Pic du Béal Traversier (2910m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
655m
Durée :
1 jour

Sommet majeur de l'ouest Queyras (à l'ouest du sillon col d'Izoard - Combe du Queyras). Masqué par son antécime, le Pic du Béal Céveilhan, il ne se laisse apercevoir qu'en toute fin d'ascension après de longs passages en crêtes et des parties techniques. Ascension magnifique, comparable aux célèbres Obiou et Grand Ferrand. En plus difficile (à mon humble avis), ce qui explique peut-être sa faible fréquentation. – Auteur :

Accès

Village d’Arvieux situé en versant sud du col d’Izoard.
À l’entrée nord du village, prendre à gauche en montant, droite en descendant, ouest la route forestière du col de Furfande.
La route devient très vite une piste en terre.
3 parkings au choix :

  • Au Plan du Vallon, alt. 2050m (rajouter 450m de D+, 2,9km et 1h30 au topo)
  • Au parking Dépassé l’Eau, Alt. 2155m (rajouter 345m de D+, 2,0km et 1h15 au topo), panneau de dissuasion pour la piste supérieure, parking conseillé.
  • Au col de Furfande, par la piste raide qui donne accès au petit parking des granges et du refuge de Furfande.

Précisions sur la difficulté

Traversée rocheuse de la crête du Vacivier, délicate et exposée
Quelques passages aériens avant cette traversée rocheuse
Un pas d’escalade peu exposé dans la barre du Béal de Céveilhan
Final avec une courte arête rocheuse aérienne

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3537 ET
  • Altitude Départ : 2500m
  • Distance :
    Du col au sommet : 3,2km
    Du sommet au col en contournant la crête du Vacivier : 3,6km
  • Horaire : 5/6h00 (Du col au sommet et retour)
  • Ascension plus longue que ne le laisserait supposer la distance et la dénivelée

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking 2155m au col de Furfande

  • En jaune sur le tracé IGN
  • À noter que le panneau dissuasif est nettement exagéré

Du parking, prendre le sentier qui monte parallèlement à la piste, sud, balise, direction col de Furfande 2,0km, 1h15, balisage blanc/rouge.

Du col de Furfande au collet au collet 2665m

En arrivant au col, prendre le sentier qui passe devant la croix à droite, ouest, pas de balisage.

Le sentier monte dans l’alpage et atteint la crête et passe par une bosse herbeuse, le Pic du Vacivier (2631m).

Après une petite descente, la crête passe par le Pic du Gazon (2744m), but de nombreux randonneurs.

À partir de ce pic, l’itinéraire devient plus alpin et est balisé en jaune jusqu’à la descente de la Crête du Vacivier.

Descendre du Pic du Gazon par une arête schisteuse, parfois étroite et aérienne jusqu’à la selle cotée 2731m.

Remonter en suivant la crête du Vacivier, herbeuse, puis schisteuse et aérienne et enfin rocheuse.
La partie la plus escarpée se contourne par la gauche, versant ouest.
Cette traversée rocheuse, délicate et parfois exposée reste néanmoins dans du "rocher facile".

Descendre facilement sur le collet 2665m.

Le final

Du collet, remonter l’arête herbeuse puis schisteuse.

Contourner une tour par la gauche puis un ressaut de rochers violets par la droite.

Remonter la pente rocailleuse en direction de la grande barre rocheuse du Pic du Béal de Céveilhan.

Appuyer sur la gauche pour franchir la barre rocheuse par une écaille, cairn, 4m.

Continuer une sente sur une vire à gauche pour contourner une petite arête.

Remonter le pierrier suspendu de la facette sud et atteindre un collet d’où le Pic du Béal Traversier est pour la première fois entièrement visible.

Du collet, suivre la sente qui va rejoindre un ressaut rocheux.

Surmonter directement ce ressaut et traverser la petite arête horizontale et aérienne.

  • Ce ressaut peut se contourner par la droite, par une vire plus évidente au retour.

Descendre au pied d’une antécime. La contourner par la gauche en s’aidant des mains et atteindre le sommet magnifiquement aérien.

  • Signal géodésique dont l’un des quatre pieds est descellé., les autres suivront sans doute...
  • Magnifique panorama

Retour au collet 2665m à l’identique.

Du collet 2665m au parking en évitant la Crête du Vacivier

  • Évitement de la Crête du Vacivier en vert sur le tracé IGN

Du collet 2665m, descendre le couloir d’éboulis à gauche, sud-est, d’une crête rocheuse caractéristique.

Appuyer vers la rive gauche pour longer une barre rocheuse sur une petite vire.

Au bas de la barre rocheuse, prendre une sente horizontale qui part sur la gauche, sud.

Cette sente qui disparaît et réapparaît plusieurs fois contourne la Crête du Vacivier pour arriver dans les alpages sous le Pic du Gazon.

Remonter en oblique pour atteindre une sente terreuse bien visible après un petit plateau.

Cette sente se perd dans l’alpage.
Soit traverser sans remonter, soit gagner la crête pour la vue.

De la crête, retour au parking par l’itinéraire pris à l’aller en sens inverse.

Variantes

Pour ceux qui seraient rebutés par la piste du col de Furfande, un autre départ est possible du hameau des Escoyères.
La "route aux 29 lacets" se prend de la Combe du Queyras, environ 6km en amont de la Maison du Roy, bifurcation, Chateau Queyras - Ceillac.
Parking en bout de piste.

Du hameau, suivre le GR58 jusqu’au refuge de Furfande puis au col homonyme.

Retour : du collet 2665m, descendre le couloir jusqu’au fond du vallon et le suivre jusqu’aux Granges, puis atteindre le refuge de Furfande.

Autre possibilité, atteindre le refuge de Furfande par Villargaudin et le parking du Queyron.

Informations

Dernière modification : 16 mai 2018
Boucle de Furfande et Pic du Gazon (2744m)

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 5 août 2017

Topo publié le 9 août 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (7).
  • par Le 10 août 2017 à 18h15

    Tout juste superbe ... mais les photos manquent un peu de nuages !!!

  • par Le 10 août 2017 à 18h56

    LOL, seule journée vraiment lumineuse de mon séjour un peu court car je me suis enfuis avant le déluge...

  • par Le 16 août 2017 à 23h43

    Magnifique ! Ce secteur dolomitique a bien attiré mon attention lors de mon deuxième séjour dans le Queyras ! Il y aura des prochaines visites, c’est sûr !

  • par Le 13 septembre 2017 à 19h27

    J’ai fait ce sommet hier et je tenais à te remercier pour ton remarquable topo. Rien ne manque, même pas les petites flèches (celle sur la photo 34 m’a bien aidé). C’est bien simple, je ne me suis pas perdu une seule fois (et pourtant il y a quand même un max de hors sentier !). Seule petite remarque que je me permettrais. A mon humble avis, le passage sur la photo 19 est franchement exposé et ce que tu appelles du bon rocher m’est resté bien souvent dans les mains !

  • par Le 13 septembre 2017 à 19h39

    Bonjour Grip et merci pour ton retour.
    Tu ne trouveras nulle part dans ce topo l’expression "bon rocher".
    Tu trouveras : Cette traversée rocheuse, délicate et parfois exposée reste néanmoins dans du "rocher facile".
    — > "délicate" ---> le rocher n’est donc pas toujours "bon"
    — > "rocher facile" ---> les passages ne méritent pas une cotation "escalade" ; la plupart des randonneurs se fichent que les passages soient du 1a ou du 1b...

  • par Le 13 septembre 2017 à 19h43

    @ Grip : as-tu remarqué des traces de l’éboulement survenu en face eest vers la mi-août et que Dyn’s a pu observer en direct d’Arvieux ?

  • par Le 19 septembre 2017 à 18h50

    Concernant l’éboulement non, mais j’avoue que j’étais plus en recherche de l’itinéraire. Effectivement, je comprends que l’on ne puisse côter ce passage, je pensais juste qu’il n’était pas anodin de noter que celui-ci est assez compliqué en raison du rocher pourri. De plus, sur le site bivouak, une randonneuse s’est même fait franchement peur. Perso, je préfère une escalade de rocher franc type tête des Toillies, même si cela n’a rien à voir avec cette sortie, que ce type de traversée où tout croule sous les pieds. Ces considérations n’empêchant pas ton topo d’être exemplaire et à suivre les yeux fermés pour quiconque souhaite le faire !

  • par Le 26 septembre 2017 à 16h20

    Merci Grip.
    Dans le passage en question, je conseillerais quand même d’ouvrir les yeux :)

  • par Le 26 septembre 2017 à 16h30

    Bien vu :) ça va de soi ! Blague mis à part, altituderando reste un site hors norme et ce que l’on a perdu de mystère en découvrant certains passages à mon époque où l’on ne possédait qu’un topo écrit (au mieux) est largement compensé par une plus grande sécurité aujourd’hui grâce à tous vos topos. Merci à tous !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !