Pic du Canigou (2784m) par le Chalet des Cortalets

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
900m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une superbe randonnée qui nous mène vers le sommet mythique des Catalans, le Pic du Canigou. En boucle en partant du chalet des Cortalets, on passe au Pic Joffre puis au Pic du Canigou avant de redescendre par la cheminée Sud vers le Porteille de Valmanya pour remonter au Pic Barbet et de redescendre par la crête jusqu'au refuge.

Accès

Chalet CAF des Cortalets

Infos et précisions de Septembre 2017 (Jicé) :
L’accès en voiture au refuge des Cortalets est déjà une "aventure".
La seule route autorisée est au départ de Prades, et passe par Los Masos, Villerach et Coll del Forn.
Après Villerach, Il faudra prévoir 1h30 et 20km sur une piste carrossable en très, très mauvais état. Véhicule 4x4 indispensable pour rejoindre le parking sous le refuge (2100m).

Itinéraire

900m de dénivelé, 6h35 de marche (pauses incluses).

Nous avons dormi dans notre voiture à proximité du Chalet CAF des Cortalets pour faire cette ascension tôt le matin et profiter de la sérénité du coin !

Réveil 5h, petit-déjeuner rapide, préparation des sacs, rangement de notre "bivouac" et démarrage de la rando à 6h10. On passe devant le refuge pour se diriger au Sud puis à l’Ouest vers un petit lac (10min) par le GR36 / GR10. Le chemin est légèrement descendant puis remonte au Nord sous le Pic Joffre. Trois isards remontent tranquillement dans les rhododendrons en fleur. On atteint la Fontaine de la Perdrix (35min) et on quitte le GR pour monter Sud Ouest sous le Pic Joffre et atteindre un petit col qui nous fera basculer sur le flanc Ouest du Canigou (50min).

Le chemin remonte sous la crête puis la rejoint à la cote 2461 sur la carte IGN au Roc des Isards (1h10). Ce roc porte bien son nom puisqu’une vingtaine d’isards y paissent tranquillement ! On repart sous la crête pour rejoindre La Porteille (1h40).

À partir de là, le chemin se fait de plus en plus caillasse et se redresse fortement à l’approche du Canigou qu’on a atteint au bout de 2h20 (pauses incluses). Le désert... Personne... bon ok il est tôt. On aperçoit déjà les randonneurs arriver par le Sud. La croix est toujours là, bardée de petits fagots et du drapeau catalan. On ne voit pas la mer cachée par la mer de nuages mais le panorama est superbe côté Carlit.

On redescend par la cheminée Sud, passage impressionnant mais finalement facile tant les prises sont nombreuses, ça se descend comme un escalier en mettant les mains et accessoirement les fesses ! On atteint la Brèche Durier (3h30) puis on chemine au-dessus de la Conque du Pic. Il faut faire attention de ne pas partir trop au sud en direction du Pla de Cady mais remonter en direction du Porteille de Valmanya (4h20).

Pour parfaire notre sortie, nous avons décidé de gravir la crête Sud du Pic Barbet. Hors sentier mais facile, on atteint le Barbet (4h45), vue magnifique sur le Pic du Canigou très fréquenté maintenant.

Finie la montée, on redescend par la crête du Barbet. On quitte la crête à la cote 2489 (5h40) et on descend plein Nord-Ouest, d’abord dans la caillasse puis dans une forêt de pins et de rhododendrons en fleurs, superbe ! On rejoint le Chalet des Cortalets au bout de 6h35 de marche avec des souvenirs plein les yeux !

Dernière modification : 23 août 2018
Pic du Canigou (2784m) par le refuge de Mariailles

La carte du topo « Pic du Canigou (2784m) par le Chalet des Cortalets »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pic du Canigou (2784m) par le Chalet des Cortalets »

Les pentes du Pic Joffre illuminées de rhododendrons Des isards au Roc des Isards Vue vers la mer depuis la crête Nord du Canigou Le Canigou et derrière le Pic Barbet depuis La Porteille Camille au sommet du Pic du Canigou La cheminée Sud du Canigou, plus impressionnante que difficile ! Le fameux totem depuis la cheminée Sud du Canigou La brèche Durier Le Pic du Canigou depuis le Pic Barbet La crête du Pic Barbet Le Pic Barbet, la brèche Durier et le Pic du Canigou depuis la crête du Barbet Le vallon des Estagnols La forêt de pins et de rhododendrons sous la Mener de l’Or