Pic des Cabottes (2732m) - Pic de la Belle Etoile (2718m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1700m
Durée :
1 jour

Longue course de montagne, qu’il ne faudra entreprendre impérativement, qu’avec une visibilité très dégagée. Randonnée éprouvante et engagée, réservée aux personnes sachant évaluer le relief et ayant de petites notions d’escalade. Sinon, le Lac supérieur de la Belle Étoile, ou voir son pic, seront suffisant pour une belle escapade en ces lieux. – Auteur :

Accès

EN VOITURE

  • Départ de la randonnée, au lieu-dit Cascade des Sept Laux.
  • De Grenoble, prendre la D.1091 en direction du Bourg-d’Oisans. Passer Gavet, Rioupéroux et Livet, puis prendre à gauche, à Rochetaillée, la D.526 en direction d’Allemont et Col du Glandon.

Peu après avoir passé le Rivier-d’Allemont, s’engager à gauche sur l’ancienne route du Col du Glandon, hors service depuis de gros éboulements.

Le départ se situe au lieu-dit Cascade des Sept Laux. Poteau directionnel.

Précisions sur la difficulté

  • Le dénivelé, surtout si vous enchaînez les deux sommets.
  • Hors sentier, du moment que vous laissez le GR. du Tour des Lacs des 7 Laux.
  • Brèche de la Belle Étoile, où il faudra s’aider des mains.
  • Traversée de combe sur de gros blocs.
  • Montée d’une pente très raide, pour prendre pied sur l’arête nord-est du Pic des Cabottes.
  • Arête au final aérien, pour accéder au Pic des Cabottes.
  • 2 couloirs raides à descendre pour prendre pied sur l’éboulis sous le Pic de l’Apparence.
  • Montée raide vers le Col des Mottes.
  • Orientation délicate, pour rejoindre la rive gauche du Ruisseau de la Vache par mauvaise visibilité.

PRÉCAUTIONS

  • Entreprendre cette course, impérativement par temps clair, surtout pour le Pic des Cabottes, et le retour vers le Ruisseau de la Vache.
  • Selon la saison, il est fréquent de voir des névés persister.
  • Crème solaire recommandée.
  • Chapeau, pantalon de rando et maillot manches longues recommandés.

MATÉRIEL

  • Carte, boussole, lunette de soleil nécessaire.
  • Altimètre, GPS, recommandés.
  • Crampons et piolet selon l’état des névés.

Les infos essentielles

  • Randonnée effectuée le 02/07/2015.
  • Participants : Jean-Claude René et moi-même.
  • Carte : IGN TOP25 3335 ET Le Bourg d’Oisans - L’Alpe d’Huez
  • Altitude de départ : 1267m
  • Altitude atteinte : 2730m
  • Horaire : à peu près 9/10h00
  • Distance : environ 16km
  • Dénivelé  : environ 1700m
  • Positions GPS : du Pic des Cabottes
    • Longitude : 6.0615
    • Latitude : 45.2415
  • Balisage :
  • jaune/rouge du GR. Du Tour des Lacs des Sept Laux pour les lacs.
  • Cairns pour les Lacs et la voie normale du Pic de la Belle Étoile.
  • Rien pour le Pic des Cabottes, depuis le lac 2307m.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

LES LACS DES SEPT LAUX

Suivre les indications du poteau directionnel, en l’occurrence le Lac de la Sagne. Le panneau ici, indique 2h00 et 3km100.

Le sentier remonte contre la falaise, aménagé de mains courantes, et d’escaliers en béton. Peu après, il remonte en lacets parmi les blocs, avant de franchir à gué le Torrent des Sept Laux.

Il continue sa raide montée en lacets, dans la combe, pour franchir le torrent à plusieurs reprises avant d’atteindre un replat, à l’endroit même d’un laquet.

Notre sentier découvre soudain le Lac de la Sagne, premier des nombreux Lacs des Sept Laux. Il poursuit sa course vers le Lac de la Corne, puis le Lac Jeplan avant d’escalader le Col des Sept Laux. Il domine le Lac du Cos, puis suit sa rive ouest jusqu’à son extrémité nord.

LE PIC DES CABOTTES

Laisser le GR. du Tour des Lacs, qui dessert la rive droite du Lac Cottepens.

Suivre au contraire, la rive gauche du ruisseau, parmi les blocs. Peu après avoir dépassé les ruines d’une cabane sur la rive droite du ruisseau, remonter la pente vers l’ouest sous le point 2223m.

On arrive, en gardant la direction de l’ouest, dans un cirque minéral où se blottit le premier des Lac de la Belle Etoile 2307m. Le Pic des Cabottes est en vue, à l’ouest au-delà de la crête surplombant le lac.

Franchir alors au nord le déversoir, puis partir à l’ouest dans l’éboulis. Choisir son itinéraire, pour rejoindre au fond du cirque, une cheminée bien visible. De bonnes prises nous permettent de surmonter l’obstacle, où la vigilance sera nécessaire.

Elle débouche ainsi sur une pente raide, très bien surmontable, menant à un col sans nom.

  • Au nord-est, apparaît, les Lacs Carré et de la Motte. Quand au Lac Cottepens, seule son extrémité nord est visible avec son déversoir.

S’engager sur la large arête à gauche, dominant un vallon très pierreux. Ce vallon aboutit à un col, le rejoindre à vue. Attaquer l’éboulis pénible et fastidieux, garni de gros blocs, dans un premier temps.

La pente se relève, et laisse la place à la caillasse. Escalader entre les petites vires herbeuses et aériennes, pour atteindre ainsi l’arête nord-est du Pic des Cabottes.

Suivre l’arête dans la pierraille au début. Elle devient gazeuse, à l’approche des rochers. S’aider des mains pour surmonter le passage. Une courte vire en versant Lac de la Belle Etoile se présente alors.

Un pas d’escalade délicat, vous emmène sur l’arête finale, au bout de laquelle un cairn coiffe le sommet 2732m du Pic des Cabottes.

LE PIC DE LA BELLE ÉTOILE

Repérer peu avant le cairn sommital, dans la pente du versant des lacs, une vire exposée. Cette vire donne accès au départ d’un couloir raide. Rester du coté gauche contre la roche.

Au pied du couloir se présente alors, une petite traversée en dévers au-dessus d’un goulot aérien. Un second couloir raide se présente. Rester une fois de plus sur la gauche.

Au bout, il nous oblige un pas de désescalade sur la droite, puis il prend un virage à gauche, pour s’ouvrir au grand pierrier.

Descendre vers le bas du couloir, puis effectuer une traversée sous le Pic de l’Apparence. On bute sur une barre, descendre pour chercher le sentier de la voie normale et accéder au Col des Mottes.

Le premier sommet avec son antenne, est rejoint par son arête nord. Gagner le second à proximité.

DESCENTE

Reprendre le sentier de la voie normale. Se diriger vers les Lacs de la Belle Etoile. Abandonner la trace cairnée, pour partir vers est sud-est, pour passer au-dessus des lacs.

Viser un petit col, à l’est du point 2491m. Virer ouest, sur une trace en balcon au-dessus du Vallon de la Vache. Descendre dès que possible, sur la rive gauche du Ruisseau de la Vache.

Sauter dès que les névés le permettent, sur la rive droite, pour récupérer la bonne trace qui dévale vers le Col des Sept Laux.

Le retour s’effectue par le sentier du matin, dans la Combe des Sept Laux.

HEBERGEMENT

Refuge des Sept Laux

Dernière modification : 18 août 2018
Le Toit ou Rocher du Lac du Cos (2835m) et les Sept Laux

A propos

Auteur de ce topo :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Topo publié le 7 juillet 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 8 juillet 2015 à 09h21

    "Engagez vous, engagez vous" qu’ils disaient, et bien ça c’est engagé !!! ! Mais (et là je plaisante), comment on fait dans un terrain pareil pour progresser avec le ’topo’ imprimé à la main (gauche ou droite) ??? BRAVO en tout cas pour cette super utilisation du terrain qu’offre Belledonne. (pas sûr que les ’sorties’ basées sur le topo soient très nombreuses !)

  • par Le 8 juillet 2015 à 09h29

    Ces sommets ne sont pas des "autoroutes" mais sont fréquentés car on peut aussi les atteindre par le versant Isère et Fond de France (c’est par là que je suis passé). On peut aussi passer la nuit au refuge des 7 Laux pour une ascension plus cool.

  • par Le 8 juillet 2015 à 13h55

    Bonjour Patrice, sauf erreur il ne s’agit pas d’un chardon mais d’un Rhapontique. Il est vrai que beaucoup se ressemblent au sein de cette famille ;-)
    http://www.florealpes.com/fiche_rhapontiquealpes.php

  • par Le 8 juillet 2015 à 15h00

    Merci Philippe, c’est corrigé.

  • par Le 10 juillet 2015 à 01h26

    Il me semble que la traversée entre le Pic des Cabottes et Belle Etoile peut aussi se faire par les crêtes, en passant par le sommet du Pic de l’Apparence. Quelqu’un a-t-il des infos là dessus ? En tout cas, cela semble être une belle entreprise pour franchir ces amas de blocs croulants...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !