Pic de l’Etendard (3464m) par l’éperon NW

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour

Un sublime itinéraire très sauvage permettant de rallier le 2ème point culminant du Massif des Grandes Rousses ! Et en plus il permet de faire l'ascension à la journée contrairement à la voie normale... – Auteur :

Accès

Du Bourg-d’Oisans prendre la direction du Col de la Croix de Fer. A Allemont prendre direction Vaujany (D526 puis D43A). Traverser jusqu’à la Villette puis prendre la petite route goudronnée jusqu’au Col du Sabot (2100m), terminus de la route.

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : PD (passages de 2+ et éboulis raides, mais parties grimpantes si on le souhaite !)
  • Engagement : II (longue approche de 7,5 km puis arête en éboulis raides et petite escalade combiné avec l’altitude).
  • Longue approche
  • Faire attention aux appuis dans l’éperon NW, les éboulis sont vicieux dans cet environnement hostile !

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP25 3335ET Bourg-d’Oisans.
  • Altitude minimum : 2100m - Col du Sabot
  • Altitude maximum : 3464m - Pic de l’Étendard
  • Période : de préférence entre juin et octobre.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Préface

Le Pic de l’Etendard est le deuxième point culminant du Massif des Grandes Rousses, à un mètre du Pic Bayle (3465m) ! Ceci étant dit, il ne démérite aucunement.
Cette voie d’ascension hors-glacier est atypique puisque l’approche est très variée et la voie se situe sur une arête faisant 500m de D+ ! L’ambiance est incroyable et le rocher finalement assez bon !

Description de l’ascension

  • L’approche : Du Col du Sabot au pied de l’éperon NW

Du Col du Sabot (2100m) prendre le joli sentier en direction du Col de Couard (2234m).

Le sentier descend une cinquantaine de mètres d’altitude juste derrière le Col du Sabot pour contourner le sommet des Aiguillettes.

Il remonte ensuite en versant nord de ce sommet et traverse des ravines (Draye des Renards).

On revient vite dans du terrain d’alpage en s’approchant du Col de Couard.

Une petite descente permet d’atteindre le col.

Du col, une belle vue sur le Massif Sud de Belledonne ainsi que l’objectif du jour avec son magnifique éperon NW !

Suivre le petit sentier suivant le Plan des Cavalles, une grande zone herbeuse très roulante allant jusqu’à l’Alpe d’Huez.

Quitter cette zone au niveau du Lac de la Jasse (2470m) et emprunter main gauche un grand pierrier.

Remonter ce pierrier en suivant les cairns et les petites traces de sente peu visibles.

Traverser vers la droite juste sous le Lac de Barbarate pour rejoindre une belle combe sauvage (2800m environ).

Traverser la combe puis aller à main gauche sur des dalles humides où des névés peuvent subsister suivant la période...

On rejoint après ces dalles un chaos de blocs, style moraine qu’il faut remonter en direction de l’éperon.

Rejoindre les premier rochers par ces blocs.

  • L’éperon NW : Partie technique

Monter sur la gauche des premiers rochers et rejoindre une facette raide d’éboulis sur l’éperon.

La configuration du terrain est comme cela pendant 200 mètres environ mais il est possible d’éviter ces éboulis en prenant les éperons rocheux adjacents.

Une terrasse vers 3250m avec un gros cairn délimite la partie éboulis et la partie rocheuse de l’éperon.

De là on suit normalement les cairns et les couloirs adjacents aux ressauts de l’arête mais il est également possible de grimper l’arête directement jusqu’au sommet (III max.).

Le passage normal traverse à droite vers un bloc détaché formant une sorte de porte...

On découvre derrière un couloir pierreux/rocheux très raide qui rappelle l’Oisans...

Monter ce premier couloir au mieux en se tenant aux rochers main gauche (II/II+).

Retraverser main droite dans un autre couloir puis le remonter avant de rejoindre l’arête.

De l’arête on ne suit pas le fil mais on contourne le ressaut suivant par la droite et des rochers brisés et moutonnés (II/II+).

Derrière, on découvre encore des couloir d’éboulis raides qu’on remonte...

Suivre cette configuration jusqu’à l’altitude 3400m avant de se reporter sur l’arête et de là suivre jusqu’au sommet.

Un ressaut défend l’accès au sommet, le négocier par une courte cheminée encombrée de blocs en équilibre (II+) puis atteindre une zone moins raide plus haut avant d’atteindre aisément le sommet !

L’arrivée au sommet est de toute beauté !

Panorama du sommet

Le panorama est juste dingue : c’est un massif assez détaché et central à la fois du coup on voit un peu tout !
Des Ecrins au Mont Blanc en passant par la Vaoise, la Belledonne, la Lauzière, Bellacha, l’Oisans, le Taillefer, les crêtes des Grandes rousses et bien sur le Grenoblois et le Vercors... En cas de bonne clarté c’est vraiment topissime !

La descente

Se fait prudemment par le même itinéraire !

Les voies d’accès

  • Versant NE (voie normale) : F, topo disponible sur le site...
  • Éperon NW : PD-, voir topo.
  • Traversée des arêtes des Grandes Rousses : PD+, sublime traversée d’envergure se faisant sur deux jours, du Pic Blanc aux Dômes de la Cochette... Bon rocher en général et ambiance sans égal ! À faire !
  • Écharpe Nord : PD+, ligne de neige sur l’éperon NW aboutissant juste sous le sommet, pente de 45° sur 200m...
Dernière modification : 15 août 2018
Pic Bayle (3465m) par le lac des Quirlies

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 17 ans, à 1000% de haute montagne, de rando et d'alpinisme. J'ai découvert la montagne en 2014, avec mon père, je n'avais jamais fait de marche avant et j'ai pris le virus tout de suite : la découverte de la montagne, les arêtes, les couloirs, les glaciers, les pierriers sont mon terrain de jeu. Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 27 juillet

Topo publié le 15 août

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 15 août à 16h30

    Mais si, quand on "a la pêche" on peut faire la VN à la journée :)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !