Pic de la Farnéiréta (3134m) - couloir ouest

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1250m
Durée :
1 jour

Lorsque la neige recouvre les montagnes de l'Ubaye, le pic de la Farnéiréta offre un des itinéraires les plus esthétiques du secteur. Rarement gravi par son versant ouest, ce sommet au panorama exceptionnel séduira les amateurs de tranquillité. – Auteur :

Accès

À Saint-Paul-sur-Ubaye, prendre la D25 et remonter la vallée de l’Ubaye jusqu’au parking juste avant le hameau de Maljasset.

Publicité

  • Sac de couchage - Mixte - Nitro 0 (...) PROMO

    420 € 400 €

  • Veste de protection avec doublure (...) PROMO

    700 € 420 €

  • Chaussures de Randonnée - Homme - (...) PROMO

    90 € 80 €

  • Sac à Dos de Grande Randonnée - Femme (...) PROMO

    200 € 190 €

Précisions sur la difficulté

Cet itinéraire, d’une approche fort longue depuis Maljasset, nécessite de partir très tôt le matin.

Le couloir : pentes soutenues (35° moyenne). Piolet et crampons indispensables.

Les infos essentielles

Cartographie :
IGN TOP25 3538ET Aiguille de Chambeyron
IGN TOP25 3637OT Mont Viso

  • Altitude de départ : 1900m
  • Altitude du point culminant : 3134m
  • Dénivelée cumulée : 1250m
  • Distance du parcours (A/R) : environ 24km
  • Balisage : GRP lorsque les marques sont visibles
  • Date de sortie : mai 2019

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

La marche d’approche

Quitter le parking (obligatoire), traverser le hameau de Maljasset, se diriger vers l’église de Maurin.
À la bifurcation, poursuivre au nord-est en direction du Plan de Parouart.

Vers 2060m, juste après la passerelle, emprunter le sentier qui surplombe le Ravin de la Salcette.

  • En présence de neige résiduelle, ce sentier balcon peut être délicat.

Accéder au vallon en suivant la rive gauche du torrent de l’Ubaye. Franchir les passerelles qui se présentent (cairns).

L’impressionnante muraille du Péouvou domine le vallon que l’on remonte en passant à proximité de la cabane de la Blave (2194m).

Traverser le torrent (passerelle) en laissant à main droite l’itinéraire qui mène au Bric de Rubren (poteau indicateur).

Poursuivre en rive droite pour atteindre le pied du socle rocheux des Oullas qui se contourne par la gauche.

Une fois parvenu à la cabane du Peyron, obliquer progressivement au nord-est en visant la Crête de la Cula.

Le parcours qui s’escarpe longe la grande barrière rocheuse. Vers 2900m, déboucher dans un vaste cirque se situant au pied de la face.

Le final - couloir ouest

Par une raide pente assez régulière (35° en moyenne), grimper au nord-est.

  • Ne pas insister si la face n’est pas en condition.

Passer entre les barres rocheuses à l’aplomb du sommet. Court passage à 40° pour aborder la crête en cas d’enneigement important.

Le bastion sommital forme une belle pyramide rocheuse surmontée d’un cairn.

Des Écrins au Mont Rose, du Viso au Bric de Rubren, le panorama que je découvre me laisse pantois.
Cette saison fait la part belle aux contrastes les plus saisissants. C’est peut-être ce qui explique mon impression du moment : GRANDIOSE !

La descente

  • En réalité, j’ai rejoint la crête nord (photos notées hors itinéraire).
    Cependant, je fais le choix de ne pas décrire ce court passage qui s’est avéré très exposé (mixte avec présence de corniches en face nord).

Je recommande de descendre par le versant sud-est, (moins raide que le couloir ouest) puis en boucle par le lac de la Noire.

Attention : à cette période de l’année, le versant sud-est chauffe vite. Il est impératif de partir très tôt car un itinéraire facile peut se transformer en véritable "bavante".

Dernière modification : 20 juin 2019
Aiguille Large (2857m) par le Vallon de Mary - variante printanière

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

" Vivre, c'est faire de son rêve un souvenir. " Sylvain Tesson

Randonnée réalisée le 31 mai

Topo publié le 5 juin

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 5 juin à 14h32

    Encore de beaux clichés du secteur !
    Photos 13 et 16 : c’est bien cette face nord du Rubren que j’ai envie de me payer en conditions printanières...!

  • par Le 5 juin à 14h39

    Au mois de juin, c’est déjà tard pour s’y rendre. Il faudra partir à la frontale, très tôt.
    Je pensais gravir le Cornascle par sa face nord (un des rares sommets pas encore gravi dans ce secteur) mais les ponts de neige permettant de franchir la rivière ont déjà disparu !

  • par Le 5 juin à 14h48

    Je prévois de couper l’ascension avec une nuit à la cabane de Rubren, partir avant l’aube et être au sommet pour le lever de soleil... Histoire de ne pas patauger à la descente !

  • par Le 5 juin à 21h12

    Tant que le col d’Agnel est fermé, ça complique mes projets côté italien.
    C’est mon deuxième "3000" dans le secteur depuis le début de la saison avec pratiquement 25km par sortie !
    L’approche est plus rapide sans neige, mais j’ai du partir à 4h du matin. L’idéal c’est de bivouaquer pas loin de la voie... ou de faire des ascensions plus courtes !
    Bonne route !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !