Pic de Crigne (1263m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
663m
Durée :
demi-journée

Dernier sommet d'allure altière en direction de Sisteron, le Pic de Crigne offre, malgré son altitude modeste, une vue bluffante sur le gapençais et le bassin de Sisteron. Attention malgré tout : un passage d'escalade sur la vire est à aborder avec prudence. – Auteur :

Accès

En démarrant de Chorges, prendre la direction de Sisteron. Emprunter la D942 et rejoindre le lieu-dit "la petite Queylane".
Un parking pouvant contenir une dizaine de véhicules est à notre disposition.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3338ET Gap et 3339ET La Motte-du-Caire
  • Altitude départ : 600m
  • Altitude sommet : 1263m
  • Dénivelée : 663m
  • Temps de montée : 2h30
  • Date de la randonnée : effectuée en 2013

Du parking, emprunter un confortable sentier indiqué au départ
par un panneau en bois. Il est à noter une chose rarissime : la voiture et donc le parking resteront visibles quasiment toute la montée jusqu’au sommet, ce qui à mon sens est un plus lorsque l’on emmène avec nous des novices de la montagne ; en effet qui n’a pas entendu le sempiternel "c’est encore loin ?" pendant le retour. Ici la réponse est toute trouvée !

En moins d’1h30, après avoir serpenté, passer un torrent et éviter une falaise, on découvre la bergerie de Basse Crigne. Il ne reste plus que des ruines de ce qui était encore un hameau au début du 20ème siècle.
Nul doute que d’ici cinquante ans plus grand chose ne subsistera de cet
endroit, aujourd’hui envahi de genêts et d’églantiers...

Quitter cet endroit désolé et monter en direction du Pic de Crigne, bien visible sur la droite, en utilisant au mieux, les drailles. La vire nous
apparait assez vite. Même si le vide n’est pas réellement impressionnant, le départ mérite attention car les rochers sont
"bombants" et au retour, on aura tendance à être repoussé vers le vide.

On arrive assez rapidement à LA difficulté de la randonnée :
Le passage que j’ai surnommé "le genévrier". Cet arbre providentiel se
trouve au bon endroit pour nous aider à passer cette difficulté rocheuse, d’ailleurs plus impressionnante au retour.

  • J’indique sur la photo l’endroit qui m’a semblé le plus facile pour passer ce passage scabreux, les branches sont solides et m’ont bien aidé !

À noter qu’une corde s’y trouvait en 2013, mais me semblait déjà
passablement usée (elle y était déjà, d’après mon oncle, qui avait effectué le sommet l’année d’avant...)

Une fois ceci passé, c’est une véritable "autoroute" qui nous emmène au sommet où malgré sa modeste altitude, le Pic de Crigne nous en offre plus que certains 3000, du fait de son isolement.
Mais plus que le paysage somptueux, ce qui m’a le plus surpris est de reconnaitre le parking de départ. Cela, je ne l’avais jamais vu !

La descente s’effectuera par le même parcours en faisant preuve de prudence dans la vire.

Un sommet idéal donc, lorsque le mauvais temps s’abat sur le Queyras ou l’Ubaye.

  • Nota : En me baladant sur le net, je viens de voir sur le site de
    marielrando.canalblog que la bergerie de Basse Crigne est en cours de rénovation !
Dernière modification : 16 mai 2018
Montagne de Rochefort (1661m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 15 août 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !