Piz Languard (3262 m) en Engadine

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1200m
Durée :
1 jour

Randonnée dans le Canton des Grisons en Haute Engadine. La Haute Engadine est une plaine d'altitude longue d'une quarantaine de Km et s'étageant entre 1620 et 1815 m de la Cluse de Brail au Maloja Pass. Prairies, lacs, bois alternent avec une exceptionnelle harmonie. Couronnant le tout, comme un diadème sur la tête d'une princesse, scintillent les glaciers de la Bernina. – Auteur :

Accès

De St. Moritz, prendre la route de Pontresina et du Bernina Pass, se garer sur le parking du téléphérique de la Diavolezza sur le versant suisse 5,5 Km avant le Col.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : 1258 La Stretta au 1 : 25000
  • Office Fédéral de Topographie : Piz Languard
  • Tracé IGN/Swisstopo : Piz Languard
  • Départ : 2093m
  • Sommet : 3262m
  • Temps de montée : 3h00
  • Distance : 14 Km

Remarque sur l’itinéraire choisi

D’autres itinéraires montent au Piz Languard. Celui-ci est le plus long, mais sans le coût des remontées mécaniques et le parking de la Diavolezza est gratuit. Une rareté dans la région de St-Moritz.

Cependant l’itinéraire par le vieux funiculaire de Muottas Muragl (datant de 1907) et la Chamanna (cabane) Segantini doit être plein de charme.

Ascension

Du parking, descendre un peu la route, prendre sur la droite une piste qui franchit le torrent sur un petit pont et s’enfonce au nord-est dans le Val da Fain.

Après 1500 mètres, un sentier part sur la gauche et monte raide jusqu’à un plateau désertique parsemé de lacs.

On franchit la Fuorcla Pischa, col peu marqué à 2837m.

JPEG

Du col un sentier part sur le plateau et un autre, presque horizontal, sur la gauche, et traverse à flanc sous la Cresta Languard. Prendre le sentier de gauche.

Après la traversée, on arrive à une bifurcation où l’on retrouve le sentier (et la foule) venant des remontées mécaniques de Pontresina.

Par des lacets raides, on atteint le sommet après être passé par le petit refuge sis 80 mètres sous la cime.

JPEG

Le panorama est à couper le souffle. Tout le bassin du grand glacier de Morteratsch nous est offert avec sa couronne de sommets approchant ou dépassant les 4000 m. Le Piz Palü et le Piz Bernina, seul 4000 des Alpes Orientales, en sont les vedettes. Loin, loin, très loin, trop loin pour un petit appareil numérique, le Mont-Blanc... Chez-nous !

Descente

  • Soit par l’itinéraire emprunté à l’aller.
  • Soit en faisant une boucle

Redescendre à la bifurcation et suivre le sentier qui se dirige à l’ouest vers le télésiège de l’Alp Languard. Un chemin contourne le télésiège par le nord, puis passe dessous après un lacet et rejoint Pontresina par la forêt.

  • De la gare du télésiège, on peut, plus court mais désagréable, passer par la piste de ski et retrouver le sentier à la cote 2263.
  • Pour le retour de Pontresina au parking de la Diavolezza, je me suis mis en travers de la route au panneau stop à la sortie du village et la première voiture qui est passée m’a ramené.

Notes personnelles

En 1986, j’étais déjà venu dans cette région, réalisant l’ascension du Piz Morteratsch ainsi que la traversée : refuge de la Diavolezza, Piz Palü, Piz Belllavista, Piz Zupò, nuit au refuge Marco et Rosa, Piz Bernina et descente par le glacier de Morteratsch.

En 2005 je suis revenu dans cette région pour effectuer l’ascension cycliste du Passo Dello Stelvio (2758m), l’un des cols mythiques des Alpes. J’en ai profité pour faire quelques balades dans cette merveilleuse région.

Glacier de Morteratsch.
Le panneau décennal témoignant du retrait du glacier.

L’image ci-dessus représente le front du glacier de Morteratsch. Tous les 10 ans, un panneau est placé témoignant de son recul. En 1986, le panneau 1990 n’existait évidemment pas. L’endroit d’où cette vue a été prise, était alors recouvert par 20 mètres de glace. Le glacier stationnait quelques mètres avant le panneau. Il était en avancée et son front, en queue de renard, présentait une falaise de 15 m de hauteur.

En 2005, pour atteindre le front, en bec de canard, il faut marcher sur 1/2 km après le panneau 1990. Et le recul continue à raison d’une trentaine de mètres par an.

Le recul des glaciers on en parle depuis des années, mais je ne m’attendais pas à ce choc. Plus de 0,5 km en 19 ans c’est énorme. C’est un peu de la beauté du monde qui disparaît.

Dernière modification : 16 mai 2018
Sass Queder (3066m) et Piz Trovat (3146m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 3 janvier 2010

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 5 janvier 2010 à 13h37#1425

    Superbes photos de cette région que j’aimerais tant connaitre !

  • par @1425Le 5 janvier 2010 à 14h38

    Magnifique en effet. Mais ne pas oublier parapluie te petite laine. On ne le penserait pas à regarder les photos, mais, la veille de cette ascension il à neigé au camping, à 1860 m il est vrai, et le soir il pleuvait.

  • par Le 19 septembre 2015 à 19h17

    Passant aussi dans le coin me faire les grands cols du coin à velo. :)

    Ce "Piz" me donne envie (été 2016 ?).
    Pas de difficultées particulières ?
    Je demande cela car ce sera (peut être) mon 1er 3000 m !

  • par Le 19 septembre 2015 à 19h21

    La seule difficulté est d’arriver à trouver une fenêtre de beau temps en été. LOL

  • par Alain et SeheliaLe 17 août 2017 à 21h59

    Merci Alain pour cette belle idée de rando comme beaucoup d’autres d’ailleurs.Nous venons de la découvrir par un magnifique soleil mais tout de même avec une grosse laine au sommet à cause du vent.
    Merci aussi aussi pour le tuyau du Stelvio, c’est un superbe col.
    Sportivement

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !