Plateau d’Emparis et ses lacs par le Chazelet

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
750m
Durée :
demi-journée

Cette magnifique randonnée vous propose de partir à la découverte du fabuleux Plateau d'Emparis et de ses lacs. Tout au long de votre marche, vous aurez une vue imprenable sur la Meije et ses glaciers. Les abords du lac Lérié ou du lac Noir seront des endroits propices pour faire un pause contemplative, photographique et/ou méditative. Enfin, l'ambiance débonnaire du plateau sera un cadre idéal pour une balade réussie avec toute votre petite famille ou bien avec vos amis. Il est intéressant de noter que certains considèrent même ce plateau comme le plus beau coin des Alpes. Bref une randonnée où vous serez subjugué à coup sur !!! – Auteur :

Accès

Du Bourg-d’Oisans :

  • Prendre la direction du col du Lautaret et de la Grave par la D1091.
  • En sortant de la Grave et juste après le premier tunnel , prendre à droite la D33 en direction du Chazelet.
  • Passer le Ventelon et les Terrasses pour arriver au Chazelet.
  • Traverser le Chazelet pour vous garer au départ du télésiège /téléski (cote 1735, au bord du Torrent du Gâ)

De Briançon :

  • Prendre la direction du col du Lautaret et de la Grave par la D1091.
  • Passer le col du Lautaret puis Villar-d’Arène toujours en direction de la Grave.
  • En sortant de Villar-d’Arène et juste après le premier tunnel (et avant le second), prendre à gauche la D33 en direction du Chazelet.
  • Passer le Ventelon et les Terrasses pour arriver au Chazelet.
  • Traverser le Chazelet pour vous garer au départ du télésiège /téléski (cote 1735, au bord du Torrent du Gâ)

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte 1 : IGN TOP 25 3335 ET Bourg d’Oisans
  • Carte 2 : IGN TOP 25 3435 ET Valloire
  • Tracé IGN : Plateau d’Emparis
  • Départ : 1735m
  • Point Haut : 2460m
  • Distance : 14 Km
  • Horaire : 4h à 4h30

Balisage

  • Parking - Cote 2300 : Blanc/Rouge (GR)
  • Cote 2300 - lacs - Col du Souchet : Jaune (PR)
  • Col du Souchet - Balise cote 2060 : Blanc/Rouge (GR)
  • Balise cote 2060 - Parking : Jaune (PR)

Difficulté

  • Aucune

Descriptif

Du parking, prendre le sentier (balisé Blanc/Rouge) qui passe sous le téléski du plateau d’Emparis en direction du sud.

Peu après, laisser sur votre gauche le sentier qui amène au site d’escalade, pour prendre celui de droite (toujours balisé Blanc/Rouge) qui vous amène jusqu’aux ruines de Maison Rouge par un sentier muletier en lacets.

En chemin, vous allez passer devant une balise (cote 2060). A cet endroit, repérer le sentier vous ramenant au Chazelet par le Clot Raffin, ce sera l’ultime sentier du retour.

Continuer donc sur le GR et passer une deuxième fois sous le téléski, jusqu’à rejoindre la cote 2164 (proche des ruines de Maison Rouge).

Là, la pente s’adoucit nettement et l’ascension restante, nous amenant jusqu’aux lacs du plateau, s’apparente plus à un léger faux-plat qu’une réelle pente.

Continuer toujours sur le GR en direction du col du Souchet. En chemin, vous allez passer à gué le Rif de Galan puis rejoindre une intersection à environ 800m de là (cote 2300).

Prendre alors à gauche pour rejoindre rapidement le lac Lérié tout proche.

Longer le lac Lérié par l’ouest et continuer sur le sentier en direction du lac Noir (distant de quelques hectomètres seulement).

Du Lac Noir, prendre la direction du Rif Tort par le nord.

Aprés 400m environ, quitter ce sentier pour prendre celui de droite qui vous ramène au Col du Souchet.

Reprendre alors le même sentier qu’à l’aller pour rejoindre les ruines de Maison rouge puis la balise cote 2060.

De cette balise, prendre à gauche et redescendre jusqu’au parking de départ par le Clot Raffin.

Ma sortie du 15 Aout 2013

Après un magnifique bivouac et un réveil frisquet au lac du Goléon tout proche. Nous voici partis (Galice et moi) pour découvrir ce magnifique coin des Alpes qu’est le Plateau d’Emparis.

Départ sur les coups de 11h pour cette magnifique balade (le temps de descendre du lac du Goléon et de faire le court transfert en voiture entre le hameau de Valfroide et celui du Chazelet). Le soir, il nous faudra malheureusement rentrer sur les environs de Salon de Provence, où un barbecue-apéro salvateur nous attendra, chez des amis, pour nous consoler, un peu, de la fin de nos vacances. Le Lundi 19 à 8h pétante nous serons de retour à notre travail servile et besogneux.

La montée jusqu’aux ruines de Maison Rouge (cote 2164) s’effectue sans encombre et la raideur potentielle de la pente est fortement atténuée par plusieurs lacets, que l’on peut couper par des sentes plus directes mais plus raides.

A partir de ce point on peut considérer qu’on est déjà dans le plateau et l’ascension devient alors très très douce.

Alors que je suis en passe de rejoindre le lac Lérié pour une pause casse-croute, j’aperçois dans mon rétroviseur un drôle d’énergumène vociférant et gesticulant. De plus, ce drôle d’oiseau semble vouloir me rejoindre.

D’abord je pense que ce n’est pas pour moi . En effet, certaines personnes étant entre lui et moi, je me dis simplement que ce n’est pas pour moi.

J’enclenche donc la 5iéme en accélérant nettement le pas, mais forcé de constater que malgré les 420ch disponibles de Galice nous n’arrivons pas à distancer notre poursuivant.

  • Pour rappel, nous marchons avec Galice en "Mode Cani-Rando"...chien attaché à la taille de son maître par l’intermédiaire d’une laisse élastique...d’où légère traction du chien, facilitant ainsi l’effort de son maitre lors des ascensions...beaucoup plus risqué dans les descente raides, car les freins ne sont pas toujours assez puissants.

Je décide alors de m’arrêter, peut être que notre poursuivant est une bonne âme qui nous ramène un objet que nous aurions égaré.

A mon approche, cet inconnu me pose la question suivante :"Il s’appelle comment le chien ?"

Je réponds alors qu’"elle s’appelle Galice"......quand cette personne me dit, "ouais c’est bien ça...Salut c’est Michel d’Altituderando. !!!"

J’avoue avoir été totalement surpris de rencontrer Michel dans ce coin des Alpes (à la limite je m’attendais plus à le voir dans le Dévoluy où dans l’Ubaye, coins que nous affectionnons tous les deux, du moins, il me semble).

Nous échangeons quelques minutes sur nos randonnées respectives mais également sur la nouvelle et très belle version d’Altituderando.

Puis déjà, nos chemins doivent se séparer. Dans l’euphorie générale, nous oublions de faire "la petite photo souvenir", mais nous nous promettons d’aller crapahuter ensemble un de ces 4 entre Sainte Baume et Sainte Victoire par exemple.

Peu après cette improbable rencontre, nous cassons la croûte avec Galice juste un peu au dessus du lac Lérié. C’est là que la batterie de mon appareil photo me lâchera.

Arrivée au lac Noir juste après le casse croûte (ces deux lacs ne sont distants que de quelques dizaines mètres l’un de l’autre) puis retour au col du Souchet par un sentier débonnaire. Le tout sous le contrôle avisé des vaches du plateau.

Enfin, l’arrivée au parking fut un véritable déchirement, car elle signifiait pour moi, la fin de la décarrade !!!... la fins des tire-aux-flanc !!!.... la fin des vacances quoi ! sniff !!!

Galice, quant à elle, n’était pas peu fière d’avoir été reconnue jusqu’aux confins des Hautes-Alpes. C’était pour elle, un signe manifeste de sa notoriété récente.

Dernière modification : 29 août 2018
Lac du Goléon (2458m) par Valfroide

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 6 septembre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (12).
  • par Le 12 septembre 2013 à 11h47

    hé, je vois que les vaches ont bougé ! Merci pour le topo, pour une fois je me contente de la sortie nettement plus facile à faire. C’est vrai que je suis souvent dans le Dévoluy, mais je connais bien les Ecrins aussi ! A bientôt j’espère :)

  • par StellanaLe 17 septembre 2013 à 21h59

    Je me demande, est ce qu’en ce moment, c’est enneigé ? Certainement au vu des sommets depuis Grenoble....
    En tout cas, magnifique ! Bravo

  • par Le 17 septembre 2013 à 22h38

    Belle sortie pour cloturer les vacances entre le glacier de la Girose et les Grandes Rousses que nous avons parcourus. Une vue magique dommage que les aiguilles d’Arves aient eu la tête dans les nuages

  • par StellanaLe 26 septembre 2013 à 16h04

    Bonjour, nous aimerions faire cette rando demain, mais une chose me turlupine dans votre descriptif : vous parlez de 1jour, 750m de dén, 4h à 4h30 de marche, mais quand je vois les altitudes Départ : 1735m
    Point Haut : 2460m et les 14km de marche, j’ai des doutes sur ma compréhension de la chose...Pouvez vous m’éclairer ?
    Merci bcp !

  • par Le 26 septembre 2013 à 22h43

    Bonsoir Stellana,

    Désolé si ma réponse est peut être trop tardive pour demain. Concernant les informations fournies dans ce topo, voici quelques détails qui pourront vous éclairer.

    Les altitudes (1735m >>> 2460m) et le kilométrage annoncé (14km) sont des données vérifiées (tracé issue de GPS - et confirmé par les cartes IGN).

    Concernant la durée de ce parcours, nous avons le choix (nous les auteurs) entre 1/2jour , Jour, 2 à 4j ou + de 4j. Personnellement j’ai mis 3h40 de marche pour effectuer la boucle décrite....mais il est vrai que j’ai de plus en plus tendance à marcher vite (Galice n’étant pas totalement innocente dans cette histoire ...lire aussi le récit de Michel sur notre rencontre fortuite)

    Néanmoins, il me semble que la majorité des randonneurs mettront plutôt un bon 4h à 4h30 pour faire ce parcours (temps de marche effectif - hors pauses bien sûr).

    Après lorsqu’on titille les 4h de marche je ne sais jamais si je dois préciser 1/2j ou jour.

    Donc ce qui est sur ce sont les 14kms et 750m de D+ et environ 4 bonnes heures pour bouclé la boucle.

    En espérant que cela vous aura éclairé. Bonne rando...on attend les photos d’automne avec impatience !

  • par StellanaLe 27 septembre 2013 à 07h37

    Merci beaucoup, je suis venue voir exprès ce matin....je viens vous raconter cela ce soir.

  • par Le 27 septembre 2013 à 15h42

    Bonjour Fabrice !

    C’est vrai que 4h c’est presque à la limite, mais de mon point de vue, une rando qui peut se faire en une après-midi ou en une matinée peut être comptée comme 1/2 journée. Ainsi, 4h de marche ça le fait : 8h-12h, ou 14h-18h, ça peut compter comme 1/2 journée.

    Par contre, dès 5h/6h de marche, j’aurais tendance à passer en "1 jour", d’autant plus qu’on rentre dans la catégorie des randonnées longues et/ou à dénivelé important (1100/1200+).

  • par Le 27 septembre 2013 à 18h55

    Merci Julien pour ce conseil, j’ai donc mis ce topo en demi-journée.

    A+

    Fabien.

  • par Le 28 septembre 2013 à 00h07

    Ah flûte, Fabien, pas Fabrice ! Et le pire c’est que j’ai déjà vu Alain faire la même erreur...

    Je m’excuse platement, et que Galice ne me morde pas trop le derrière !

  • par Le 28 septembre 2013 à 10h27

    Me revoici !
    Alors, en effet, elle compte bien les 4 bonnes heures de marche, du moins pour nous...prenant notre temps, photos et admiration.
    Ensuite, nous avons "loupé" la bifurcation après le lac noir, voyant l’indication "lac cristallin", sec à cette période. Du coup, l’un dans l’autre, nous sommes descendu jusqu’au plateau d’Emparis (Rif Tort et ses gîtes) pour reprendre le sentier (GR) vers le Chazelet via le col du Souchet. Pour nous donc, cela a fait 6h de sortie, pauses diverses comprise et 1h de flânerie au lac noir.

    Merci pour ce topo, très bien expliqué pour nous qui partons sans carte (oup’s) et cette randonnée est très largement balisée.

    Stellana

  • par Le 28 septembre 2013 à 15h14

    Merci Stellana pour ce retour. Si le temps et l’envie vous le permettent je serais curieux de pouvoir observer quelques clichés des lieux en automne via un sortie attaché à ce topo.

    Pas de soucis Julien pour le prénom. Fabrice et Damien sont des prénoms que l’on m’a souvent attribué par mégarde. Je n’ai, par contre, rien dis à Galice sur cette coquille...car elle n’est pas trop tolérante et sort rapidement les crocs dés les premiers accrocs (rire)

  • par Le 28 septembre 2013 à 19h58

    Je veux bien partager ici les photos, je n’ai pas encore essayé.
    Si je n’y arrive pas, je viendrais vous demander comment procéder :)

  • par EdwigeLe 17 mars à 11h46

    Bonjour
    J’ai peur des chiens donc j’aimerai savoir s’il y a des troupeaux gardés par des patous dans ce secteur ?
    Merci

  • par Le 17 mars à 12h13

    J’en ai vu ! Le berger n’était pas loin et n’a pas rappelé les chiens. Il m’a dit qu’ils ne sont pas dressés pour obéir à un homme.
    Très souvent le berger n’est la que pour garder un troupeau qui ne lui appartient pas. Les chiens de conduite sont à lui et lui obéissent. Les patous, eux, appartiennent au propriétaire du troupeau.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !