Pic de la Moulinière (3073m), arête sud-sud-est

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1450m
Durée :
1 jour

Au cœur du massif des Cerces, le Pic de la Moulinière est tout proche de sa grande sœur ; la Pointe des Cerces. L'arête S.S.E. offre une très belle course d'arête sur une magnifique quartzite aux multiples couleurs ; roches orangées côté ouest, rochers verdâtres et petits gendarmes en quartzite blanche sur l'arête.

La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Accès

  • De Grenoble par la D1091, via le Col du Lautaret jusqu’au Pont de l’Alpe.
  • De Gap par la N94, via Briançon, la Vallée de la Guisane jusqu’au Pont de l’Alpe.

Précisions sur la difficulté

Course à ne pas prendre à la légère : approche et retour assez longs, escalade en III / IV+ non protégée et rochers parfois instables.
Descente par le couloir S.S.E. restant enneigé tardivement ; grosse corniche au départ et pente raide, prévoir crampons/piolet et éventuellement de quoi réaliser un ancrage dans la neige.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : n° 3535OT : Névache - Mont Thabor.
  • Départ : Pont de l’Alpe 1710m.
  • Sommet : Pic de la Moulinière 3073m
  • Distance : environ 14 km
  • Horaires : entre 6h30 et 7h30.

Itinéraire

Montée

Du pont de l’Alpe (1710m), suivre le GR57 en direction de l’Alpe du Lauzet, Clot des Vaches (2009m). Du Clot des Vaches, poursuivre par le GR vers le nord, en direction du Col de la Ponsonnière. Au point coté 2336m sur la carte IGN, quitter le GR, bifurquer sur la droite en direction de la Tête de la Cassille et du Col des Béraudes ; l’arête SSE du Pic de la Moulinière est alors bien visible.

Remonter le petit vallon herbeux (zone humide), pour rejoindre une petite sente qui monte en direction du Col des Béraudes. Après avoir croisé le sentier en balcon venant du Col de la Ponsonnière, monter les pentes herbeuses sur une centaine de mètres pour arriver sur un replat ; départ de l’arête S.S.E. du Pic de la Moulinière.

Le départ de l’arête débute par un petit couloir terreux (passage de bouquetins), à droite d’une falaise de roches noires. Monter ce couloir, un petit pas d’escalade facile permet d’arriver dans les pentes herbeuses en haut du couloir. On arrive en haut d’un autre grand couloir du versant ouest, repérer une vire à gauche, la première vire après le grand couloir ; emprunter cette vire sur une quarantaine de mètres. Au bout de la vire, s’élever au mieux par une succession de ressauts en rochers qui demandent un peu d’attention, II / III. On débouche alors rapidement en haut du premier bastion de l’arête (2820m).

Descendre d’une cinquantaine de mètres jusqu’à un petit replat après avoir traversé une zone de gros blocs. Rejoindre l’arête en montant en direction de rochers noirs. Monter ensuite, en ascendance droite, une pente herbeuse sur 30m, puis tout droite jusqu’à de beaux rochers blancs. Gravir ces rochers blancs en choisissant les plus beaux passages jusqu’à une petite brèche, III. Escalader un pilier redressé en restant plus ou moins sur le fil de l’arête, III+, jusqu’à arriver sur une partie de l’arête plus débonnaire.

Poursuivre sur le fil de l’arête par quelques passages aériens et faciles, II, pour arriver au pied d’une belle fissure dans une dalle redressée, 10m, III+. Continuer en louvoyant entre de beaux petits gendarmes en quartzite blanche, en visant une jolie petite aiguille blanche, on atteint le rappel (anneaux et maillon en place). Un rappel de 15m pour prendre pied dans une grande brèche.
[Attention, à partir du bas du rappel, échappatoires qui semblent difficiles.]

De la brèche, grimper une dalle redressée, évidente de 10/15m : un pas délicat au départ, IV+, puis IV pour finir. Poursuivre sur l’arête facile sur une centaine de mètres pour atteindre le sommet du Pic de la Moulinière (3073m).

Descente

Par le couloir S.S.E. bien connu des skieurs, attention ce couloir reste enneigé tardivement, une grosse corniche barre le haut du couloir ; prévoir crampons et piolet. Retour par l’itinéraire de montée jusqu’au Pont de l’Alpe.

Il est aussi possible de descendre par le couloir N.N.E., moins raide, mais très mal commode (gros éboulis roulant sous les pieds). Dans ce cas, arrivée au pied du couloir (2573m), traverser vers l’ouest dans le Vallon de l’Âne pour retrouver le GR57 et remonter au Col de la Ponsonnière.

Dernière modification : 20 juillet 2018
Arêtes de la Bruyère (2611m) - Traversée intégrale

La carte du topo « Pic de la Moulinière (3073m), arête sud-sud-est »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pic de la Moulinière (3073m), arête sud-sud-est »

Arête SSE du Pic de la Moulinière Arête SSE du Pic de la Moulinière Arête SSE du Pic de la Moulinière Arête SSE du Pic de la Moulinière Arête SSE du Pic de la Moulinière Arête SSE du Pic de la Moulinière Arête SSE du Pic de la Moulinière Arête SSE du Pic de la Moulinière Arête SSE du Pic de la Moulinière Arête SSE du Pic de la Moulinière