Plateau du Cornafion (1906m) par le flanc sud

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
820m
Durée :
1 jour

Boucle variée et sauvage sur les hauteurs de Villard-de-Lans, avec la découverte de couloirs des plus confidentiels facilitant le franchissement d'une esthétique ceinture rocheuse. – Auteur :

Accès

  • Rejoindre le hameau des Cochettes en contournant par l’est le bourg de Villard-de-Lans. Se garer à son parking aménagé à 1085m (panneaux d’information pour les randonneurs).
  • Transport en commun : Bus Transisère n° 5100 arrêt "Villard-de-Lans gare routière" (horaires sur www.transisere.fr).
    On rejoint ensuite facilement, par des itinéraires balisés, les Cochettes et les Plâtres.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Durée : 4 à 5h.
  • Difficulté : Parcours hors sentier, escarpé sans être technique, pour rejoindre et quitter le plateau côté sud.
  • Balisage : aucun, sauf au début et à la fin de l’itinéraire (jaune/vert avec panneaux indicateurs).
  • Carte : IGN TOP 25 n°3236OT Villard-de-Lans Mont Aiguille.

Descriptif 

Grimper au sud la rue des Cochettes avant d’emprunter à l’est un bon chemin montant à la Croix des Plâtres (1250m). Suivre alors au sud sur 50m celui venant de la Conversaria avant de découvrir une discrète sente sur la gauche. Traversant une clairière, on la quitte dès qu’elle pénètre en forêt pour en prendre une autre remontant une longue croupe herbeuse parsemée de pins.
Après avoir coupé le sentier Gobert à la cote 1487m, la sente finit par disparaître et la pente se redresser pour se rapprocher de la longue barrière rocheuse entrecoupée de vires ceinturant le Plateau du Cornafion.

Arrivé au pied d’un couloir rocheux, ne pas l’escalader * mais longer le pied des falaises par la droite. Après 250m de marche démarre un couloir herbeux où se dresse sur la gauche une tourelle rocheuse. Le remonter (ou plus facilement par un autre goulet légèrement plus à l’est) pour passer près d’un arbre caractérisé par ses troncs multiples. Arrivé sur une vire, deux nouveaux couloirs se dessinent au-dessus séparés par un discret éperon. Privilégier celui de droite, nous déposant sans problème sur le plateau (cairn).
Le remonter au mieux vers l’est pour atteindre son point haut cairné, séparé de l’imposant Roc Cornafion tout proche par la combe de Pissavache.
Très belles vues sur les plateaux des Quatre Montagnes, l’enfilade de falaises au sud jusqu’à la Grande Moucherolle et le massif du Dévoluy dans le lointain.

Dévaler alors une croupe plein sud devenant de mieux en mieux tracé. La pente s’adoucit en s’approchant d’une zone de gros blocs que la sente finit par traverser sans problème.
Arrivé à un replat herbeux ombragé vers 1640m marquant le point bas de la combe de Pissavache, découvrir un sentier filant vers l’ouest. Passant près d’un réservoir, il contourne par le nord la butte 1673m pour se terminer sur un chemin herbeux à la cote 1549m.
Il descend une croupe boisée pour retrouver le sentier Gobert. Continuer alors en face sur une bonne trace suivant la crête débonnaire du Mont Chillon. Parfois dégagée, jalonnée d’imposantes fourmilières et traversant une courte zone morainique, on finit par la quitter par son flanc sud, gagnant ainsi une piste forestière.

Nous amenant rapidement à l’étroit vallon des Plâtres, suivre à droite son bon chemin, passant à proximité de la fontaine Magdelen et d’une grange abandonnée. Peu après cette dernière, suivre à gauche un sentier filant dans une sombre pinède. A un virage sur la droite, quitter momentanément l’itinéraire balisé pour préférer une bonne sente descendant une croupe.
Et arrivé au carrefour de Champ Gressaud à 1132m, prendre au nord un nouveau chemin ramenant à notre point de départ.

* Ce couloir rocheux de 10m est le point de départ d’une variante plus directe pour le plateau, réservée aux randonneurs avertis. Son escalade est plutôt aisé et amène à une banquette herbeuse et rocheuse que l’on remonte à gauche. Découvrir alors rapidement une vire étroite accessible par une courte brèche. Brève mais nécessitant la plus grande prudence car très exposée, elle permet de déboucher sur le plateau près de la cote 1698m.

Dernière modification : 16 mai 2018
Crête des Crocs (2005m), Rochers de l’Ours (2038m) et leurs vires, Plateau du Cornafion par les Espinasses

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 13 décembre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (5).
  • par Le 14 décembre 2016 à 08h09

    Bonjour Éric,
    Bel itinéraire direct au-dessus des Côtes. L’arrogant Roc Cornafion est toujours aussi impressionnant… À bientôt

  • par Le 14 décembre 2016 à 08h37

    Joli petite escapade en ces lieux. Bravo Denis. Je remarque que l’Abri de la Chourelle a été retapé !

  • par Le 14 décembre 2016 à 10h12

    Bonjour à vous deux et merci pour vos commentaires.
    Patrice, concernant la cabane de la Chourelle, elle a été certes retapée mais c’est devenu un vrai bordel dans la partie ouverte aux randonneurs.

  • par Le 14 décembre 2016 à 10h21

    Oui Denis comme toute les cabanes très accessibles, elles subissent les dégats de faux randonneurs. A une époque je participais au recensement des cabanes et abris sur Refuges Infos j’ai constaté cela sur le forum !

  • par viovioLe 17 décembre 2016 à 18h58

    Bonjour, quand avez-vous effectué cette rando ? (il y a peu de temps j’ai l’impression !?) Nous hésitons pour y aller demain, mais nous voudrions être sur qu’il n’y a pas de neige. merci pour votre réponse :-)

  • par viovioLe 17 décembre 2016 à 19h03

    Bonjour, quand avez-vous effectué cette rando ? (il y a peu de temps j’ai l’impression !?) Nous hésitons pour y aller demain, mais nous voudrions être sur qu’il n’y a pas de neige. merci pour votre réponse :-)

  • par Le 17 décembre 2016 à 19h16

    Bonsoir viovio. Cette rando a été effectuée mardi dernier donc vous ne risquez pas de rencontrer de la neige.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !