Pique Rouge de Bassiès (2676m) au départ de Coumebière

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1350m
Durée :
1 jour

Longue randonnée aux limites de la Haute-Ariège et du Couserans avec en ligne de mire la Pique Rouge de Bassiès. – Auteur :

Accès

  • D’Aulus-les-Bains suivre la D8F direction l’étang de Lers, se garer au niveau du parking du plateau de la Coumebière ;
  • De Vicdessos suivre la D18 et passer le Port de Lers. Passé le Port de Lers suivre la route direction Aulus-les-Bains, se garer au niveau du parking du plateau de la Coumebière ;

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 2148 OT Vicdessos - Pique d’Estats - Pic du Montcalm
  • Site IGN : Pique Rouge de Bassiès
  • Altitude de départ : 1399m
  • Altitude d’arrivée : 2676m
  • Temps de montée : 4h
  • Temps total : 7h30

Descriptif de la randonnée

Du parking de la Coumebière traverser la route et suivre le balisage rouge et blanc du GR10 direction le Port de Saleix (1794m) que l’on atteint en une heure environ. Du Port de Saleix on a une très belle vue sur la vallée du Saleix à l’Est ainsi que sur le Pic de Girantès au Nord.

On poursuit sur le GR10 direction Sud d’abord vers le Mont Garrias avant de bifurquer direction Sud-Est vers le Port de Bassiès (1933m). Là aussi la vue est splendide, sur les étangs de Bassiès à l’Est d’une part et sur le cirque de Bassiès au Sud d’autre part.

Du Port de Bassiès il faut suivre le sentier balisé en jaune qui contourne le Pic de Cabanatous par son versant Sud-Est pour arriver au Col de las Fouzes (1944m).

Ensuite le cheminement est évident, il faut suivre la crête plein Sud avec en ligne de mire la Pique Rouge de Bassiès. Ainsi on passe par le replat du col de Morech (2024m). On évite les Pics des Fouziès et de Caumale par le versant Est avec un ou deux passages en dévers mais ne présentant aucune difficulté en l’absence de neige. On traverse ensuite une zone de gros blocs très ludique avant d’attaquer la pente finale assez éprouvante...

Du sommet très belle vue sur la trilogie des 3000 ariégeois au Sud : Pic de Sullo (3072m), Pic du Montcalm (3077m) et Pique d’Estats (3143m). Au Nord vue sur le Pic des Trois Seigneurs et plus à l’Est le massif de Tabe avec en particulier le Pic de Saint Barthélémy. A l’Ouest le Valier et la très belle crête déchiquetée menant du sommet à la Pointe du Parec.

Le retour se fait par le même itinéraire. Au niveau du col de las Fouzès on peut emprunter le sentier balisé en jaune partant à l’Ouest qui amène à l’étang de Labant (1597m) puis finalement au plateau de Coumebière.

Avis de recherche - Julie Michel

Julie Michel d’Auxerre a disparu dans des circonstances mystérieuses en Juillet 2013 dans les Pyrénées ariégeoises, au Port de Lers qui est le point de départ de la voie classique pour le Pic des Trois Seigneurs. Ce port est également situé à proximité du parking de Coumebière, point de départ de cette randonnée à la Pique Rouge de Bassiès.

Afin de donner de la publicité à cette cause et peut-être faire avancer les recherches un site internet a été créé exposant les circonstances de la disparition. Si vous vous rendez dans les Pyrénées ariégeoises prochainement ou si vous y étiez en Juillet 2013 ou encore si vous pensez détenir des renseignements alors je vous incite vivement à vous rendre sur le site : Julie Michel

Dernière modification : 20 octobre 2018
Refuge de Bassiès (1650m) et Pique Rouge de Bassiès (2676m) au départ de Massada

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 29 octobre 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 11 janvier 2015 à 18h40

    Le retour par l’étang de Labant passe, au nord de celui-ci, à 250m, près d’un ancien lieu d’extraction de plomb argentifère (Pic des Argentières le bien-nommé).
    http://www.panoramio.com/photo/57489700?source=wapi&referrer=kh.google.com
    Une autre site existe au lieu-dit Castel-Minier (par une référence à une ancienne tour : "En la vifconté de Couzerans à une lieue par deffus le village d’Aulus y à un chafteau vieil coposé d’une tour carrée fort haute ayant neuf grands pas de carré au dedans. Cefte tour eft enfermée d’un cofté de faufe braye, au coin de laquelle y à une tour demy rode feruant d’un flanc à deux coftés, du cofté de la plus grande montaigne y à une vieille porte, par laquelle on entroit dans la grande fonte, ou l’on fondoit l’or et l’argent. Ce chafteau eft appellé par ceux du pays le caftel Minié." - Jean du Puy, gentihomme d’Aspect-en-Comminges, les "mines royales d’Aulus", visitées du 17 au 25 août 1600").
    Ces mines furent exploitées au XVème siècle, puis du XVème au XVIIIème siècle. La légende de l’origine romaine de cette exploitation ne repose sur aucun fondement sérieux.

  • par BenoitLe 31 juillet à 21h08

    Randonnée tres longue surtout la descente interminable.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !