Pic de Céüse (2016m), en boucle par la "Corniche de Céüse"

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
760m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une magnifique randonnée panoramique, en boucle parfaite, sur une singulière montagne en forme de fer à cheval, présentant des falaises sur tout son rebord externe et de doux alpages à l'intérieur. La première partie suit la ligne de crête, la "Corniche de Céüse", la seconde passe un peu en contrebas, côté extérieur. On revient une dernière fois sur la crête, avant de dévaler vers le fond de l’entonnoir.

Accès

De Gap ou de Veynes, gagner la Roche-des-Arnauds par la D 994. Dans le village, prendre à droite en venant de Veynes, ou à gauche en venant de Gap, la D 18 en direction de la "Station de Céüse". Après un série de lacets, on traverse le hameau de la Montagne. 900 mètres après la dernière habitation, prendre une petite route à droite. C’est
l’ancienne route montant à la petite station. Parking sur l’accotement 100 mètres plus loin. Un autre petit parking se trouve 40 mètres après le premier.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3338ET
  • Tracé IGN
  • Altitude de départ : 1400m
  • Point bas : 1368m
  • Distance : 15 Km
  • Heure de départ : 7h00
  • Retour : 12h20

La Montagne de Céüse

C’est une montagne de forme parfaite, presque circulaire, qui présente des falaises sur tout son rebord externe, le centre formant un entonnoir où se rejoignent les petits torrents de la Sapie et
de Manteyer.

C’est, tout comme la Montagne de Saint-Genis voisine et la Montagne des Trois Becs, un synclinal perché.
Les falaises sont un site d’escalade difficile et réputé. Fermée depuis plusieurs années, la Via Ferrata vient d’être rouverte.

C’est un site classé "Natura 2000".

Pour en savoir plus sur la géologie de la Montagne de Céüse, c’est ICI.

Balisage

  • Trait jaune, du Pas du Loup jusqu’à la bifurcation sous la Crête de Lumineuse.

Difficulté

  • Un peu d’orientation pour gagner la corniche et pour en redescendre.

Du parking à la "Corniche de Céüse"

Du parking, revenir un peu en direction du début de la petite route, pour prendre à droite, au sud-ouest, un chemin, assez large, qui descend dans le bois. On traverse le petit torrent de la Sapie, puis celui de Manteyer.

Une sente bien marquée, remonte une clairière, en pente douce, au sud-est, longeant le torrent, puis change de direction et part plein nord en sinuant entre bosquets et clairières.

Au niveau d’un grand cairn, la sente se fait plus discrète. Continuer plein nord, en traversée ascendante. On traverse facilement une petite ravine avec des dalles peu pentues. On arrive sur une petite arête, que l’on suit à droite et qui amène sur la "Corniche de Céüse".

Parcours de la "Corniche de Céüse" jusqu’à la Manche

La corniche étant encombrée de végétation, traverser un peu en contrebas, vers la droite, sud-est. L’herbe prenant le dessus sur les arbustes, gagner la ligne de crête.

Remonter cette ligne de crête par une sente en général bien marquée. La vue sur les falaises que l’on domine est remarquable.

On passe au Pas du Loup, où l’on rejoint un sentier balisé en jaune.

Continuer la corniche jusqu’au sommet qui domine de peu un téléski.

  • a noter que si en Savoie on trouve par exemple la station "Arc 2000", c’est parce que le départ des pistes se trouve à 2000m. Ici la station s’appelle "Céüse 2000", mais c’est l’arrivée du téléski qui se trouve à 2000m.

Panorama comparable à celui de la voisine Montagne d’Aujour. Sur la Drôme Provençale (Angèle, Lance), Dévoluy (Obiou, Grand Ferrand, Pic de Bure), Mont Ventoux, Montagne de Lure, Montagne d’Aujour, Mourre de Chanier, Grand Veymont, Tête de l’Estrop, Grande Séolane, Mont Viso, Olan, Rouies, Ecrins, Cime du Vallon, Sirac, Ailefroide, Pelvoux, Meije, Vieux Chaillol, Pic Coolidge, Chambeyron etc. etc.

Continuer la corniche jusqu’à une brèche où aboutit la Via Ferrata qui n’est plus est interdite. La carte indique un passage, mais on trouve un panneau "Descente Interdite". Cela concerne-t-il seulement la Via Ferrata ?

De ce point, on peut voir un petit magnifique petit vallon, le "Vallon d’Aiguebelle" que l’on va emprunter en quittant la ligne de crête.

On arrive vers un ruisseau (peut-être à sec en été) qui va cascader par-dessus les falaises. Remonter la sente qui longe la rive gauche du ruisseau, puis qui le traverse, contournant par le nord le mamelon 1794m.

On arrive au magnifique marais de Raux, puis plus loin vers un autre ruisseau avec également une partie marécageuse, mais moins belle, qui porte de beau nom de "Lumineuse". Traverser la Lumineuse et remonter. Puis on redescend vers une bifurcation non représentée sur la carte IGN. Prendre plein nord direction la Manche, On passe en versant ouest, sous la Crête de Lumineuse.

On arrive vers un portillon dans une clôture et à une bifurcation. Le sentier balisé jaune, part à gauche. Continuer tout droit, plein nord (balisage VTT, croix jaune sur un pin).

On va passer sous la Crête de la Barre qui prolonge celle de Lumineuse. On va passer vers le Rocher du Peyrou. En fait toute une crête rocheuse à gauche percée comme du gruyère. Mais les trous sont si petits, environ 50 cm pour le plus gros, que je ne sais pas si on peut parler d’arches.

On traverse un bois épais, puis on prend un sentier qui fait penser à un sangle de Charteuse, jusqu’à un passage dans une clôture et une bifurcation. C’est le lieu-dit la Manche, alt. 1825m.

De la Manche au parking

Franchir la clôture et prendre le sentier de droite, jusqu’à un grand virage épingle. Prendre le virage et suivre le sentier sur une centaine de mètres.

  • La trace bien marquée citée dans ma source, n’existe plus ou je ne l’ai pas trouvée.

Trois possibilités.

1 - suivre le sentier jusqu’à la petite station de Céüse 2000, suivre la nouvelle route sur 560 mètres puis, prendre à droite l’ancienne route jusqu’au parking.

2 - ne pas prendre le virage en épingle, mais continuer la crête jusqu’au Haut Col, alt. 1577. Prendre un chemin à droite qui ramène sur la route de Céüse à 1357m, en aval de l’ancienne route. Remonter ensuite jusqu’à la bifurcation et au parking.

3 - quand on arrive vers une zone de genêts, dans la pente à gauche, descendre dans la prairie au-dessus des arbustes, soit pleine pente, soit en grandes traversées.

On peut voir en contrebas un petit plateau, cote 1537, avec un chemin dont on distingue nettement les traces, désherbées, de roues de véhicules.

Descendre en direction de ce plateau. La pente n’est jamais forte, aucune barre rocheuse, pas de zones de végétation denses et difficiles à franchir.

Sur le plateau, suivre le chemin vers le sud. Il va ensuite s’élargir et descendre en lacets jusqu’à la nouvelle route.

Descendre la route sur 650 mètres. On passe deux lacets puis on coupe une zone herbeuse pour retrouver le parking.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Pic de Céüse (2016m), en boucle par la "Corniche de Céüse" »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours