Pic Saint-André (2863m) et mont Tailland (2938m) en aller-retour

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1700m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un pic très peu fréquenté et secret car difficile d'accès. Pas de sentier, pas de cairns et aucune trace humaine sur un sommet exigu. Un point de vue unique sur l'Embrunais.

Accès

D’Embrun, prendre la direction de Crévoux par la D39.

Avant le village, dans la grand virage à droite, continuer tout droit, traverser la Chalp, passer deux petits ponts et se garer sur la parking à gauche.

Itinéraire

  • Carte : IGN 3538 ET
  • Altitude du départ : 1663 m - H : 8h00
  • Mont Tailland : 2938 m - H : 11h30
  • Pic Saint-André : 2863 m - H : 12h30
  • Heure de retour au véhicule : 16h 00

Itinéraire de montée

Le sentier, franc, longe quelques champs à fenaison puis grimpe vite à gauche une combe, raide, qui mène à Jaffueil ou col de Jaffueil.

À la cote 2050 environ, arrivé à un premier replat généreux au bout d’une heure environ, il faut le quitter définitivement pour atteindre le sommet de la grosse bosse herbue qui nous fait face en visant la cote 2365 sur la carte IGN : naviguer au plus efficace entre des éboulis débonnaires et des gros blocs de grès qui commencent à apparaître.

On parvient au sommet d’une sorte de molle arête, probablement une très ancienne moraine latérale dont on doit faire l’ascension, en ligne droite mais sans difficulté, jusqu’à la ligne de crête sommitale. On oblique à l’est et on atteint ainsi le mont Tailland ou le point sans nom 2938 sur certaines cartes.

On découvre, plein est, au fond, le Pic Saint-André.

Il faut traverser la crête, large au sommet, en ligne droite et commencer à descendre 20 mètres environ.

En découvrant les cairns que j’ai laissé, il faut obliquer plein nord en laissant le sommet derrière soi et descendre avec précaution les pentes schisteuses et délitées pour atteindre le sommet d’une langue rocheuse très creusée et très accidentée qui permet d’atteindre la crête entre les deux monts, appelons-le le vallon rocheux. Autres cairns et marques sur ardoises...

Cette descente (50m environ) conduit donc à un petit collet sous le point 2879 donné par l’IGN , tout en haut du vallon rocheux. Il faut maintenant le descendre, tant bien que mal, en chevauchant des beaux grès parfois traîtres (très nombreuses diaclases massives) ou en désescaladant de petits ressauts. Aucune exposition. Grande ambiance.

On atteint le point 2719 sous le Pic Saint-André : montée finale directe et facile.

Retour

L’itinéraire de retour est le même du mont Tailland au parking. En revanche, je conseille d’effectuer la remontée du mont Tailland à partir du Pic Saint-André par le côté sud du petit vallon rocheux (itinéraire vert) et non plus par le côté exposé de la crête (itinéraire rouge) qui nous a servi à l’aller pour gravir le pic mais pour descendre le mont Tailland.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Pic Saint-André (2863m) et mont Tailland (2938m) en aller-retour »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pic Saint-André (2863m) et mont Tailland (2938m) en aller-retour »

Le début du sentier, en montant vers Jaffueil. En suivant cette arête, on pourrait acceder directement au sommet... A gauche de l'image, la bosse herbue 2365. L'arête du Pic saint-André au-dessus Crévoux. On découvre la vallée perchée qui mène au Grand Parpaillon. En se dirigeant vers le mont Tailland. Sous le mont Tailland, on découvre au fond le Pic saint-André.  Le mont tailland, vu du vallon rocheux qui permet d'atteindre le Pic. Le mont Tailland. Sur la crête, en regardant vers Crévoux. Le Pic saint-André, au col, à la cote 2719. Une autre vue du vallon rocheux. Autre vue du vallon rocheux à descendre puis à remonter. Vue de l'itinéraire pour rejoindre la moraine herbue. Mont Tailland : itinéraire aller (rouge) et retour (vert). Vue globale. Autre vue globale. Tracé à partir d'une photo provenant du topo de Paul. Merci