Pic de la Belle Etoile (2718m) par le couloir du Cirque du Grand Clôt, et le Col de la Vache

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour

Une seconde ascension sauvage, par le couloir du Cirque du Grand Clôt pour atteindre le Pic de la Belle Étoile. Le retour sauvage sous la Crête des Ilettes, permettra une fois le Col de la Vache atteint de réaliser une boucle partielle. – Auteur :

Accès

EN VOITURE

  • Départ de la randonnée, du Rivier d’Allemont sur la commune d’Allemont.
  • De Grenoble, prendre la D.1091 en direction du Bourg-d’Oisans. Passer Gavet Rioupéroux et Livet, puis prendre à gauche à Rochetaillée, la D.526 en direction d’Allemont et Col du Glandon.
  • Se garer sur un parking à droite en sortant du Rivier d’Allemont, à proximité des toilettes public. 8/10 places de véhicules. Balise du lieu-dit le Rivier d’Allemont le Château altitude 1250m.

Précisions sur la difficulté

  • Aucune au départ, sur sentier balisé.
  • Hors sentier pour la partie haute de la course.
  • Remonter d’un couloir raide au fond du Cirque du Grand Clôt.
  • Arête finale aérienne.
  • Retour sauvage sous la Crête des Ilettes pour gagner le Col de la Vache.
  • La descente du Col de la Vache se réalise sur des blocs.
  • Réaliser cette randonnée, surtout la partie hors sentier par une journée stable et claire. Le brouillard et la pluie sont à proscrire.

Les infos essentielles

  • Randonnée effectuée le 15/08/2018.
  • Participants : seul.
  • Carte : IGN TOP 25 3335 ET Bourg d’Oisans – l’Alpes d’Huez
  • Altitude de départ : 1250m
  • Altitude atteinte : 2718m
  • Horaire : à peu près 7h30/8h00
  • Distance : environ 14,5/15 km
  • Dénivelé : environ 1500m
  • Positions GPS du Grand Clôt
    • Longitude : 6.050°
    • Latitude : 45.234°
  • Balisage :
    • Traits blanc/rouge du GR.549 GR. de Pays du Tour du Balcon des Sept Laux et traits jaunes jusqu’au lieu-dit la Berche.
    • Traits jaune jusqu’au lieu-dit Sous le Pas du Pin.
    • Traits blanc/rouge du GR.738 et traits jaunes jusqu’au franchissement du Ruisseau du Grand Clôt.
    • Aucun balisage pour l’ascension par le Grand Clôt.
    • Aucun balisage sous la Crête des Ilettes.
    • Blanc/rouge du GR.738 traits jaunes quelques marques rouges et cairns pour la descente du Col de la Vache.
    • Poteaux directionnels pour les portions balisées.
    • Tracé rouge balisé.
    • Tracé noir non balisé.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Pic de la Belle Etoile par le couloir du Cirque du Grand Clôt

Couper la D.526 et suivre le GRP. du Tour du Balcon des Sept Laux, pour monter dans le village du Rivier d’Allemont par la Route du Long Jarret environ 0,300 km, jusqu’à une balise.

Prendre ici la direction du Col de la Vache. Le sentier traverse de suite une prairie, avant de pénétrer en forêt. Il la remonte longuement vers le nord, en sort et rejoint la balise du lieu-dit la Berche altitude 1663m. Poursuivre en direction du Col de la Vache.

A découvert, notre sentier garde alors la direction du nord, franchit les eaux de la Fontaine Rapapan, longe à distance le Ruisseau des Combes, et se dirige plutôt vers l’ouest, où il remonte la pente en larges lacets et débouche devant la balise Sous le Pas du Pin altitude 2006m.

Suivre le sentier à droite vers le nord, en laissant à gauche la direction du Pas de la Coche. Il traverse un clapier sous les Roches Jaunes et le Pic du Pin, avant d’atteindre et de franchir le Ruisseau du Grand Clôt.

Il remonte sa rive gauche, et fuit dans l’alpage vers l’est. Le laisser ici, pour suivre une ligne de cairns nord-est en s’élevant dans le Fond de la Belle Etoile. Vers 2150m, on vient buter sur la rive gauche du ruisseau descendant du Grand Clôt. Le franchir, pour remonter sa rive droite longuement.

La croupe devient plus raide, on franchit alors le premier verrou fermant le vallon du Grand Clôt vers l’altitude de 2350m. Insister en suivant le ruisseau, et franchir le deuxième verrou fermant le cirque du Grand Clôt point IGN 2435 emplacement d’un petit lac.

Partir dans le fond du Vallon relativement plat au début, la pente se relève au fur et à mesure de l’ascension. Se diriger nord-ouest sous le point IGN 2684, en visant le dernier couloir dans le fond du cirque.

Vers l’altitude de 2550m, la pente se raidit franchement en même temps que le couloir se resserre. Sur la courbe de niveau 2600m, choisir la rive droite, donc à gauche. S’élever en s’aidant des mains sur la roche. Remonter ainsi, puis pour le final plus rocheux où on aperçoit l’antenne du Pic de la Belle Étoile, rejoindre un minuscule col sur son arête ouest vers l’altitude de 2700m.

Arête ouest, reliant la Dent du Pra au Pic de la Belle Étoile. Gagner alors le sommet par son arête ouest un peu aérienne.

Descente

Col de la Vache

Descendre au nord sur le Col des Mottes. Dévaler la pente est en suivant la voie classique des lacs de la Belle Étoile. Peu après, suivre quelques cairns partiels et partir au sud-est sous la Crête des Ilettes.

Longue traversée de pierriers et de blocs, où parfois il est nécessaire de descendre ou de monter, pour un cheminement plus aisé, et pour passer par des couloirs pour la vue sur le versant du Pas de la Coche et dominant la descente et le Col de la Vache.

En somme, choisir son itinéraire.

Le Rivier d’Allemont

Le poteau de directions indique le Rivier d’Allemont à 6,6 km et 3h35.

Descendre son versant ouest, en petits lacets au début, en suivant les cairns et les marques de peintures blanche/rouge du GR.738 et les traits jaunes. Elles nous dirigent dans un chaos de blocs, où je trouverai quelques ronds rouges.

Atteindre alors le replat bien visible du point IGN 2322, emplacement d’un lac asséché aujourd’hui. Le sentier devient bien plus marqué et descend vers le sud dans l’alpage, vers le point IGN 2157.

Désormais vers l’ouest, il retrouve la rive gauche du Ruisseau du Grand Clôt, et par la même occasion l’itinéraire pris à la montée.

Le retour bien sûr s’effectue par le même itinéraire.

Dernière modification : 6 novembre 2018
Pic de la Belle Etoile (2718m) par le versant ouest du Col des Mottes, retour par les Lacs de la Belle Etoile et les Sept Laux, de Fond de France

A propos

Auteur de ce topo :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Randonnée réalisée le 15 août

Topo publié le 17 août

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (8).
  • par Le 18 août à 09h53

    Superbe Patrice !
    C’est ce qui s’appelle tirer le meilleur parti de ce qu’offre la magnifique chaîne de Belledonne.

  • par Le 18 août à 09h58

    Je suis entièrement d’accord avec toi Jean-Marc, c’est un massif qui porte bien le nom Belledonne.

  • par Le 21 août à 00h27

    Quelle journée encore une fois, Patrice, et seul en plus.........Chapeau bas !

  • par Le 21 août à 12h23

    Oui Nadine une bien belle journée de rando dans ce massif majestueux. Il est difficile de trouver quelqu’un ou quelqu’une sur le moment, comme ces rando sont jamais programmées à l’avance. Vu que c’est moi qui conduit, je me sens capable de faire ça tout seul. Seul, sans portable, y en a qui vont grincer des dents. Mais je laisse toujours un petit mot avec ma destination sur la table avant de partir.

    A bientôt Nadine.

  • par Le 21 août à 13h36

    Patrice à force d’avoir des réflexions alarmistes sur les danger de randonner seule j’ai fini par accepter un portable basique qui de temps en temps sonne au fond de mon sac où il est relégué. Bel itinéraire et belles photos

  • par Le 21 août à 15h18

    Ahah Joëlle, je vois que mes réflexions alarmistes auront servies à quelques personnes. Il est évident que partir seul, sans portable ou d’autres moyens de joindre en cas de problèmes, n’est pas recommandable. Faudrait il encore qu’ils passent de partout ces matériaux. A mon bon souvenir https://www.altituderando.com/rando5763

  • par Le 21 août à 18h20

    Je me souviens de ton aventure, je crois que l’on est qqs uns à avoir vécu ça, pour ma part j’ai passé une nuit sous des averses de neige en mai avec une "survie" en guise de protection et un paquet de petit brun ! à l’époque les portables n’existaient pas !

  • par Le 21 août à 18h34

    Quand on vit ces moments là, ils restent gravés dans la mémoire, c’est aussi comme cela que l’on devient plus expérimentés. J’ai raconté cette histoire mais largement abréger le récit et les détails.

  • par Le 22 août à 01h04

    Je connais ce problème de trouver un(e) compagn(e)on de rando quand on ne le prévoit pas trop à l’avance. Mais marcher seul(e) est aussi un vrai plaisir.
    Quant au portable, j’ai longtemps fait comme toi, sans, mais j’en ai quand même un (juste qui téléphone) et j’avoue que ça rassure......Tu devrais essayer ! Et c’est quand même bien pratique pour joindre, justement, un compagnon de randonnée !

  • par Le 22 août à 12h21

    Promis je vais essayer Nadine...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !