Plateau de la Molière - Charande (1709m) par Roche Rousse et l’Échelle

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
770m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

De tous les itinéraires menant à l’alpage de la Molière, celui passant par la crête du Peuil et l’Échelle (ou Pas de la Lose) est sans doute le plus sauvage et le plus ludique. Solitude garantie donc avant de rencontrer l'éventuelle foule dominicale du sommet.

Accès

  • Des Jaux (commune d’Engins), grimper une route passant devant la ferme des Rapilles (vente de fromages). Se garer au prochain carrefour (panneau « Rivet »).
  • Transport en commun : Bus Transisère n° 5100 arrêt "Engins les Jaux". Horaires sur www.transisere.fr

Itinéraire

  • Carte : IGN TOP25 3235 OT Autrans-Gorges de la Bourne
  • Tracé IGN
  • Altitude départ : 939m
  • Altitude arrivée : 1709m
  • Durée : 4h

Précautions

  • Les dalles calcaires de l’Échelle se surmontent facilement si l’on suit scrupuleusement le balisage en place. Cette varappe est toutefois déconseillée aux personnes sensibles au vertige et par temps humide.
  • Prudence également en période de chasse dans les environs du pas des Cuchettes vu que ce coin est très prisé pour cette activité.

Descriptif

Grimper l’étroite route de la Grande Combe se terminant à la ferme du même nom. Un chemin balisé jaune/vert part alors à sa droite devenant un magnifique sentier en balcon. Mais on doit l’abandonner à la combe Bayard peu avant une piste de débardage crée en 2011. Emprunter alors une sente sur la gauche qui en retrouve une autre au niveau d’une clairière.

Balisée en bleu et dominant la Grande Combe, elle nous fait découvrir le pré du Chant du Pin, le passage de la Pioche, et un beau promontoire accessible par la rustique passerelle à Bébert. On finit donc par déboucher au belvédère de Roche Rousse, où la vue est remarquable sur les escarpements de la Grande Combe.

Poursuivre la crête du Peuil et, après un col, remonter jusqu’au pied de la falaise qui nous sépare du plateau de la Molière. En la longeant à droite sur quelques mètres, on découvre un panneau indiquant le passage dit de l’Échelle *, plus communément connu sous le nom du pas de la Lose. Se fier alors à des marques orange et bleues qui nous invitent tout d’abord à escalader des dalles de lapiaz bien inclinées. Elles nous incitent ensuite à fouler une vire exposée sur la droite puis à remonter une raide pente herbeuse puis une ceinture forestière.

On arrive donc au plateau de la Molière où en partant nord-ouest tout d’abord hors sentier, on rejoint le col bien marqué du pas de Tracollet. Suivre alors une ligne de crête débonnaire plein sud, entre clairière et forêt, pour arriver au sommet panoramique de Charande.

Continuer toujours cette reposante crête plein sud, avec plus de sous-bois mais offrant toujours par moment cette vue unique sur les Alpes. Arrivé à la brèche du pas de l’Ours, rebasculer côté plateau de la Molière pour déboucher rapidement au gîte de la Molière et sa bergerie.

Ensuite, pour la redescente sur Engins, les itinéraires classiques et parfaitement balisés sont celui de ce topo ou celui, plus au nord, du bois des Clapiers. Mais j’ai un coup de cœur pour cette ancienne sente pour mules qu’est le pas des Cuchettes.
Son départ n’est pas évident à trouver : on ne découvre la sente que 100 m vers le sud-est après le gîte précédemment cité au-dessus d’un bosquet d’arbres (cf.cette photo). Après une chicane, elle passe brièvement par une vire facile à proximité des Rochers de la Grande Combe puis descend tout en douceur jusqu’à un col boisé.

Dévaler alors une combe aérée pour retrouver le chemin classique issu de la Montagne de la Graille à la cote 1329m. Le suivre alors à gauche pour gagner le hameau des Merciers. De là, vers le nord, poursuivre un nouveau chemin bien balisé ** passant par le calvaire de la Madone puis se terminant à notre point de départ.

* Ce genre d’artifice existait en ce lieu autrefois pour faciliter l’accès au plateau de la Molière, d’où le nom.

** Peu après la croix en acier des Merciers (500 mètres après le hameau du même nom), on peut s’amuser en 30mn à longer - plein sud, hors sentier et en aller-retour - la base de barres rocheuses. On aboutit à une courte vire exposée où l’on peut découvrir deux belles aiguilles rocheuses dominant les gorges d’Engins et, plus précisément, la combe de Chenevoye.

Remerciements

Aux cantonniers de la sente de Roche Rousse, ayant tracé avec amour ce magnifique itinéraire. Le randonneur de passage peut d’ailleurs laisser ses impressions dans l’un des livres d’or protégés dans un bocal en verre. Il est caché dans l’une des failles de la crête du Peuil mais encore faut-il le trouver…

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Plateau de la Molière - Charande (1709m) par Roche Rousse et l’Échelle »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Plateau de la Molière - Charande (1709m) par Roche Rousse et l’Échelle »

Roche Rousse Charande Au détour du chemin. L'Echelle Au plateau de la Molière. Au plateau de la Molière. Au plateau de la Molière. Empreinte d'ours ? L'alpage de la Molière Charande et le gite de la Molière. Au pas des Cuchettes. La combe de Chenevoye Aiguille rocheuse Monolithe La Grande Combe L'un des beaux panneaux jalonnant la montée à Roche Rousse.