Abonnez-vous à notre newsletter !

Pic de la Moulinière (3073m), Traversée N-S par les couloirs, à ski

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1450m
Durée :
1 jour

Couloir N - couloir S, Envers ou endroit. Ombre et soleil, de froid à chaud... Le Pic de la Moulinère, approche en douceur du ski de couloir, à la carte, à l'envie... À consommer sans modération. – Auteur :

Accès

Départ de Bonnenuit (1730m) ou de Plan Lachat (1962m), route du col du Galibier versant Maurienne, au-dessus de Valloire.

Vallée de la Maurienne D1006 ou A43 sortie Saint Michel de Maurienne, route du col du Galibier, D902, /Col du Télégraphe/Valloire/Bonnenuit et plus haut jusqu’à Plan Lachat (en fonction du déneigement)

Publicité

  • Sac de Couchage - Femme - Rook (...) PROMO

    280 € 250 €

  • Doudoune, en duvet d’oie - Femme - (...)

    260 €

  • Chaussures de Randonnée - Femme - (...) PROMO

    289 € 269 €

  • Sac à dos de Freeride - Free Rider (...)

    180 €

Précisions sur la difficulté

Course de ski alpinisme abordable, approche en douceur du ski de couloir (pente à 40° passage court à 45°, exposition modérée)

Couloir N : 350m- 40°, un court passage à 45° dans l’étroiture.
Couloir S : 300m - 37°, départ assez raide 45° mais très court.

Traversée N-S :
Horaire : 4h à 4h30 par le couloir N depuis Plan Lachat, retour par le couloir S et le col de la Ponsonnière 2h à 2h30,
Dénivelée 1450m,
Distance 13.5km,
Difficultés : AD, 4.1/3.3, exposition E2
Matériel : Crampons-piolet utiles !

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3435 ET Valloire - Col du Galibier
  • Altitude minimale : 3050m
  • Altitude maximale : 1962m
  • Distance : environ 13.5km
  • Horaires : comptez 4h à 4h30 pour la montée par le couloir N et 2h à 2h30 pour la descente par le couloir S et retour par le col de la Ponsonnière (cote 2824m)
  • Difficulté : AD, 4.1/3.3, E2

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Course de ski alpinisme superbe, approche en douceur du ski de couloir. Cette course permet d’ajuster son itinéraire en fonction des envies, de sa forme, des conditions. L’aller-retour par le couloir N est superbe, un peu plus engagé que le couloir S. La traversée N-S est absolument magique, variée. Ne pas sous-estimer la remontée des 300m au col de la Ponsonnière et sa descente N (200m à 35°).
C’est une traversée à préférer au printemps. Il faut bien ajuster l’horaire, le couloir S "décaille" très vite.

ITINÉRAIRE :

  • Départ de Plan Lachat (ce qui fut notre cas) ou plus bas en fonction du déneigement de la route du Galibier.
  • Remonter la piste d’alpage (ou les alpages s’ils sont enneigés) jusqu’au Mottets (2137m- 0h45).
  • Contourner la butte des Mottets et s’engager sur le plat des Molières, puis monter en pente douce une croupe évidente jusqu’au lac des Cerces (2410m -0h45 à 1h). On voit le couloir N du Pic de la Moulinière.
  • Traverser en pente douce le clapier en se dirigeant au pied du couloir N (préférer rester main gauche sous les rocher de la Sauma), (2650m- 0h45).
  • De la côte 2650m la pente se redresse, la remonter en ski ou en crampons, passer une étroiture plus raide vers 2900m (court passage à 45°) et sortir sur la selle 20m sous le pic main droite, (3050m- 1h30 suivant la portance de la neige).
  • Basculer versant Sud dans le couloir évident (corniche à négocier en fonction des conditions) le descendre jusqu’au plan 2700m, sous le col des Béraudes, (0h30).
    (Court passage à 40/45° au départ, puis régulier à 35° ou un peu plus)
  • Partir main droite dans une pente qui mène dans le vallon de la Ponsonnière, descendre jusque 2500m environ. Remettre les peaux et remonter les pentes S soutenues sur la fin jusqu’au col de la Ponsonnière, côte 2824 ou 2822 en fonction des conditions => La face "chauffe" très vite, (1h30).
  • Basculer versant N sur 200m dans des pentes soutenues (30 à 35°) pour retrouver le long faux plat du lac des Cerces puis les pentes douces qui mènent aux Mottets, et enfin la longue descente douce jusqu’à plan Lachat, 1h à 2h de ski ( il faut prendre son temps tellement c’est beau) !

Traversée N-S du Pic de la Moulinière par les couloirs à ski, le 25 Avril 2011.

Récit.

Une journée presque ordinaire.

Ce mois d’Avril déroule bien, comme on dit dans notre jargon. L’enneigement est bon, la météo plutôt clémente, avec des cycles gel-dégel parfaits pour commencer la lente transformation de la neige, de cette neige qui nous occupe la tête en permanence...

Est-ce que ça transforme ? ça tient ?, ça porte ? ça "part" d’en bas ou on porte ? faut les crampons ?... Et j’en passe et des meilleures, ça oui, ça nous occupe, et on aime.

En fait on rêve de la course parfaite, celle où il faut beau, chaud mais pas trop, pas de vent, mais où ça décaille juste quand on passe, que ça porte la minute d’avant... Bref à longueur de temps on se construit un imaginaire pour simplement dérouler des moments parfaits. Et la perfection c’est quoi ? Ben en fait à chacun la sienne, à chacun ses rêves et tenons les secrets...

2011, "y a" prescription... Je peux bien vous le dire maintenant, parce qu’on ne nous volera pas ce temps passé, il est bien à nous et rien qu’à nous, cette traversée fut... presque parfaite.

Presque, parce que s’il n’y avait pas ce presque, on s’ennuierait, et l’ennui est un crime ! Presque parce que la perfection est emmerdante, presque parce que sinon on n’aurait rien à raconter.

Alors comme ce fut presque parfait il faudrait que je raconte quelque chose ?

On s’est levé très tôt pour être à 5h du mat’ à Plan Lachat, et ça c’est pas drôle, Jé a ramé dans la montée du couloir N, bah, on s’en fiche en fait, j’ai pris un gros coup de moins bien sous le cagnard à la remontée du col de la Ponsonnière, et alors ?

Alors ? Et ben, ça a juste déroulé, sans à coup, juste comme il faut, pas de stress, pas de soucis, oui juste comme il faut, juste normalement, et on a trouvé ce qu’on est venu chercher.

En fait, ce fut une journée ordinaire. Des comme ça j’en veux tous les jours moi !

Dernière modification : 1er février 2019
Pic de la Moulinière (3073m), arête sud-sud-est

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Piqué à la montagne depuis l'age de 6 ans après avoir atteint peniblement le mont joli et je suis tombé amoureux du mont blanc. Ce jour la je me suis dit qu'un jour j'irais là haut. Il y a bien longtemps que j'y suis allé au sommet du Mont blanc, et la passion de l'alpi, la rando et ski de rando ne m'a toujours pas laché ! Et que ça dure longtemps encore (...)

Randonnée réalisée le 25 avril 2011

Topo publié le 1er février

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 1er février à 09h03

    Belle descente dans la "trafole" !

  • par Le 1er février à 09h19

    Hello, bonne année déjà même si c’est déjà tard !
    Et bien en fait non ! C’est ce qu’on pensais en haut... Mais comme le couloir avait déjà bien décaillé, c’était souple comme neige, et vraiment agréable à skier...
    En bas c’était déjà presque de la soupe !
    En peu avant ou un peu après ça aurait peu être été moche. La pile poil top !
    A+
    Patrick

  • par Le 3 février à 19h03

    Bravo ! magnifique ascension hivernale, magnifique sommet !

  • par Le 5 février à 10h59

    Merci !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !