Planachat (1236m), Marais de Vaux et plan d’eau des Lésines par Cormaranche-en-Bugey

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
500m
Durée :
1 jour

Une belle randonnée diversifiée avec au programme un lac, un marais et un très beau belvédère. – Auteur :

Accès

Le départ depuis Cormaranche-en-Bugey, commune située à 33 kilomètres à l’Est d’Ambérieu-en-Bugey et à 30 kilomètres au Nord-Ouest de Belley.

Se garer sur un parking faisant face à l’église du village.

Précisions sur la difficulté

Aucune difficulté d’orientation

Les infos essentielles

  • Carte IGN : Top 25 3231OT Amberieu-en-Bugey / Champagne-en-Valromey / Massif du Bugey
  • Altitude minimum : 766 m
  • Altitude maximum : 1236 m
  • Distance : environ 19 km
  • Dénivelé : 500 m
  • Horaires : comptez entre 5 et 6 heures (pauses comprises)

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Depuis le village de Cormaranche, en face de l’église, prendre la rue de la Charrière puis la route de Servoin et contourner un entrepôt et prendre la deuxième à gauche (rue des Platelles) et prendre la deuxième voie à droite pour rejoindre rapidement la route du marais qui mène au plan d’eau des Lésines et Marais de Vaux.

Passer en contrebas d’un lycée et après avoir parcouru environ 900 mètres à une intersection prendre à gauche. Avant d’arriver à un pont qui enjambe le ruisseau de Mélogne prendre à gauche un sentier qui mène au bord de la zone marécageuse puis suivre un plus large chemin.

Rejoindre une aire aménagée qui jouxte le Plan d’eau des Lésines et longer ledit plan d’eau sur plus de 500 mètres et atteindre un observatoire à partir duquel il faut longer une clôture pour aboutir à un chemin où il faut prendre à gauche.

Au bout d’environ 800 mètres, prendre à gauche un sentier bien aménagé (planches) qui traverse le Marais de Vaux (fléchage avec une tête de cheval) qui mène après la traversée à une grande cabane où vivent des Koniks (le Konik est un petit cheval assez proche génétiquement du Tarpan aujourd’hui disparu).

Après avoir parcouru 300 mètres, rejoindre la route du marais et regagner le point de départ initial par les rues des Platelles et de la Charrière. Traverser la grande rue et longer l’église puis suivre un balisage jaune qui mène rapidement à des installations pour le ski alpin.

Parvenir sur une route goudronnée qui mène à une aire de stationnement qui jouxte un chalet. A une intersection, prendre à gauche et suivre sur un kilomètre une route goudronnée et suivre un sentier sur la droite qui mène au Golet Marmier

Au Golet Marmier, suivre sur la droite un sentier de crête qui mène rapidement au Planachat (1236m), coiffé d’une tour de plusieurs dizaines de mètres de hauteur.

Du sommet (avec une table d’orientation), on peut jouir notamment d’un panorama sur la Haute Chaîne du Jura, sur les Alpes ou encore le site de la Ferme Guichard (transformée en restaurant).

Descendre du sommet en suivant simplement le sentier balisé jusqu’au Col de la Clye et prendre sur la gauche une piste qui mène à la Ferme Guichard située dans une grande clairière dominée par les sommets de Planachat et de Gigimont (1241m).

Contourner la ferme et prendre à gauche un chemin qui s’estompe et traverser un grand pré et descendre en direction d’un talweg où se situe un ruisseau coulant au pied du sommet de Planachat puis rejoindre rapidement une piste forestière qui mène à la route qui relie Cormaranche-en-Bugey au Col de la Rochette.

A l’intersection prendre à gauche puis de nouveau à gauche en direction de Cormaranche par une route goudronnée qu’il faut suivre sur 700 mètres environ et prendre à droite un sentier qui descend dans un vallon où coule le ruisseau dénommé la Mélogne.

Après avoir traversé le ruisseau, suivre l’écoulement de ce dernier et parvenir au bout d’un peu plus d’un kilomètre à une route reliant Hauteville-Lompnes et Cormaranche.

Prendre à droite et suivre cette route sur quelques dizaines de mètres avant de prendre à gauche un sentier qui mène à une passerelle sur la Mélogne (présence d’une petite cascade non loin de là que l’on peut visiter en prenant auparavant sur la droite un sentier).

Parvenu sur la route, prendre à droite et à la fin de la partie asphaltée poursuivre par un chemin et prendre à droite un sentier qui mène à une vierge et puis à un splendide tilleul plusieurs fois centenaire (planté en 1601 pour fêter le rattachement du Bugey à la France par le traité de Lyon !).

Atteindre les premières habitations de Cormaranche et regagner le point de départ initial de la randonnée en prenant sur la gauche à la première intersection suivre la route de Servoin et emprunter la rue de la Charrière qui mène à l’église.

Dernière modification : 16 mai 2018
Autour de la Tour de Planachat (1234m)

A propos

Auteur de ce topo :

J'aime la montagne et la nature en général, Je pratique la randonnée de manière assidue. Quel bonheur d'arpenter les sentiers et de découvrir les paysages des différents massifs montagneux de notre beau pays !

Randonnée réalisée le 11 décembre 2016

Topo publié le 27 novembre 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par Le 27 novembre 2017 à 10h08

    Superbe le tilleul !

  • par Le 27 novembre 2017 à 19h08

    Bonjour Jérémy.
    D’après moi des randonneurs "moyens" auront du mal à boucler en 1 journée 19 km (qui plus est avec 500m de D+). Ils seront sur les rotules s’ils vont jusqu’au bout. Et à mon avis, ils risquent de mettre plus que 5 ou 6h pour y arriver.
    Je pense qu’un classement en difficulté moyenne serait plus approprié mais ce n’est qu’un avis personnel.
    Amicalement.
    Thierry.

  • par Le 27 novembre 2017 à 19h12

    Tu as raison Thierry, je vais essayer de rectifier.

  • par Le 27 novembre 2017 à 19h15

    Oui il est magnifique ce tilleul.... A l’origine ils étaient trois tilleuls à avoir été plantés pour fêter le rattachement du Bugey à la France en 1601... C’est le seul qui a survécu de nos jours. Un arbre remarquable.

  • par Le 27 novembre 2017 à 19h54

    On peut se poser la question sur le "moyen" ou "facile" or il n’y a pas de difficultés en comparaison le Thabor par le Lavoir https://www.altituderando.com/Mont-Thabor-3178m-par-Valfrejus-et fait parti des randonnées "moyenne" 20Km 1400m de dénivelé et une altitude de haute montagne...

  • par Le 27 novembre 2017 à 20h20

    Bonsoir Joëlle.
    Voilà donc un nouveau débat sur ce sujet récurrent. ;o)
    Tu noteras que je n’ai fait que donner mon sentiment à Jérémy.
    Et même si je ne connais pas encore très bien les échelles de difficultés suisse et autres (T1, etc ..), j’ai quand même cru retenir que le facteur distance était un des facteurs de difficultés, sachant que les critères de difficultés ne sont pas que d’ordre technique mais aussi (entre autres) d’ordre physique. En l’occurrence, je trouve que 19km ça commence à vraiment devenir exigeant sur le plan physique.
    Je suis d’accord qu’il y a un gros écart de difficulté avec les 20km et 1400m de D+ du Mont Thabor par le Lavoir. Mais ça me choque moins qu’il y ait une grande disparité au sein de la catégorie "Moyenne", plutôt qu’au sein de la catégorie "Facile". Et puis en fin de compte, peut-être que ça ne serait pas une aberration de mettre le Mont Thabor par le Lavoir en niveau difficile, même si ce n’est pas pour des raisons techniques ?

  • par Le 27 novembre 2017 à 21h47

    Petit aparté : la cotation T* prend aussi en compte la distance, sur le papier.
    Dans les faits ou l’usage commun, elle cote surtout la technicité du parcours.

  • par Le 27 novembre 2017 à 22h20

    Du coup j’ai rectifié la difficulté. C’est vrai que les cotations peuvent toujours donner lieu à discussion.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !