avec l’espoir de profiter du panorama, mais l’accès au sommet se fera dans le brouillard !

Le retour se fera par le même itinéraire.

Dernière modification : 16 mai 2018
La Sainte Baume : partie Ouest, du col du Saint Pilon au Pic de Bertagne (1041m)

A propos

Auteur de ce topo :

"Où que le regard se porte, le spectacle est assuré" Patrick Berhault (Encordé mais libre)

Randonnée réalisée le 25 février

Topo publié le 25 février

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 26 février à 16h27

    Génial, ça fait plaisir de trouver des topos proches de chez soi... j’ai passé mon enfance sur ces sentiers, les encanaux les infernets ... une variante sympathique consiste à prendre juste après le parking un sentier qui monte à droite dans la forêt, on passe devant une glacière ( en ruine certes mais c’est instructif ) , puis après une crête on rejoint les grottes des infernets ( dont un boyau très amusant ... j’ai laissé un petit mot dans un trou derrière une pierre pour ma femme et mes enfants ) on peut s’enfoncer dans la grande grotte, les enfants adorent y jouer les Indiana jones ; on suit le sentier et on retrouve le fond du vallon des infernets décrit par thf.
    On peut aussi monter à la tour de cauvin par une petite escalade très facile par son versant nord ( attention au vide au sommet ) voir le topo de Agorarock.
    Merci ThF, de belles photos et de beaux souvenirs.

  • par Le 26 février à 16h38

    Merci pour vos commentaires,
    Pour ma part, retour également à des souvenirs d’enfance des Encanaux, où l’été on venait s’y baigner, et que l’on trouvait des écrevisses...

  • par Le 26 février à 17h29

    A g a r o c k svp merci ! hi hi hi ! (Agorarock...)

  • par Le 27 février à 17h18

    Vallon du Chemin de Fer : il y a bien eu une voie ferrée, ayant servi au transport du lignite du site minier de la Brasque, dont l’exploitation (périodique) remonte à la fin du XVIIIème siècle, la dernière période se terminant en 1922. Cette voie étroite franchissait le col de Bertagne, plusieurs sites ayant été exploités à différentes époques, y compris le vallon de Saint-Pons-de-Gémenos. Il en reste quelques remblais.
    Itinéraire actuellement utilisé par le GRP 2013 Marseille Provence Métropole.

  • par Le 27 février à 18h08

    Eh quoi Cyril, en anglo-grec moderne, c’est le rocher de la place du marché. C’est une promotion.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !