Pic de Jallouvre (2408m), versant Cenise par les Aiguilles Vertes

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
900m
Durée :
demi-journée

Haut sommet le plus au sud du chaînon des Bornes, le Jallouvre offre un superbe panorama sur les montagnes des alentours, en particulier sur la chaine des Aravis avec le Mont Blanc en arrière-plan, ainsi que sur la basse vallée de l'Arve. Le sommet est habituellement abordé au départ du col de la Colombière, mais son versant Cenise offre des paysages beaucoup plus verdoyants, et particulièrement beaux à la lumière jaunissante de la fin d'après-midi, alors que les combes de l'autre versant se retrouvent déjà dans l'ombre. La crête des Aiguilles Vertes (qui le sont vraiment de mi-juin à mi-août) offre un itinéraire très esthétique pour monter au col du Rasoir une après-midi en profitant d'une vue magnifique, bien loin de l'ambiance austère et minérale du fond de la combe de l'autre versant. Du col, on peut monter aussi bien au Jallouvre qu'à la Pointe Blanche (beaucoup plus technique) en aller-retour. Bien que la Pointe Blanche domine le Jallouvre de 30m, ce dernier, par sa position en bout de chaîne, offre un panorama qui n'a rien à lui envier... – Auteur :

Accès

Bonneville - St-Pierre-en-Faucigny - le Petit Bornand - chalet de Cenise
(la route comporte deux sections non goudronnées précédées chacune d’un parking. Si la première section passe sans problème, seuls les conducteurs les plus courageux passeront la deuxième jusqu’au chalet, place limitée)

Départ alternatif : Cluses ou Bonneville - Mont Saxonnex - Morsulaz - Les Frachets (Parking au terminus de la route)

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3430ET La Clusaz - Le Grand Bornand
  • Altitude départ : 1455m (premier parking), 1547m (deuxième parking), 1600m (chalet de Cenise et les Frachets).
  • Altitude sommet : 2408m (Jallouvre) ou 2438m (Pointe Blanche)
  • Horaire : 5h

Période d’ascension et difficulté

Praticable dès que les névés ont libéré le passage de la Cravate (sous la barre sommitale du Jallouvre, à constater de visu du bas), en général mi-juin. La crête des Aiguilles Vertes est parcourue par une sente assez bien marquée dans des gazons pas trop redressés, mais par endroits exposés, donc à faire par un terrain plutôt sec. Le col du Rasoir est plus impressionnant qu’il n’est difficile, et la montée au Jallouvre est un sentier correct entrecoupé de petits ressauts rocheux faciles.

Ascension

  • Au départ du chalet de Cenise, continuer la piste puis la quitter rapidement à droite par un sentier montant en écharpe vers l’arête du Chevry (panneau "Jallouvre").
  • Au départ des Frachets, continuer la piste jusqu’au col de Cenise puis, se diriger à gauche vers l’arête du Chevry.

Inutile de monter en haut de l’arête, mais rester sur le sentier qui traverse en contrebas vers la droite et permet ensuite, par une large vire taillée, de monter au plateau de Sosay.

Dès que le sentier sort de la zone boisée pour aborder la montée finale vers le plateau, le quitter à gauche pour monter au mieux vers la première butte herbeuse des aiguilles (une sente monte vers la gauche sur la croupe herbeuse). Rejoindre le sommet de la butte, beau point de vue.

  • Ce point peut aussi s’atteindre par une sente montant depuis le sommet de l’arête du Chevry sur le bastion des Aiguilles Vertes au travers de terrains raides coupés de ressauts rocheux. Plus court, mais scabreux.

Depuis cette butte, la suite est évidente : suivre le sentier remontant les le long des buttes des Aiguilles Vertes, soit par la crête, soit sur le flanc droit en évitant le sommet de la plupart des buttes (mais un petit détour vers ces sommets offre des perspectives panoramiques et photogéniques).

Un ressaut plutôt raide et exposé doit être franchi au premier tiers, mais sans problèmes par terrain sec. Au fur et à mesure de la montée, les buttes se font de plus en plus grandes et impressionnantes. Finalement, après le passage au niveau d’un petit col, le sentier quitte définitivement l’arête et part en traversée vers la droite, pour rejoindre une bosse herbeuse en bas du pierrier sous le col du Rasoir.

A noter que c’est le lieu de prédilection du troupeau de moutons du Sosay (si celui-ci est présent dans le coin), qui n’hésite pas a gravir ces flancs herbeux raides puis se regrouper pour souvent passer la nuit au sommet de la plus haute des aiguilles...

Une dernière montée pénible dans le pierrier amène au col du Rasoir, où rejoint le sentier du versant Colombière. La montée au Jallouvre se poursuit un traversant le Rasoir, finalement beaucoup plus facile qu’il ne semble de visu, car il offre tout ce qu’il faut pour les pieds et les mains sur un fil finalement peu déversant. On retrouve un bon sentier plus haut, qui quitte le fil pour la traversée de la Cravate sous la falaise sommitale du Jallouvre, impressionnante mais facile (attention aux chutes de pierres), en direction de l’arête est.

De retour sur terrain herbeux, le sentier monte facilement en traversant quelques petits ressauts rocheux faciles. Vue magnifique dominant le sud-ouest des Bornes, avec en particulier le lac de Lessy. Le bloc sommital et rapidement atteint, les Aravis et le Mont Blanc s’ajoutent au panorama.

De l’autre côté du col du Rasoir, la Pointe Blanche, bien plus difficile, s’atteint par une sente en traversée franchissant un ressaut rocheux scabreux, puis remontant un grande dalle inclinée rocheuse recouverte de gravillons glissants. La difficulté est surtout à la descente.

Descente

La descente se fait par le même itinéraire, jusqu’à la butte herbeuse en bas du pierrier sous le col du Rasoir. Le sentier descend ensuite à gauche de la butte dans les raides pentes herbeuses en direction du plateau de Sosay (petit lac). De là, contourner l’aiguille de Sosay par la droite et rejoindre l’itinéraire de montée.

  • Il est également possible de contourner l’aiguille de Sosay par la gauche, par un raide sentier descendant vers les chalets de Comborse, puis une piste menant à la route du chalet de Cenise (à peine plus direct, et pas vraiment plus joli).

Détails de la sortie

  • Sortie du 15 juillet 2010.

Journée d’été magnifique (mais un peu brumeuse). Je me devais de faire une sortie au retour du travail, alors qu’en mi-juillet, le vert des alpages est à son maximum... Le versant de Cenise, orienté au couchant, me paraissait tout indiqué pour une sortie vespérale... Rando express "light" sans sac, avec simplement une veste autour de la taille, mais quand même avec appareil photo, et une frontale au cas où...

  • Départ du chalet de Cenise à 18h45 (Euh... Désolé, le patron m’a retenu). Magnifique décor dans la lumière du soleil descendant.
  • Bas des aiguilles à 19h30, col du Rasoir à 20h15, sommet du Jallouvre à 20h45. Magnifique lumière du soir, bouquetins à foison (surtout des jeunes). 15mn de pause et contemplation.
  • Retour au col du Rasoir à 21h30 après une descente dans un magnifique coucher de soleil. Pas le temps pour remonter à la Pointe Blanche.
  • Descente express de pierrier, puis de sentier, et retour au chalet de Cenise à 22h15... Pas eu besoin de la frontale.

De retour, sourire narquois à ceux qui ont passé la soirée devant la télé, et sommeil de pierre.

Dernière modification : 16 mai 2018
Pic de Jallouvre (2408m) par la via ferrata, l’Arête des Bouquetins et la Pointe Blanche (2438m)

A propos

Auteur de ce topo :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Topo publié le 27 septembre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (10).
  • par Le 28 septembre 2012 à 10h29

    Joli compte rendu !
    J’ai vraiment apprécié les photos et ce d’autant plus que voilà deux fois que je tente le Jallouvre et deux fois que je le rate !
    Une fois par Lessy : demi-tour au niveau de 2000m car brouillard tenace et une fois par la Colombiére : demi-tour au Rasoir car joli vent à 40 km/h avec de belles rafales.
    Jamais 2 sans 3, mais ce sera pour l’année prochaine car je n’habite pas à coté.
    Belle ambiance au passage de la Cravate !
    Amitiés.

  • par Le 22 octobre 2012 à 17h48

    Quelles magnifiques photos !
    J’avais hésité à prendre cette voie quand j’y étais allé mais n’étant pas sur j’étais passé par le pierrier "classique" et moche, dommage cette petite course d’arrete a l’air top !

  • par DidoudinetteLe 21 juillet 2013 à 21h04

    Très belle rando, un peu aérienne par certains endroits avec la présence d’un bon névé au col du rasoir mais tout est très vite oublié une fois arrivé au sommet. Quel contraste entre les deux versants ! Merci pour ce topo !

  • par Le 3 juin 2016 à 18h40

    Le Jallouvre c’est une des plus belle randonnée dans le secteur, je l’ai fait plusieurs fois en partant de petit bornand a 750m, soit 1700m de denivelé net.

    Belles photos aussi !

  • par MaudLe 17 juillet 2017 à 10h10

    Rando faite hier 16 juillet 2017, absolument magnifique ! Merci pour ce topo. La montée par les Aiguilles Vertes vaut vraiment le coup ! Par contre, on est montés par l’arête de Chevry car l’autre chemin n’est pas du tout indiqué. Très belle balade !

  • par Le 9 juillet à 22h35

    Je suis l’auteur du topo.

    Effectivement, j’aime bien détailler mes topos, c’est mon style d’écriture. Ce n’est pas forcément nécessaire pour tous les lecteurs, certains "pros" peuvent même se contenter de voir le tracé de l’itinéraire sur une carte pour en déduire tout le reste... Mais cela aide d’autres à avoir une idée précise de ce qu’ils vont rencontrer durant leur progression, notamment en termes de difficultés, ça peut être utile pour eux...

    Si mon topo, ou n’importe lequel dont je suis l’auteur, contient une erreur ou une imprécision, merci de me le signaler, je le corrige dès que possible.

    Maintenant si mon style de description, avec des précisions qui peuvent paraître superflus pour certains, dérange une proportion >>>significative<<< de lecteurs, merci de me le signaler aussi, je me contenterai ultérieurement d’une description sommaire (à la C2C), et peut-être même juste du tracé sur la carte, charge aux lecteurs suffisamment experts pour décoder tout cela !

    Dans la même logique, je peux aussi réduire le nombre de photos à une demi-douzaine par topo, évitant les vues trop contemplatives et pas assez informatives... Mais c’est dommage, car pour ma part, tous les soirs je me délecte à découvrir de nombreux coins des Alpes et d’ailleurs que je n’ai pas l’occasion de parcourir par les descriptions de tous ceux qui comme moi prennent le temps de partager leur découvertes et leurs contemplations...

    Bonnes lectures et bonnes balades !

  • par Le 9 juillet à 23h47

    Ne change rien Pascal ! Que les "pros" restent entre eux, ici le ressenti est aussi important que la technique.......
    Merci pour tes topos vivants et tes photos parlantes.

  • par Le 10 juillet à 14h15

    Pascal, n’oublie jamais que les critiques négatives et destructrices sont l’apanage de ceux qui ne font rien d’eux-mêmes, et ne sachant rien faire ils ne peuvent que se complaire à décrier les oeuvres des autres.

  • par Le 10 juillet à 19h23

    Eh bien moi, faute d’avoir réussi à me résoudre à me limiter suffisamment, j’ai fini par me persuader que je gênais trop de monde (et personne ne m’a démenti d’aucune façon). J’ai donc arrêté pour de bon d’imposer mes quantités astronomiques de photos et de blabla à AltitudeRando.
    Mais si je ne suis plus un contributeur, je reste un fervent utilisateur du site.
    Alors Pascal, je serais ravi que tu continues à bien étoffer tes randos en précisions et en photos ! Car sauf exception, je ne choisis de suivre un parcours que si les difficultés me paraissent à ma portée et si un nombre suffisant de photos me donne envie de le suivre. Par exemple, ta dernière sortie à la Pointe de Marcelly m’a clairement donné envie d’emprunter au moins en partie ton topo le jour où je serai dans le Chablais. Merci pour cette idée de plus dans ma liste d’envies ! ;o)
    @+.
    Thierry.

  • par Le 10 juillet à 19h32

    Ah, ViveLaMontagne, c’est pour ça qu’on ne te voit plus......C’est dommage, moi j’aimais bien tes récits !

  • par Le 10 juillet à 23h22

    VLM, qu’est-ce cela veux dire "je gênais trop de monde". Quelle observation te permet de dire ça ? Il est curieux de voir qu’un "PRO" de la stupidité (tu vois à qui je pense) provoque ce genre de démission.
    AR n’est pas qu’un site décrivant un itinéraire, il transporte aussi les émotions, les ressentis et les images. Pense à ceux qui comme moi, ne pouvant plus faire de randonnée, se font plaisir tous les jours en passant des heures sur le site.

  • par Le 11 juillet à 08h47

    @Vermatoiz : Merci ;o)
    @hereme :
    Je me suis expliqué le 2 juin dernier dans le forum (https://www.altituderando.com/spip.php?page=thread&id_thread=51191), sur les raisons de ma décision de ne plus contribuer.

    Je ne vois pas du tout de quel "PRO" tu parles. Mais je n’ai pas démissionné à cause d’une personne en particulier. Comme expliqué dans le forum, j’ai jeté l’éponge faute de soutien chez les modérateurs. Un seul d’entre eux a accepté de se pencher sur mes 7 sorties qui ont précédé la dernière. Et c’est encore lui qui s’est penché sur la dernière avant que Vince ne la valide lui-même. Pour les autres modérateurs, je ne sais pas si je les ai lassés avec mes sorties "maousse costaud" ou si je les ai froissés par des propos à un moment ou à un autre. Je constate juste qu’ils m’ont tous tourné le dos sauf 1. Alors je ne me vois pas continuer dans ces conditions où je fais la quasi-unanimité contre moi. Je n’arrive plus à me motiver contre ces vents contraires.

    La bonne nouvelle pour toi, c’est que pour te faire "plaisir tous les jours en passant des heures sur le site", tu ne manques pas de matière. En ce moment, je n’arrive pas à suivre la profusion de publications (j’ai une 30aine de publications de retard). Il y a de nombreux auteurs récents qui viennent abondamment prêter main forte à des auteurs plus anciens. Le rythme d’environ 1,5 publication par mois que j’avais est assez dérisoire en comparaison de la production de ces auteurs.

    De mon côté, j’ai besoin de continuer à partager ma passion alors je cherche une solution pour le faire autrement. Ce sera sûrement un blog perso mais je vais avoir besoin de temps (comme toujours avec moi ...) pour faire tous les choix que ça demande (notamment payant ou gratuit ?).

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !