Pic du Far (1925m) en boucle au départ d’Auzat

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1175m
Durée :
1 jour

Belle boucle ariégeoise, un peu sauvage par moments, qui permet de découvrir les étangs de Bassiès par un itinéraire peu fréquenté. – Auteur :

Accès

Depuis Tarascon-sur-Ariège suivre la départementale 8 direction Vicdessos et Auzat. Se garer au centre d’Auzat.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN 2148 OT Vicdessos - Pique d’Estats - Pic du Montcalm
  • Altitude de départ : 750m
  • Altitude d’arrivée : 1925m
  • Temps de montée : 3h
  • Temps total : 7h

Descriptif de la randonnée

La première difficulté au départ est de trouver le début du sentier. Si vous ne le trouvez pas n’hésitez pas à demander conseils aux habitants, ceux-ci sont très accueillants et nous ont spontanément renseigné. Le sentier commence entre deux maisons de la rue des Isards et s’élève lentement au-dessus du village. Assez rapidement on arrive à un croisement avec sur la gauche le chemin qui arrive du cimetière. Peu de temps après ce croisement le chemin arrive à proximité d’un muret en pierre qui forme un angle droit par rapport au sentier et sur lequel figure une marque bleue faite à la peinture. Il ne faut pas poursuivre tout droit le long du muret mais prendre la petite sente peu marquée sur la gauche. Sur la carte il s’agit du sentier non balisé qui traverse Jouanisse.

On suit ce sentier jusqu’à arriver à un croisement aux environs de l’altitude 1120m. Poursuivre sur la gauche et continuer jusqu’à l’abri forestier à l’altitude 1259m. Après l’abri forestier on poursuit sur ce sentier qui s’élève encore longuement dans la forêt jusqu’à déboucher au niveau des orris d’Engesclés.

A partir des orris d’Engesclés on peut rejoindre la crête qui mène des pyramides d’Engesclés au sommet du Pic de Far. On peut aussi s’enfoncer dans ce grand cirque en direction du sommet et rejoindre la crête lorsque la pente se redresse.

Le sommet est une sorte de grand plateau avec une magnifique vue à 360° : Pic des Trois Seigneurs, Pique d’Endron, vallon de Soulcem et Pic de Médécourbe, Pic du Montcalm, Pic de Sauve et Cap de Fum.....

Du sommet poursuivre direction Ouest, on découvre assez vite la vue sur l’étang Majeur et sur l’étang Long. On continue dans les pentes direction Sud-Ouest pour rattraper au mieux le GR 10 entre l’étang Long et l’étang d’Escalès. On longe celui-ci direction Sud-Est jusqu’au pont de pierre qui enjambe le ruisseau de Bassiès.

Il s’agit maintenant de regagner le parking de Massada qui est le point de départ habituel pour Bassiès. Pour cela on peut soit traverser le ruisseau de Bassiès puis descendre en suivant le GR10. Aux environs de l’altitude 1000m on arrive à une route, traverser celle-ci puis poursuivre sur le sentier jusqu’à Massada. On peut aussi rester en rive gauche du ruisseau de Bassiès et suivre le sentier non balisé, mais très bien aménagé, qui amène à la station électrique de Bassiès. Depuis celle-ci on suit la route et on retombe sur l’intersection avec le GR10 ; repérer la balise blanche et rouge sur un rocher sur la droite.

Une fois à Massada on peut suivre la route pour rejoindre Auzat. On peut également suivre le sentier (balisage jaune) qui longe le Vicdessos en rive gauche et qui nous ramène à proximité du cimetière. Il reste alors à rejoindre la voiture.

Remarque :

  • d’après certains topos on peut rejoindre Auzat depuis la centrale électrique de Bassiès en suivant l’ancien aqueduc puis le sentier non balisé qui débute à l’amont des conduites forcées qui descendent sur Auzat. Nous ne l’avons pas emprunté et il semble présenter certaines difficultés. Nous recommandons donc fortement aux personnes intéressées par cet itinéraire de se renseigner au préalable ;
  • crédits photos : Thomas O.

Avis de recherche - Julie Michel

Julie Michel d’Auxerre a disparu dans des circonstances mystérieuses en Juillet 2013 dans les Pyrénées ariégeoises, au Port de Lers (secteur Vicdessos/Massat/Aulus) qui est le point de départ de la voie classique pour le Pic des Trois Seigneurs.

Afin de donner de la publicité à cette cause et peut-être faire avancer les recherches un site internet a été créé exposant les circonstances de la disparition. Si vous vous rendez dans les Pyrénées ariégeoises prochainement ou si vous y étiez en Juillet 2013 ou encore si vous pensez détenir des renseignements alors je vous incite vivement à vous rendre sur le site : Julie Michel

Dernière modification : 20 octobre 2018
Refuge de Bassiès (1650m) et Pique Rouge de Bassiès (2676m) au départ de Massada

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 3 juillet 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par balilouLe 9 juin 2016 à 14h31

    rando faite dimanche dernier (5 juin 2016), en suivant exactement le même parcours (et sans toutefois l’avoir fait exprès in situ).

    Plusieurs points se sont avérés exact dans le topo, surtout celui sur les gens du coin : au départ, où une jeune dame au cheveux blancs nous a amené jusqu’au début du sentier. A la centrale électrique, une rencontre nous confirme que l’idée d’une descente par l’aqueduc est caduque.

    Sinon RAS pour la beauté de la virée, juste un peu humide en cette période mais ca passe en pantoufles.

    Peut-être peut-on donner une autre explication pour qui souhaiterais trouver le départ sans encombres : le début du chemin se fait rive droite du ruisseau qui traverse Auzat, alors que celui qui part rive gauche ne monte pas au sommet mais va vers Saleix. Il s’agit au départ d’un escalier en pierre et ciment, joli et fraichement construit et qui s’élève.

    Et merci à special_20 !

  • par Eric FABRELe 9 décembre 2016 à 19h01

    Bonjour
    1- pour cette rando, il est préférable de laisser la voiture au parking du site d’escalade, à la sortie d’Auzat vers le sud, en face la toute dernière maison. De là, un sentier rejoint celui qui monte du village (on passe derrière le nouveau cimetière, puis sur un pont de bois qui enjambe les conduites forcée, puis à côté du chenil des chasseurs, puis à côté d’une statue de la vierge). Avec cette option, il n’y a alors que très peu de goudron pour le retour.
    2- je connais le vieux sentier de la centrale électrique à Auzat ; il démarre au terminus de la conduite, à gauche de la conduite forcée la plus à gauche. Effectivement, c’est un sentier qui se perd, mais qui mériterait d’être fréquenté pour s’ouvrir à nouveau. Le cheminement se voit au sol et il y a des bouts de rubalise aux branches. Il n’y a pas de problème particulier, mais c’est à l’Ariégeoise...
    Pour en savoir plus : eric.fabre@univ-amu.fr

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !